MAP Accra: La Cédéao décide de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et réclame la tenue des élections dans un délai de six mois (Communiqué) MAP Neuf civils tués dans une frappe aérienne au Nigeria (officiel) MAP Guinée: fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l’Ouest (OMS) MAP Le gouvernement éthiopien appelle à une action immédiate pour ramener une centaine de camions pas revenus du Tigray GNA ASF Outbreak: Over 200 pigs dead, seven farms affected GNA Felix Annan ends 10-year stay with Kotoko APS AFROBASKET 2021 : LES LIONNES ENTRENT EN LICE FACE À LA GUINÉE, SAMEDI APS CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 26 NOUVELLES INFECTIONS ANNONCÉS INFORPRESS São Vicente: Presidente da UCID volta a apelar para mudança de medida de coacção de Amadeu Oliveira “que está doente” INFORPRESS Futebol: Cabo Verde mantém-se no 77º lugar do ranking da FIFA

Niger : la croissance reste forte en 2019 portée par divers secteurs dont le pétrole (FMI)


  29 Mai      179        Economie (13076), Finance (551),

   

Niamey, 29 Mai 2019 (ANP) – ’’la stabilité macroéconomique reste fermement établie au Niger et la croissance économique, estimée à 6,5% en 2018, a dépassé les attentes malgré un environnement sécuritaire plus difficile, elle devrait rester forte en 2019, et portée par la vigueur des secteurs de la construction et des services ainsi qu’une augmentation de la production de pétrole’’, a annoncé une équipe du FMI au terme d’une mission au Niger.

Au cours d’une conférence de presse conjointe, Le chef de Division adjoint au Département Afrique du FMI est revenu sur un certain nombre d’indicateurs de l’économie nigérienne. Ainsi, relève M. Klingen, la croissance s’élèverait à un peu plus de 7% en moyenne sur les cinq prochaines années, soutenue par une série de nouveaux projets, notamment la construction d’un oléoduc pour l’exportation de pétrole brut, et par une plus grande effectivité du secteur agricole appuyée par l’Initiative 3N, l’inflation devrait rester fermement en-dessous de la norme de l’UEMOA en 2019.
‘’La situation budgétaire demeure dans l’ensemble satisfaisante et le déficit global a baissé de 5,2 % du PIB en 2017 à 4,1 % en 2018’’ souligne le communiqué de presse publié à cette occasion précisant que les autorités sont déterminées à atteindre en 2020 le critère de convergence de l’UEMOA relatif au déficit budgétaire de 3% du PIB.

Cependant, la mission a également relevé un retard dans l’apurement des arriérés de paiement intérieurs, à cause de tensions temporaires sur les marchés financiers régionaux et de besoins de sécurité pressants. Relativement aux réformes, la mission a salué les progrès enregistrés dans la mobilisation des recettes internes et l’amélioration de la qualité de la dépense publique.
‘’L’équipe du FMI salue les efforts des autorités pour améliorer l’environnement des affaires dans sa gouvernance et lutter contre la corruption’’, souligne le communiqué.
La mission a en outre souligné la nécessité de renforcer les incitations de croissance du secteur privé ; la formation professionnelle et une éducation de qualité.

D’après le ministre délégué au Budget, les réformes engagées par le gouvernement ont permis de réaliser des progrès réels sur le plan économique. M. Ahmat Jidoud a réitéré l’engagement du gouvernement à maintenir ses efforts et à poursuivre les réformes. Il s’est félicité de l’accompagnement du FMI et des autres partenaires du Niger dans la mise en œuvre des différents programmes de développement du pays.
Durant son séjour, la mission du FMI a été reçue par le Président de la République Issoufou Mahamadou et le Premier Ministre Brigi Rafini, elle a ensuite eu des discussions avec le ministre des Finances Mamadou Diop, la ministre du Plan Aïchatou Boulama Kané et le ministre Délégué au Budget Ahmat Jidoud, elle a également rencontré les ministres en charge de l’Intérieur ; de la Justice, et du Commerce ; le Directeur National de la BCEAO, ainsi que de hauts cadres de l’administration ; des représentants du secteur privé ; la société civile et la communauté des bailleurs de fonds.

Au terme de cette mission, les services du FMI ont abouti à un accord de principe avec les autorités sur les politiques économiques et financières qui pourraient mener à l’achèvement de la quatrième revue du programme, de même les deux parties ont convenu de la mise en œuvre du programme gouvernemental de réformes appuyé par la Facilité Élargie du Crédit (FEC) du FMI.
La mission du Fonds monétaire international (FMI) au Niger   du 15 au 28 mai 2019  s’inscrit dans le cadre des discussions au titre de la 4ème revue du programme par la Facilité élargie de crédit (FEC) et des consultations.
MTM/MHM/ CA/ ANP/

Dans la même catégorie