ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité

Niger: prés de 23 milliards de CFA de la BOAD pour financer le projet d’aménagement hydro-Agricole dans le pays


  10 Mars      49        Agriculture (4218), Economie (21774),

 

Niamey, 9 mars (ANP)-Le gouvernement nigérien réuni en conseil des ministres, ce jeudi 9 mars 2023, a autorisé la ratification de l’accord de prêt de 7 milliards de CFA et de l’accord de gestion d’un montant de 15, 906 milliards de CFA singés le 31 janvier 2023 à Niamey, entre la République du Niger et la Banque Ouest Africaine de Développement(BOAD).
Ces deux accords permettront de financer le projet d’aménagement hydro agricole avec des pratiques agricoles intelligentes et résilientes au changement climatique(PAHA-AIC).
Les accords de prêt et de Don, objets de la présente ordonnance, précise le communiqué, ont pour objectif global de contribuer à assurer durablement la sécurité alimentaire par le renforcement de la résilience des populations face aux changements climatiques, à travers des techniques modernes d’irrigation et de productions agricoles.
Le projet financé à travers ces accords, indique le communiqué du conseil des ministre, poursuit  »les objectifs spécifiques suivants de réduction d’au moins 80% la consommation d’eau et d’au moins 40% les charges énergétiques de l’irrigation des périmètres à aménager ; et de contribuer à l’amélioration des revenus des exploitants d’au moins 50% en année de croisière sur les sites aménagés et de manière générale contribuer à améliorer les conditions de vie des populations’’.
Le projet sera mis en œuvre à travers les cinq (5) composantes suivantes à savoir, la réalisation des études ;le développement durable de la réhabilitation des périmètres vulnérables aux effets néfastes du changement climatique ;l’appui à l’augmentation durable de la productivité agricole et des revenus des groupements et coopératives d’agriculteurs des périmètres aménagés et réhabilités ;le développement des capacités techniques organisationnelles et financières des parties prenantes pour la promotion de pratiques agricoles résilientes au climat et enfin la coordination et la gestion du projet.

Dans la même catégorie