ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica mantém-se isolada na liderança da Guiness-Liga MAP Développement en Afrique : Mme Benali appelle à des financements abordables à long terme MAP Le Maroc et la Sierra Leone engagés à conclure une feuille de route 2024-2026 de coopération de nouvelle génération (Communiqué conjoint) MAP Maroc/Mauritanie : les collectivités territoriales invitées à s’inscrire pleinement dans l’Initiative Royale pour l’Atlantique MAP La Sierra Leone s’inscrit pleinement dans les Initiatives Royales pour l’Afrique de l’Ouest (Communiqué conjoint) ATOP Les ZAAP, une solution pour le développement de l’agriculture togolaise ATOP L’agropole de Kara enregistre des résultats « satisfaisants » ATOP des jeunes d2sœuvres et apprenants en peinture renforcent leurs capacit2s ATOP Elections législatives et régionales : le groupe de partis politiques « alliance ensemble » à la conquête des électeurs à Anié MAP Au moins 16 migrants meurent dans un naufrage au large de Djibouti (OIM)

Niger: quatre soldats tués dans une attaque près du Nigeria


  23 Février      20        Monde (2002),

 

Niamey, 23/02/2024 (MAP)- Quatre soldats nigériens ont été tués jeudi dans une attaque contre leur position par des hommes armés sur une centaine de motos dans la région de Maradi (centre-sud) près du Nigeria, ont indiqué vendredi la télévision publique nigérienne et des sources locales.

« Vers 06H00 (05H00 GMT), des individus armés venus en grand nombre sur une centaine de motos ont attaqué la position des gendarmes de l’Opération antiterroriste +Faraouta bouchia+ (la chasse au porc-épic) à Bassira », un village proche du Nigeria, a déclaré un élu local, cité par des médias.

Selon la télévision nigérienne, l’attaque a « fait quatre morts et deux blessés parmi les Forces de défense et de sécurité (FDS) ». Une femme a également été « blessée par une balle perdue ».

« Après une heure d’échanges de tirs », les FDS ont « repoussé » les assaillants qui ont réussi « à emporter leurs morts et leurs blessés », en abandonnant trois motos, des appareils de communication et des munitions, ajoute la même source.

« C’est une attaque inédite dans la zone » où des hommes armés habituellement qualifiés de « bandits » visent « souvent des civils », avec des enlèvements contre des demandes de rançons, des attaques de commerçants et des razzias de bétail qu’ils conduisent au Nigeria, a dit un élu local.

« Nous n’avons plus affaire à des voleurs de bétail (…) cette attaque lâche et barbare ne doit pas rester impunie », a déclaré à la télévision Issoufou Mamane, le gouverneur de la région de Maradi, qui s’est rendu sur les lieux de l’attaque.

La région de Maradi compte actuellement plus de 46.000 réfugiés nigérians, selon les chiffres officiels

Dans la même catégorie