ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Nigeria: Croissance consécutive de l’économie depuis la récession de 2020 (CBN)


  22 Mars      40        Economie et Finance (919),

 

Abuja, 22/03/2023 (MAP) – L’économie nigériane a maintenu une trajectoire de croissance positive pendant neuf trimestres consécutifs depuis sa sortie de la récession en 2020, a annoncé la Banque centrale du Nigeria (CBN).

Cette performance a été largement due à la croissance soutenue des secteurs des services et de l’agriculture, a déclaré le gouverneur de la CBN, Godwin Emefiele, à l’issue de la réunion du Comité de politique monétaire à Abuja.

Il a également attribué cette croissance à un rebond des activités économiques et à l’intervention continue de la CBN dans les secteurs propices à la croissance, ajoutant que la reprise de la croissance de la production devrait se poursuivre en 2023 et 2024.

« Le Comité a toutefois observé avec inquiétude l’augmentation marginale de l’inflation globale en février à 21,91%, soit une augmentation de 0,09 point de pourcentage par rapport au mois précédent », a-t-il indiqué.

Il a précisé que cette augmentation était en grande partie due à une hausse minime de la composante alimentaire.

Dans la même catégorie