ANP Niamey : Des bonnes volontés contribuent pour plus de plus 1.600 millions au FSSP ACI Congo/Transports: Le budget du fonds routier exercice 2024 arrêté à plus de 21 milliards de Fcfa ACI Sangha/Sécurité: Quatre délinquants présumés interpellés à Ouesso MAP Cameroun : sept personnes calcinées dans l’incendie d’un minibus MAP Marsa Maroc sélectionné pour gérer des Terminaux du Port de Cotonou MAP La Côte d’Ivoire n’a « aucun problème » avec ses pays voisins (parti au pouvoir) ACI Congo/Unicef: Francine Ntoumi nommée ambassadrice nationale AGP Guinée: Lancement d’une campagne de traitement gratuit des anomalies visuelles financée par le Royaume d’Arabie Saoudite AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’

Nigeria: Six Etats abandonnent leur action en justice pour annuler le résultat du scrutin présidentiel


  4 Mars      70        Monde (2276),

 

Abuja, 04/03/2023 (MAP) – Six États du Nigeria ont retiré vendredi soir une action en justice demandant à la Cour suprême d’annuler le résultat de l’élection présidentielle qui vient de s’achever.

Les États – dirigés par les gouverneurs du principal parti d’opposition, le Parti démocratique populaire (PDP), qui a terminé deuxième lors de l’élection du week-end dernier – avaient accusé la Commission électorale nationale indépendante (INEC) de ne pas avoir respecté ses propres règles et les lois électorales lors de la conduite du scrutin et de l’annonce du vainqueur, selon des documents judiciaires.

Les résultats des 176.000 bureaux de vote doivent être transmis au portail de la Commission, ce qui, selon l’opposition, n’a pas été fait.

Mais les États ont retiré leur plainte du tribunal dans un avis conjoint de désistement déposé vendredi soir. Ils n’ont pas donné de raison pour le retrait de la contestation.

Bola Tinubu, du parti au pouvoir, le Congrès des progressistes (APC), a obtenu 36% des voix pour remporter l’élection, que d’autres candidats, dont Atiku Abubakar (PDP), arrivé en deuxième position, et Peter Obi (LP), arrivé en troisième position, ont déclaré vouloir contester devant les tribunaux.

Les États de Sokoto, Adamawa, Bayelsa, Akwa Ibom, Delta et Edo avaient indiqué qu’ils souhaitaient que la Cour suprême déclare que les résultats de l’élection présidentielle « étaient invalides, nuls et non avenus, et sans aucun effet ».

La loi électorale nigériane stipule qu’une élection ne peut être invalidée que s’il est prouvé que l’INEC n’a pas respecté la loi dans une large mesure et a agi d’une manière qui aurait pu modifier le résultat.

Aucun des résultats des élections présidentielles au Nigeria n’a jamais été annulé par la Cour suprême.

Près de 25 millions de Nigérians ont voté le 25 février lors d’un scrutin qui s’est globalement déroulé dans le calme.

Le taux de participation officiel est d’environ 27 % – encore plus bas que lors de la précédente élection, en 2019 (33%)

Dans la même catégorie