GNA President ends Greater Accra tour, commits to complete major projects GNA Breast cancer is not a spiritual disease – Dr Ackon AGP Gueckédou/ Transport : le syndicat préfectoral des taxi-motos à un secrétaire général AGP Conakry/ Environnement : La Gouverneure de Conakry lance la Campagne d’Assainissement à Bambéto AGP Matoto : 150 jeunes filles du CAF reçoivent leurs attestations après 2 ans de formation GNA Dangme Rural Bank’s profit for 2020 dips GNA KNUST alumnus donates one million Ghana cedis to support development projects GNA Wa West Assembly Members reject DCE nominee for second time GNA Young people encouraged to go into herbal plant farming GNA AMA District Citizens Monitoring Committee members evaluate P4H project

NUMÉRIQUE : UN EXPERT APPELLE À TRANSFORMER LES ATOUTS DONT JOUIT LE PAYS


  29 Mai      63        Economie (13477), Technologie (469),

   

Dakar, 28 mai (APS) – Le directeur général de Gaindé 2000, Ibrahima Nouridine Diagne, a plaidé mardi pour une transformation des atouts dont dispose Sénégal, pour profiter de la valeur ajoutée qu’offre le numérique, seul accélérateur de nature à permettre selon lui d’amplifier la création d’emploi et de pérenniser une économie performante.

« Nous devons travailler pour transformer les atouts [dont] disposent notre pays pour profiter de la valeur ajoutée qu’offre le numérique, le seul accélérateur qui peut permettre d’amplifier la création d’emploi et de pérenniser une économie performante », a-t-il dit, lors des mardis du numérique.

Selon lui, le moment est venu de se rendre compte de la nécessité d’ »accélérer la transformation’’ des atouts dont dispose le pays en bénéfices.

« Il est très important au stade actuel de pouvoir avoir une démarche agile qui s’adapte à toutes les situations de réglementation et de régulation pour pallier les difficultés auxquelles un pays comme le Sénégal est confronté dans la construction de son ambition numérique », a-t-il ajouté.

Il a cependant reconnu qu’il y avait ’’des difficultés à inventer le bon modèle pour que cette articulation et que toute les initiatives puissent produire de la valeur et projeter le Sénégal parmi les pays leaders africains du numérique ».

« Il n’y a pas mal de facteurs qui relèvent d’un manque de cohérence et d’articulation parce que la volonté politique est très forte, le Sénégal dispose des compétences, il a une stratégie pour le numérique », a-t-il souligné.

Selon Ibrahima Nouridine Diagne, « c’est dans le déroulement qu’on a une transversalité très prononcée du numérique qui touche tous les secteurs d’activités et toutes les couches de la population ». Il estime que « c’est à ce niveau-là qu’il y a des difficultés à surmonter ».

« On peut faire beaucoup mieux que ce que nous avons si nous partons du principe que les pays africains avec lesquels nous avons les mêmes conditions économiques et sociales sont parvenus à avoir des avancées plus significatives que les nôtres », a-t-il ajouté.

DS/ASG/BK

Dans la même catégorie