AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des acteurs du secteur cacao planchent sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan AIB Burkina/CENI : Le rapport public 2022-2023 remis au Chef de l’Etat AIB Burkina : La CIL a enregistré une centaine de plaintes en 2022, présidente AIB Burkina : IssiakaSoulama souhaite renforcer l’efficacité de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique AIB African Initiative rapproche davantage les populations burkinabè, maliennes et nigériennes à travers le Sambo AIB Le maïs n’est pas la solution à la souveraineté alimentaire, selon un agriculteur AIB Burkina/SIAEL 2024 : Des meilleurs acteurs du monde rural primés MAP 74-ème Berlinale : le documentaire ‘’Dahomey’’ de la Sénégalaise Mati Diop remporte l’Ours d’or MAP Ouganda: La Sollicitude dont SM le Roi, Amir Al Mouminine, entoure les ouléma africains, hautement saluée à Kampala ANP Projet de création de la confédération des Etats de l’AES: le M62 salue l’initiative des trois Etats du Sahel

Omar Dramé, nouveau Secrétaire général du Sytrapas


  30 Janvier      26        pêche (199), social (672),

 

Dakar, 30 jan (APS) – Omar Dramé a été élu, ce week-end, Secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la pêche et de l’aquaculture du Sénégal (Sytrapas), a-t-on appris lundi.

Il a été élu lors du congrès ordinaire du syndicat organisé au Centre national de formation des techniciens de la pêche et de l’aquaculture (CNFTPA) à Thiaroye sur Mer (banlieue de Dakar).

Dramé est arrivé largement en tête à l’issue d’un vote, récoltant 176 voix contre 24 voix pour Abdoulaye Roger Dieng, le Secrétaire général sortant, précise un communiqué reçu à l’APS.

La cérémonie était présidée par Lamine Fall, premier Secrétaire général de la confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), dont le sytrapas est affilié.

Omar Dramé, qui devient le 6è secrétaire général du Sytrapas, a décliné sa feuille de route devant l’Assemblée générale.

Les récentes augmentations obtenues par les travailleurs du secteur de la pêche constituent ‘’un intrant majeur pour l’atteinte des objectifs », a-t-il dit.

A côté de ce point positif, a-t-il signalé, ‘’beaucoup de choses restent à améliorer pour rendre meilleur et performant notre secteur qui a une forte contribution au PIB’’.

‘’C’est pourquoi, nous sommes convaincus que la pêche devrait faire partie intégrante du socle sur lequel repose toute politique cohérente dans le cadre de l’atteinte de la souveraineté alimentaire tant vantée par le gouvernement du Sénégal’’, a estimé le nouveau SG du Sytrapas.

Il a fait savoir que le recrutement des diplômés sortants des écoles et instituts de formation de la pêche et de l’aquaculture, la formation, le renforcement de capacité et des partenariats avec les acteurs du secteur figuraient parmi ses préoccupations.

Le renforcement des capacités, la formation professionnelle et le problème de reconnaissance et de reclassement des diplômes seront aussi au cœur de son mandat.

Dans la même catégorie