AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

OMVS : un projet de près de 522 milliards FCFA pour restaurer la navigabilité du Fleuve Sénégal


  11 Mars      118        Economie (21789), Environnement/Eaux/Forêts (6792),

 

Dakar, 11 mars (APS)-L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), a procédé samedi à Dakar, à la présentation d’un projet évalué à 521, 89 milliards de francs CFA en vue de restaurer la navigabilité sur le fleuve Sénégal, a constaté l’APS.

‘’Ce projet va rendre le fleuve Sénégal plus navigable de Saint-Louis du Sénégal à Ambidédi (Mali) en anticipant les travaux de dragage, le balisage du fleuve et l’aménagement des points d’escale existants notamment ceux de Podor’’, a déclaré Mohamed Abdel Vetah, haut-commissaire de l’OMVS.

Il s’exprimait, à Dakar lors d’une cérémonie marquant la célébration du 51ème anniversaire de l’OMVS. La rencontre a pour thème ‘’Cap sur la navigation’’. Elle s’est déroulée en présence des représentants de pays membres que sont le Mali, la Mauritanie, la Guinée et le Sénégal.

La société de gestion et d’exploitation de la navigation sur le fleuve Sénégal (SOGENAV) est chargée de l’exécution des travaux de ce projet estimé à 521,89 milliards FCFA.

Les autorités de l’organisation communautaire ont mis à profit la célébration de ce 51ème anniversaire pour ‘’informer le public, sensibiliser les acteurs institutionnels, les partenaires, les médias et tous les citoyens des pays membres de l’espace OMVS sur cet important projet qui permettra de restaurer la navigation et faciliter l’intégration des populations du bassin du fleuve Sénégal’’.

Pour Ahmadou Diallo, directeur général de la SOGENAV ‘’ce projet rendra au fleuve Sénégal sa vocation naturelle de transport, de poumon culturel et économique (…) en vue de mieux rentabiliser les investissements et faire la promotion du tourisme dans le bassin du fleuve Sénégal’’.

‘’Il s’agit de construire d’infrastructures fluviales et routières complémentaires pour assurer le transport des biens et des personnes sur le fleuve Sénégal’’ a expliqué M. Diallo.

‘’La navigation est le moyen de transport de masse le moins coûteux. Elle permet de donner une meilleure rentabilité des activités fluviales des pays membres de l’OMVS en renforçant leur complémentarité’’, a-t-il poursuivi.

Ce projet d’amélioration de la navigation concerne dans sa première phase le Sénégal, le Mali et la Mauritanie. La Guinée qui est aussi un pays membre de l’organisation ‘’n’est pas prise en compte pour cette première phase à cause des contraintes naturelles’’.

Dans la même catégorie