AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

OUSMANE SONKO PROMET D’ÉRIGER TAMBACOUNDA EN GRAND PÔLE ÉCONOMIQUE


  17 Février      18        Politique (17914),

   

Dakar , 16 fév (APS) – Le candidat à l’élection présidentielle, Ousmane Sonko, s’est engagé à construire un corridor qui fera de la région de Tambacounda (Est) un grand pôle économique pour le Sénégal et les pays de la sous-région.

 »Nous allons construire un corridor qui va ouvrir des portes au Sénégal et à Tambacounda pour la commercialisation des produits et les échanges commerciaux avec les pays de sous-région et de l’espace CEDEAO », a-t-il déclaré dans un meeting tenu dans la nuit de vendredi à samedi.

Il indique que Tambacounda est un pôle économique qui doit permettre au Sénégal de jouer les premiers rôles avec les pays frontaliers grâce au chemin de fer.

 »Nous disons que la région de Tambacounda n’est pas une périphérie mais un centre », a notamment dit le candidat de la Coalition  »Sonko Président ».

 »Nous connaissons le potentiel de Tambacounda. Elle est la région la plus vaste avec 42 000 km2. A quoi, cette vaste région du Sénégal oriental nous servirait si nous ne parvenons pas à commercialiser ou à transformer les produits qui y sont cultivés », s’est interrogé Ousmane Sonko.

En outre, il a fait part de son ambition de capter les économies générées par la région de Tambacounda.

 »Nous croyons au retour des six grandes régions naturelles. Chaque région doit être un pôle de développement économique », a déclaré le candidat Sonko.

Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, les régions périphériques sont les centres du Sénégal. Pour lui, c’est le cas de Tambacounda qui partage une frontière avec le Mali, la Guinée et la Gambie.

Dans cette politique de décentralisation, Ousmane Sonko propose la réduction du pouvoir de l’Etat central.  »Nous comptons augmenter les transferts de compétences et augmenter le fonds de dotation des collectivités locales », a-t-il promis.

Dans la même catégorie