APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population APS ZIGUINCHOR : DEUX MILITAIRES ET UN REBELLE TUÉS DANS UN ÉCHANGE DE ‘’COUPS DE FEU’’ AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma ANP Diffa : 1ère session ordinaire de la Commission Consultative Régionale de l’Administration Territoriale (COCOCRAT) AIP Les sapeurs-pompiers militaires initient une opération ‘’coup de balai’’ à Yopougon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Moussa Sanogo présente les projets du métro d’Abidjan et du barrage de Singrobo-Ahouaty aux députés APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN APS A COALITION BUNT BI MAJORITAIRE À RANÉROU FERLO (RÉSULTATS PROVISOIRES)

OUSSAINOU DARBOE : ’’LES GAMBIENS DOIVENT TOUT FAIRE POUR PRÉSERVER LA PAIX SOCIALE APRÈS LA PRÉSIDENTIELLE’’


  4 Décembre      19        Politique (20046),

   

Banjul, 4 dec (APS) – Le leader du Parti démocratique unifié (UDP, sigle anglais) Oussainou Darboe, principal opposant au président sortant Adama Barrow, a insisté samedi sur la nécessité de ‘’tout faire pour préserver la paix sociale’’ après la présidentielle en cours dans son pays.

‘’Le pays doit continuer à vivre dans la paix et la stabilité après l’élection présidentielle’’, a dit M. Darboe, après avoir voté au quartier Fadiara à Banjul, non loin de son domicile qui fait état de quartier général de son état-major politique.

‘’L’économie gambienne est tirée par le secteur touristique. S’il y a la moindre instabilité politique après la présidentielle, le pays va en pâtir économiquement, d’où l’intérêt de préserver la paix sociale. Sinon les touristes et autres investisseurs vont rentrer’’, a prévenu le candidat Oussainou Darboe.

Six candidats dont le président sortant Adama Barrow sont en lice pour l’élection présidentielle gambienne prévue samedi. 962.000 électeurs répartis dans 1554 bureaux doivent prendre part au vote, dans les sept régions du pays.

Il s’agit du premier scrutin présidentiel de la Gambie après celui remporté en 2016 par Adama Barrow aux dépens de Yahya Jammeh.

L’ex président gambien qui a dirigé pendant 22 ans son pays, vit actuellement en exil en Guinée Equatoriale, depuis l’échec de sa tentative de confiscation de la victoire de son adversaire.

Il avait quitté la présidence gambienne sous la pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Dans la même catégorie