GNA KK Fosu to celebrate 25 years in music with concert APS Moundiaye Cissé : “3 Cap Santé travaille à la démocratisation de la santé” APS Ziguinchor : après la baisse de la tension, des habitants prient pour la paix APS A Diourbel, les autorités misent sur une synergie d’actions pour lutter contre les déchets plastiques Infopress Cabo Verde vai ao Campeonato de África de Boxe nos Camarões com “olhos no pódio” AGP Gabon : Amélioration des infrastructures et compétitivité de l’économie APS Émeutes : 20 organisations de la société civile invitent Macky Sall et Ousmane Sonko à un « dialogue direct » MAP Le Maroc réitère son engagement à soutenir l’AIEA dans la promotion de l’énergie nucléaire pacifique en Afrique AGP Gabon : La foire égyptienne fait son retour à Port-Gentil AGP Gabon : Fin du périple du Haut-commissariat de la République dans le Woleu-Ntem

Ouverture à Abidjan du 10ème colloque international du FIGE sur la bonne gouvernance


  21 Mars      46        Société (42308),

 

Abidjan, 20 mars 2023 (AIP)- Le vice-président de la République, Tiémoko Meyliet Koné, a procédé lundi 20 mars 2023, à Abidjan, à l’ouverture du 10ème colloque international du Forum des inspections générales d’État d’Afrique et institutions assimilées (FIGE) sur la contribution des Inspections générales d’État (IGE) à la bonne gouvernance à l’occasion de son 62ème anniversaire.

Cette rencontre s’achève vendredi et est axée sur le thème « Performance économique et bonne gouvernance : rôle et responsabilité des institutions supérieures de contrôle de l’ordre administratif ».

L’inspecteur général d’Etat de Côte d’Ivoire, Théophile Ahoua N’Doli, elle vise un partage d’expériences entre les inspections générales d’État d’Afrique et à mutualiser leur effort dans une synergie d’action pour mieux intérioriser les bonnes pratiques, les normes de gestion et les référentiels en matière de contrôle.

« Ce thème marque le souci de l’ensemble des IGE d’Afrique d’examiner leur contribution à la question de la bonne gouvernance, un levier important du développement de nos États », a fait savoir M. Ahoua.

Pour le vice-président Tiémoko Meyliet Koné, ce colloque international constitue un cadre de découverte mutuelle et d’échange en vue de trouver des solutions les mieux adaptées à la question de la responsabilité des structures publiques de contrôle interne face au grand défi des États africains en matière de gouvernance.

« L’un des résultats attendus de ce colloque est de faire en sorte que le rôle et la responsabilité de chacun soient mieux imaginés et placés au cœur des processus de contrôle ainsi il faut que la bonne gouvernance soit synonyme de transparence, de participation et de respect du droit », a ajouté M. Koné.

Il s’agit ainsi pour l’administration ivoirienne d’opérer un changement radical pour devenir un instrument de développement aux services des secteurs publics.

L’inspecteur général de l’État du Djibouti, Hassan Issa Sultan, a, pour sa part exprimé sa gratitude à l’IGE de Côte d’Ivoire pour avoir associé les actions membres du FIGE à la célébration de ses 62 ans d’existence.

Cet évènement sera meublé par une conférence inaugurale, des panels et des échanges afin de contribuer à la nécessaire réflexion sur les réformes à mettre en œuvre pour renforcer l’efficacité des institutions de contrôle et promouvoir le partage des expériences en matière de détection et de prévention de la corruption.

Le FIGE est une organisation panafricaine créée en Djibouti en février 2006 à l’issue d’une conférence internationale organisée par l’IGE de la République du Djibouti. La Côte d’ivoire y a adhéré en avril 2012 et a été désignée pour abriter le siège de l’Institut de formation créé par le FIGE dénommé Institut du FIGE (IFIGE). Il compte à ce jour, 27 institutions membres, issues de 20 pays.

Dans la même catégorie