MAP Bangui: Au moins 58 morts dans un naufrage (protection civile) ATOP L’Assemblée nationale Togolaise adopte la proposition de loi de révision de la Constitution en deuxième lecture, à la suite d’une consultation nationale ATOP M. Meyisso élu membre de la cour constitutionnelle AIP XXIIIes Jeux olympiques de Paris : Un opérateur de télécommunication offre 10 millions Fcfa à Cheick Cissé AIP Cyber Africa Forum : L’Afrique appelé à adapter ses plans de développement en intégrant les évolutions technologiques AIP Résistance aux antituberculeux : une étude préconise le maintien des tests moléculaires rapide AIP 4e édition de l’African Digital week : cinq universités et grandes écoles en compétition dans un hackathon sur l’industrie 4.0 APS AFRIQUE-OCEAN-PROTECTION / La Guinée-Bissau, hôte du 11e Forum régional côtier et marin du PRCM APS SENEGAL-GAMBIE-VISITE / Le président Bassirou Diomaye Faye est arrivé à Banjul APS SENEGAL-GAMBIE-VISITE / Deuxième sortie du président Faye : une visite pour “la consolidation des liens historiques” avec Banjul

Ouverture à Niamey du 2ème forum international annuel sur le développement de la Région du Lac Tchad


  23 Mai      149        Politique (25328),

 

Niamey, 23 Mai (ANP)- Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a présidé ce mardi 23 mai 2023 au centre de Conférence International Mahatma Gandhi de Niamey, l’ouverture du 2ème forum international annuel sur le développement de la région du Lac Tchad.

Organisé par le Secrétariat Exécutif de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), ce 2ème forum annuel constitue une opportunité supplémentaire pour les Etats membres de la CBLT de réfléchir sur les nouveaux mécanismes et stratégies pour sauver cette région qui abrite plus de 50 millions de personnes et d’en faire un espace viable et sécurisé.

Placé sous le thème « Intégration Régionale et gestion des risques liés aux ressources naturelles : solutions pour une paix et un développement Economique durable dans la Région du Lac Tchad », ce forum vise également à jeter les bases d’un dialogue constructif sur la manière possible de passer d’une réponse humanitaire à celle de développement dans le bassin du lac Tchad.

Trois jours durant, les participants échangeront, autour des problématiques qui font l’actualité dans le Lac Tchad. Il s’agit entre autres de la situation des personnes déplacées principalement les femmes et les enfants, les effets néfastes du changement climatique, l’exploitation des ressources naturelles et les moyens de subsistance, la paix, la sécurité et le développement et aussi la gouvernance locale, la cohésion sociale et la résilience des communautés.

Ce forum est aussi une occasion d’échanges sur la revitalisation du Lac Tchad et les problèmes clés qui affectent la région.

Il a également été prévu d’élaborer, à cette occasion, un programme d’action global devant permettre de faire face aux différents défis majeurs de la région du Lac Tchad.

Le Premier Ministre Ouhoumoudou a tenu à remercier les organisateurs pour le choix porté sur le Niger pour abriter ce deuxième forum, avant de rappeler « qu’en raison des effets du changement climatique, le Lac Tchad a perdu 90% de sa surface en eau en l’espace de 40 ans ».

Selon le Chef du Gouvernement « la tendance actuelle n’est malheureusement pas à l’optimisme car le Lac continue de se rétrécir avec comme conséquences, entre autres, la dégradation du potentiel de production agricole et halieutique, la réduction des pâturages et la perte progressive de la biodiversité ».

Le chef du gouvernement a aussi évoqué la situation des groupes armés terroristes présents dans la zone et qui ont entrainé une perturbation du tissu social et la destruction des moyens de subsistance traditionnels provoqués des déplacements massifs des populations dans leur propre pays ou vers les pays voisins.

« Le bassin du Lac Tchad a toujours été une plaque tournante du commerce interrégional et des flux commerciaux, une paix durable dans la région nécessitera une coopération transfrontalière et inter-régionale mais aussi une coordination opérationnelle permanente entre tous les pays membres », a ajouté le Chef du Gouvernement.

Le Premier Ministre nigérien a aussi précisé que, « les Gouvernements des pays membres de la CBLT fondent beaucoup d’espoir sur les conclusions opérationnelles qui sortiront de ces échanges et c’est pourquoi je resterai attentif aux discussions que vous aurez tout au long de cette rencontre ».

Il a enfin réitéré la haute appréciation sur la qualité des relations entre les différents pays ici représentés et nos remerciements renouvelés à la Banque Mondiale, principal partenaire et aux autres PTF qui accompagnent nos Etats dans la lutte contre les groupes terroristes et criminels et pour le relèvement de ce Bassin meurtri par près de 15 années d’insécurité.

Le secrétaire Exécutif de la CBLT, Ambassadeur Mahaman Nuhu a pour sa part rappelé le succès qu’a enregistré le 1er forum, avant de préciser que le 2ème forum permettra de capitaliser les résultats issus de la 1ère édition et de consolider les efforts visant à faire progresser les interventions globales de stabilisation de redressement et de résilience dans la région des pays à faible revenu.

Aussi, a-t-il précisé, « les conclusions et recommandations qui sortiront de ce 2ème forum, vont enrichir les discussions au cours du 4ème forum des gouverneurs de la Région du Lac Tchad, ainsi que le processus d’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie régionale de stabilisation ».

Plusieurs intervenants ont pris la parole lors de ce 2ème forum régional, qui a enregistré la présence du Haut Représentant du Président de la République, les Présidents des institutions, des députés nationaux, des membres du Gouvernement, des Gouverneurs des régions de Niamey, Diffa et Zinder, et de plusieurs participants venus des Etats Membres du CBLT.

Dans la même catégorie