AIP Des acteurs de la pêche réfléchissent sur les enjeux socio-économiques des petits pélagiques AIP Le PM Patrick Achi appelle à une administration publique au service du citoyen AGP Réhabilitation de la voirie urbaine de Boké : La Société CDM-CHINE offre 20 tonnes de ciments à la Commission de suivi AGP Siguiri/Société : Deux frères périssent dans une mine d’or à Kolenda AGP Siguiri/Société : Une maison et tout son contenu réduit en cendres dans la commune urbaine ANP Journée mondiale de la lutte contre le VIH-Sida : la séroprévalence est stable au Niger (Médecin) ANP Niger : Le budget 2023 voté à 3.291 milliards de CFA, en hausse de 5,25% AGP Gabon/Gouvernement : Le vice-Premier ministre sur les chantiers de Mayumba AIB Burkina: le gouvernement adopte un projet de loi portant dépolitisation de l’Administration publique et renforcement de la méritocratie. MAP 6è conférence annuelle UA/ONU : « Le monde compte sur l’Afrique, mais l’Afrique n’a pas pu compter sur le monde et cela doit changer » (M. Guterres)

Ouverture à Niamey d’une Table Ronde technique préparatoire du Forum Africain des femmes transformatrices


  19 Septembre      10        LeaderShip Feminin (413),

   

Niamey, 19 Sept (ANP) – Une table ronde technique préparatoire du forum africain des femmes transformatrices qui se tiendra du 18 au 25 novembre 2022, s’est ouverte à Niamey ce lundi 19 septembre 2022.

C’est l’épouse du Premier Ministre, Mme Ouhoumoudou Hadiza, représentant la Première Dame, Hadjia Hadiza Bazoum qui a présidé l’ouverture de cette table ronde qui a vu la participation des femmes transformatrices de 11 pays de l’Union Africaine et des huit régions du Niger.

La rencontre vise particulièrement à créer les conditions de mettre en place un plaidoyer efficace à déployer auprès des Chefs d’Etat et de Gouvernement et surtout auprès de leurs épouses, des autres partenaires et décideurs qui seront au rendez-vous de Niamey en Novembre.

Ce forum note-t-on se tiendra en marge du Sommet extraordinaire des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Union Africaine sur l’industrialisation du continent sur le thème « les femmes transformatrices : un accélérateur du processus d’industrialisation de l’Afrique »

Il vise d’une façon générale à promouvoir la transformation qualitative des produits locaux par les femmes à travers le continent et de façon spécifique, le forum atteindra plusieurs objectifs.

Il s’agit entre autre d’encourager l’industrie de transformation des produits locaux les pays africains, d’échanger sur les expériences des femmes transformatrices africaines en matière de technologie de transformation des produits locaux, ainsi que de créer un cadre d’échanges sur un financement efficace et durable des projets des femmes productrices et transformatrices en vue de leur inclusion financière.

Ce forum entend soutenir le réseautage des femmes entrepreneures et leur intégration dans un écosystème adapté aux réalités des femmes urbaines et rurales, renforcer le leadership féminin autour des valeurs de civisme mais aussi de productivité de compétitivité et de durabilité. Il vise également à professionnaliser l’entreprenariat féminin et soutenir la levée des contraintes socioculturelles économiques et politiques nécessaires à son développement.

La représentante de la Première Dame a dans son intervention transmit un important message de Mme Bazoum Hadjia Khadidja.

« C’est un honneur pour moi de parrainer la table ronde technique préparatoire du sommet des femmes Africaines Transformatrices ».

La fondation Noor que je préside a pour mission d’accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre du Programme de Renaissance Acte 3 du Président Mohamed Bazoum.

Elle a également rappelé les objectifs spécifiques de la Fondation Noor avant d’indiquer qu’elle œuvre particulièrement à accroitre la participation de la femme au développement à travers notamment toutes actions de renforcement.

C’est pourquoi ce forum africain de la femme transformatrice et sa table ronde préparatoire constituent pour la Fondation une activité d’une évidente capitale.

La Ministre de l’industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes Mme Magagi Salamatou Gourouza, a pour sa part indiqué que le Président de la République « s’est félicité des avancées réalisées par notre continent notamment dans la mise en place de la Zlecaf lors de la 35ème Session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union Africaine tenue à Addis Abeba du 05 au 06 février 2022.

Pour cela, a poursuivi le Président nigérien « l’Afrique devrait continuer les discussions techniques et accélérer la mise en œuvre du Programme de Développement des Infrastructures de la convention de Yamoussoukro sur le Transport Aérien en Afrique ainsi que l’adoption rapide d’un système harmonisé des paiements et des échanges financiers ».

« Cette alerte de notre Président, témoigne de notre prise de conscience partagée au Niger, de la nécessité d’agir, agir pour le développement des infrastructures, agir pour l’industrialisation de notre continent agir pour la prise en compte de toutes les forces, de tous les acteurs en vue de créer les conditions d’une synergie d’action indispensable pour le développement de l’Afrique », a fait savoir la ministre de l’industrie et de l’entreprenariat des jeunes.

Notons qu’auparavant, la Ministre de la promotion de la femme, la représentante de l’Union, la Directrice sous régionale de la Commission Economique pour l’Afrique, la Chargée du Programme du Centre Internationale pour l’Entreprise Privée ont tour à tour pris la parole pour saluer cette initiative avant d’appeler les participants à se mobiliser et donner le meilleur d’eux en vue de garantir le succès.

Dans la même catégorie