MAP Des pays de l’Afrique australe signent l’ »Appel de Tanger » pour l’expulsion de la pseudo « rasd » de l’UA (journal lésothien) APS PIDA : Dakar2 liste des mesures concrètes à prendre pour le financement des projets APS Le déficit infrastructurel réduit la productivité de 40% (Premier ministre) MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024

Ouverture à Paris de la 2ème Table Ronde des bailleurs et des partenaires au développement du Niger


  5 Décembre      45        Economie (17251), Finance (1075),

   

Paris, 05 Décembre (ANP) – La 2ème Table Ronde des bailleurs et des partenaires au développement du Niger s’est ouverte, ce lundi 5 décembre 2022 à Paris (France), sous la présidence du Chef de l’Etat nigérien, Mohamed Bazoum, en présence de plusieurs membres de son Gouvernement.

Après celle tenue, toujours à Paris les 13 et 14 décembre 2017 pour le financement du Plan de Développement Économique et Social (PDES 2017-2021), cette seconde table ronde a pour but de faire financer le PDES 2022-2026 qui est la deuxième déclinaison quinquennale de la Stratégie de Développement Durable et de Croissance Inclusive Niger (SDDCI Niger 2035).

Autour du thème « Niger : Terre d’accueil et d’opportunités », cette rencontre de deux jours a vu la participation de plusieurs bailleurs de fonds dont la BID, la BADEA, la BAD, la Banque Mondiale, mais aussi d’importants investisseurs publics et privés.

Tous ces bailleurs et partenaires sont appelés à annoncer des financements qui accompagneront la finalisation des projets structurants du Niger, à l’exemple du barrage de Kandadji, du chemin de fer Kano-Maradi, de l’oléoduc Niger-Bénin, mais aussi la hausse de la production pétrolière du pays prévue en 2023.

D’ores et déjà, la BAD a annoncé, sous réserve de l’approbation de son Conseil d’Administration, un accompagnement de 1550 milliards de francs CFA.

Globalement, la mise en œuvre du PDES 2022-2026 nécessite près de 30 milliards d’euros (soit près de 20.000 milliards de FCFA).

Ce programme s’articule autour de trois (3) axes stratégiques que sont le développement du capital humain, l’inclusion et la solidarité ; la consolidation de la gouvernance, de la paix et de la solidarité et la transformation structurelle de l’économie.

Il a pour objectif de faire du Niger un Etat démocratique stable, fort et résilient.

Pour atteindre cet objectif, il met l’accent sur une bonne gouvernance politique, économique et administrative ainsi que sur la promotion d’une justice équitable et accessible à tous.

Dans la même catégorie