AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

PDTIE : ouverture officielle de l’atelier sur les activités de la réduction de la pauvreté en RDC et au Cameroun


  27 Septembre      26        Environnement/Eaux/Forêts (3533),

   

Kinshasa, 27 septembre 2021 (ACP).- La déléguée générale à la Francophonie, Néfertiti Mushiya Tshibanda a, au nom du vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala ouvert, lundi à Kinshasa, un atelier en marge du lancement officiel des activités du projet de Déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté (PDTIE) en RDC et au Cameroun.

Cet atelier a pour objectif de contribuer à une meilleure compréhension et appropriation du projet par les différentes parties prenantes, notamment les institutions actives dans le secteur de la recherche-innovation et à valider de façon consensuelle les documents du projet (manuel d’exécution, étude de référence) lors de la phase de démarrage du projet.

Il est organisé avec l’appui de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) en partenariat avec l’Université Kongo en RDC, Eden Africa et Ingénieurs sans frontières au Cameroun et soutenu par l’organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et l’Union européenne (UE).

L’atelier vise également à présenter de façon officielle et concentrée, le dispositif opérationnel du projet et les bénéficiaires tiers tout en favorisant une meilleure compréhension et appropriation du projet par toutes les parties prenantes.

Le projet de Déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté (PDTIE) a pour objectif de contribuer à créer un environnement favorable et inclusif pour la recherche et l’innovation en RDC et au Cameroun, afin de favoriser le développement durable (DD) et la réduction de la pauvreté.

Il vise également à améliorer la recherche et l’innovation appliquées en RDC et au Cameroun, afin de favoriser le développement et l’application accrue de technologies respectueuses de l’environnement par les acteurs du changement.

Le projet sera mis en œuvre  pour une période de 4 ans, soit de 2021 à 2025 et sera porteur  de nombreuses activités  pour le développement durable et la réduction de la pauvreté moyennant un financement de 4,2 millions d’euros.

Les 15 organisations ou institutions de recherche intervenant dans la recherche et Innovation ; 800 jeunes scientifiques, techniciens et ingénieurs d’Afrique centrale ; 50.000 jeunes formés à la culture numérique, dont 10% de scientifiques, techniciens et ingénieurs ; 100 porteurs d’innovations ; 100 PME mises en relation d’affaires avec les innovateurs ; 6 organisations de la société civile et/ou médias sont les principales cibles de ce projet.

Pour atteindre ces objectifs il est prévu l’amélioration des capacités de recherche et innovations des parties prenantes par la formation des ressources humaines ciblées et la dotation en moyens matériels et financiers nécessaires; la promotion des innovations scientifiques et techniques développées pour le Développement durable et l’intervention adaptée aux contextes, besoins et savoirs locaux de la RDC et du Cameroun. 

Les populations et le secteur privé ont également accès aux connaissances techniques et aux solutions pratiques du développement durable par l’intervention à un coût abordable dans la zone cible.

 

Appel aux acteurs scientifiques à s’impliquer dans le PDTIE

 

Pour sa part, le recteur de l’Université Kongo, Odilon Gamela Ngindu a exhorté les acteurs scientifiques et les institutions de l’enseignement supérieur et universitaire à s’impliquer dans le projet de Déploiement des technologies et innovations environnementales pour le développement durable et la réduction de la pauvreté (PDTIE) pour l’émergence de la RDC et du Cameroun. 

Selon lui, aucun pays ne peut se développer sans recherche, avant d’inviter le gouvernement, particulièrement le ministère de l’environnement et du développement durable à financer les centres des recherches pour faciliter la lecture aux chercheurs.

« L’accès au savoir contribue pour développement économique et pour le bien-être de la population », a souligné Odilon Gamela, ajoutant que ce projet offre une opportunité de relancer la richesse dans le pays et la recherche dans l’environnement.

L’atelier a connu la participation du recteur de l’Université Kongo, du sous-secrétaire général du département des questions politiques et du développement humain de l’OEACP, de l’ambassadeur de l’UE en RDC représenté par le ministre conseiller, du chef de coopération de la délégation de l’Union européenne, de la déléguée générale à la francophonie qui représentait la vice-première ministre, ministre de

Dans la même catégorie