AIP Côte d’Ivoire-AIP/Une amicale d’enseignants investit son président à Adiaké AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le secrétaire départemental du RHDP de Daloa offre des pagnes à 500 femmes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Restitution d’une étude sur les migrations irrégulières à Daloa GNA 215 suspected criminals rounded up in post bullion Van attack GNA MTN FA Cup: Hearts, Kotoko secure round of 16 berth GNA LIGUE 2 : LE GFC ET LA LINGUÈRE MÈNENT TOUJOURS LA DANSE GNA L’ASSOCIATION SAINT-LOUIS JAZZ DEVIENDRAIT AUTONOME EN SE MUANT EN FONDATION (PRÉSIDENT) APS VIEUX FARKA TOURÉ DÉCOUVRE LE FESTIVAL DE JAZZ DE SAINT-LOUIS GNA Hearts cruise into round of 16 after thumping Windy Professionals GNA Education Minister inspects ongoing projects at Cape Coast Technical University

Plaidoyer du gouverneur du Nord-Kivu pour une réhabilitation urgente du pont Kihira à Sake


  21 Mars      32        Travaux publics (377),

   

Goma, 21 mars 2020 (ACP).- Le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a visité vendredi le pont Kihira, menacé d’effondrement au niveau de la sortie sud de la cité de Sake, sur la route nationale N°2, en vue d’envisager une réhabilitation urgente de cet ouvrage assurant la jonction entre Goma et les provinces du Sud-Kivu et de la Tshopo.

« Ce pont est d’une importance très capitale et il faut que les travaux définitifs commencent pour garantir la circulation entre nous et le Sud-Kivu, entre Kisangani et Goma et entre le territoire de Masisi  et la ville de Goma», a fait remarquer le Gouverneur, pour qui cette menace constitue un risque d’enclavement du chef-lieu au vu des éboulements qui menacent la même route du coté de Rutshuru, précisément à Burayi.
Tenant compte d’éventuelles conséquences de l’effondrement de ce pont sur l’économie et la situation alimentaire dans la province, le chef de l’exécutif a promis de mettre à contribution les techniciens de l’Office des routes pour trouver une solution provisoire, le temps que la haute hiérarchie intervienne pour une issue définitive.
A la Direction provinciale de l’Office des routes au Nord-Kivu, l’on estime que la malléabilité du sol constitue l’une des causes principales à la base de ce danger qui nécessite le renforcement du soubassement de l’ouvrage par un béton dit cyclopéen en vue de lutter contre l’infiltration de l’eau en dessous de la coulée sous menace. Le drainage des eaux de pluie vers le bas-fond de la rivière constitue la solution durable en plus du déplacement de l’ouvrage.

Dans la même catégorie