APS PRIX FAAPA 2021 : L’AIP ET L’AGP COURONNÉES APS LE SALON ‘’MADE IN SÉNÉGAL’’, UN ESPACE ‘’MARKETING’’ POUR LES PRODUITS SÉNÉGALAIS, SELON SA PROMOTRICE APS LA CAF APPROUVE LE MONDIAL TOUS LES DEUX ANS ET LA SUPER LIGUE FERMÉE APS FIDAK : AMINATA ASSOME DIATTA SATISFAITE DU NIVEAU D’AVANCEMENT DES CHANTIERS DU CICES APS DÉMARRAGE DE LA 2ÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS LE JARAAF AUTORISÉ À RECEVOIR AU STADE IBA-MAR-DIOP APS UN INGÉNIEUR SOULIGNE L’IMPORTANCE DES DONNÉES DANS LA SOUVERAINETÉ NUMÉRIQUE APS KOLDA : MISE EN GARDE DU MÉDECIN-CHEF CONTRE L’AUTOMÉDICATION APS LANCEMENT D’UNE ÉTUDE DE VULNÉRABILITÉ AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS LOUGA : LES ÉLEVEURS VEULENT UNE SOLUTION AUX DIFFICULTÉS DE LEUR SECTEUR

PLAIDOYER POUR L’IMPLICATION DES JEUNES DANS LA GESTION DES PÊCHES


  30 Juin      33        Agriculture (2445),

   

Saly-Portudal (Mbour), 30 juin (APS) – La Cellule des jeunes de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CJ/CAOPA) appelle les Etats-membres à impliquer davantage la jeunesse dans la gestion des pêches.

Dans une déclaration rendue publique mercredi à la fin de sa première réunion qui s’est tenue du 28 au 30 juin à Saly-Portudal (Mbour, ouest), la structure estime que la jeunesse est « indispensable » dans toutes les institutions et entreprises humaines, ainsi que dans la pêche artisanale.

La rencontre qui a regroupé différentes organisations membres de la CAOPA a permis de discuter de la sensibilisation à faire pour la mise en œuvre effective des directives volontaires de la FAO pour une pêche durable, le développement organisationnel et de la célébration en 2022 de la l’Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales (IYAFA), instituée par les Nations-Unies.

« Nous demandons à la jeunesse africaine de relever le défi », a déclaré le porte-parole des jeunes, la malienne Sana dite Wony Tiéminta Camara, soulignant que les directives volontaires de la FAO sont un « instrument complet » pour mobiliser les ressources, les aptitudes et les compétences.

Elle a fait part de leur engagement à promouvoir la mise en œuvre du Cadre politique et de la stratégie de réforme de la pêche et de l’aquaculture de l’Union africaine (UA).

« Concernant le développement organisationnel, nous sommes motivés et dotés de connaissances pertinentes pour mettre en place des organisations fonctionnelles qui favorisent la réalisation des objectifs de la CAOPA », a-t-elle ajouté.

Selon elle, l’institution d’une IYAFA 2022 est une reconnaissance de la contribution de la pêche et de l’aquaculture artisanales à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la réalisation des droits de l’homme et des objectifs de développement durable (ODD).

Les jeunes de la CAPAO appellent les gouvernements, l’Union africaine, la FAO, les partenaires techniques et financiers, la société civile, les médias et l’ensemble des communautés de pêche artisanale à s’investir et à soutenir toutes les actions pour la réussite de cette année.

Dans la même catégorie