GNA Rev. Ntim Forjour donates to schools in his constituency GNA GES and GhLA hold maiden Akim Oda Reading Festival GNA Two West Mamprusi communities attain ODF Sanitised status GNA Assin North residents call for free, fair, transparent by-election GNA Massive participation at the Reverential night to usher in Emancipation Day GNA Peace Council unhappy about chieftaincy institution’s declining dignity and integrity AIB Burkina : Lancement de la formation de 60 femmes et jeunes filles vulnérables au métier de tissage AIB L’ASECNA encourage le bachelier Adama Komi, passionné d’aéronautique AIB Marche du mouvement « U Gulmu fi » : La foule n’a pas été reçue par le gouverneur, celui-ci s’explique AIB Burkina/Diapaga : Des manifestants exigent la sécurité et la prise en charge des déplacés internes

Plus de 2.200 miliciens de 12 groupes armés du Nord-Kivu prêts à se rendre aux FARDC


  20 Mai      20        Militaire (425),

   

Kinshasa, 20 mai 2020 (ACP)-.Près de 2.255 miliciens regroupés dans 12 mouvements rebelles actifs dans la ville de Butembo et dans le territoire de Lubero, province du Nord-Kivu, ont, dans une déclaration rendue publique mardi, à Goma, annoncé leur prochaine reddition aux autorités des Forces armées de la République démocratique du Congo (RADC).

 

Selon la source, ces milices disent s’inscrire dans la démarche initiée par le gouvernement congolais qui appelle tous les mouvements insurrectionnels à participer à la restauration de la paix en RDC. Ils disent tenir également compte des dégâts humains et matériels qui causent l’insécurité sous toutes ses formes et freine l’émergence de la RDC.

 

Bien plus, ils citent le niveau inférieur de la vie du Congolais suite à la pauvreté généralement orchestrée par la prolifération des groupes armés.

Dans la déclaration, les 12 groupes rebelles manifestent leur volonté d’arrêter immédiatement les hostilités dans toutes les zones sous leur contrôle puis ils s’engagent d’accepter désormais l’occupation et le déploiement des FARDC ainsi que de la police dans ces zones mais aussi la destruction de leurs armes et effets militaires par la Monusco.

 

Selon la source, ces milices sont notamment l’UPDI du général autoproclamé Kabuyaya avec 231 hommes basés à Muhola, le RML du général Kasereka Dalmond (321 combattants) œuvrant à Kaviniro et l’APRC de 72 rebelles dirigés par Mahamba, actifs à Muhangi.

 

Il y a aussi le PRMC de Kibwana avec ses 35 hommes actifs à Miringati, le PRM du général Nguru œuvrant à Kyavirimu (475 combattants), le Léopard RC du colonel Jacques Kalondero basé à Kipese/Kauli (47 hommes), le PRC du major Jacques Kavuti actif à Katolo lac /Muramba (65 miliciens).

 

La source signale aussi le FPP/AP dirigé par le général Kasereka Kabido (566 hommes) basé à Kateku, le CBB de Makumbo, piloté par Dragon (185 combattants), le mouvement Triple force du général Kasereka Syalyayisugha avec 60 rebelles) à Vukununu, le FULC du colonel Naboti Sikwaya avec 43 miliciens actifs à Vinjo et le mouvement Corps du Christ du colonel Jean-Claude Ndultulu avec 450 combattants, il est le seul groupe armé œuvrant à Butembo parmi les 12.

Dans la même catégorie