ACI Monde/Football: Le Maroc s’affirme comme une puissance mondiale, selon Gianni Infantino MAP La Côte d’Ivoire bénéficiera d’un projet de la FAO destiné à promouvoir une agriculture résiliente MAP Adaptation climatique de l’agriculture : M. Sadiki appelle à intensifier les efforts pour soutenir la recherche et l’innovation MAP Immigration irrégulière: 19 corps repêchés au large de la Tunisie AIP L’impact transformateur de l’intelligence artificielle dans le domaine des médias expliqué au cours d’une formation virtuelle AIP Eugène Dié Kacou dédicace son ouvrage « Mes meilleures CAN » AIP Le ministre Vagondo Diomandé sollicite le concours de l’Allemagne dans la lutte contre les fraudes documentaires MAP L’Afrique australe aux prise avec le phénomène El Nino et la sécheresse (rencontre) ACI Maroc/France: Darmanin se félicite de la qualité de la coopération sécuritaire des deux pays ACI Maroc/Football: Le Roi Mohammed VI félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la Can 2024

Plus de 200 invités au 4e symposium international «Translog Africa» prévu du 27 au 29 février à Ouagadougou


  28 Février      17        transport (606),

 

Ouagadougou, 26 fév. 2024 (AIB) – Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Anûuyirtole Roland Somda, a annoncé ce lundi plus de 200 personnes au 4e symposium international sur les transports et la logistique en Afrique, «Translog Africa» qui s’ouvre à Ouagadougou les 27, 28 et 29 février 2024.

«Nous attendons à ce symposium plus de 200 invités issus des administrations publiques, du secteur privé, des organisations sous-régionales ainsi que des partenaires techniques et financiers», a indiqué le ministre en charge des Transports, Roland A. Somda, intevenant ce lundi à la télévision publique RTB.

Cette 4e édition de Translof Africa «portera essentiellement sur les Défis et les opportunités de développement de la chaine logistique globale pour les chargeurs à l’heure de la Zlecaf, la zone de libre-échange continentale africaine», a ajouté le ministre.

L’épidémie d’Ebola, les changements politiques ou encore l’épidémie du covid-19 ont retardé la tenue de cette rencontre dont la dernière édition a eu lieu en 2012.

En se retirant de la CEDEAO, le Burkina resté connecté au reste du monde à travers les initiatives de l’UEMOA, de la CEN-SAD ou de la ZLECAF.

Dans la même catégorie