APS SENEGAL-CULTURE / Khady Diène Gaye promet de “garantir” l’accès des jeunes aux opportunités offertes par la culture APS SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / Khady Diène Gaye annonce des discussions sur le Dak’art APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / La Norvège annonce l’ouverture d’une ambassade à Dakar MAP CAN de futsal (1ère journée/Groupe B): l’Egypte surclasse la Libye (4-0) MAP Mali: l’organisation des élections est conditionnée par la stabilisation du pays (Premier ministre) MAP Éthiopie: Plus de 21 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en 2024 (ONU) MAP Côte d’Ivoire: une épidémie de peste porcine déclarée dans le centre-ouest du pays MAP Vienne: Le Maroc à l’affiche de la 22ème édition du Festival « Salam Music & Arts » MAP La Côte d’Ivoire prend des mesures pour sanctionner les atteintes à l’environnement MAP L’oléoduc reliant Angola et la Zambie sera construit au 2ème trimestre (ambassadeur)

Pour 2024, le PAM cherche 183,1 millions de dollars pour soutenir les programmes de résilience au Sahel (communiqué)


  20 Février      37        Communiqués de presse (20),

 

Niamey, 20 Fév (ANP)- Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a appelé, ce mardi 20 février 2024, les gouvernements et les partenaires à un soutien urgent évalué à près de 183,1 millions de dollars pour
sauvegarder les programmes de renforcement de la résilience qui aident
les communautés touchées par les crises à résister aux chocs et à
répondre à leurs propres besoins alimentaires et nutritionnels.

« Cette mesure permettra d’éviter l’inversion des progrès durement
acquis en matière de développement dans la région et contribuera à
réduire les besoins humanitaires à terme », estime l’organisme
humanitaire des Nations Unies.

Depuis 2018, le PAM indique qu’il travaille en étroite collaboration
avec les gouvernements nationaux et les partenaires sur un programme
de résilience intégré dans les pays du Sahel, notamment au Burkina
Faso, au Tchad, au Mali, en Mauritanie et au Niger.

« Les communautés locales et le PAM ont jeté les bases de systèmes
alimentaires sains et revitalisés qui permettent l’accès à des
aliments nutritifs, cultivés localement », a-t-il noté.

Aussi, le PAM relève qu’« Au Niger seulement, un demi-million de
personnes soutenues par le programme de résilience du PAM n’ont plus
eu besoin d’aide humanitaire en 2022  et 2023, ce qui a permis de
réaliser des économies de 54 millions de dollars sur le budget du
gouvernement pour les interventions d’urgence pendant la période de
soudure ».

De ce fait, l’organisme des Nations unies souligne que « C’est une
étape importante dans un pays où 3,2 millions de femmes, d’hommes et
d’enfants (12 % de la population) risquent de souffrir d’une faim
aiguë pendant la période de soudure allant de juin à août 2024 ».

En raison du manque de financement pour des activités telles que la
restauration des terres dégradées, la réhabilitation des mares d’eau
et la construction d’infrastructures communautaires, « À partir de
mars 2024, le PAM sera contraint de réduire ou d’arrêter ses activités
de résilience dans tout le Sahel, et en particulier au Niger » a
alerté l’organisme des Nations Unies.

D’après le PAM, « la région du Sahel abrite 8,2 millions de personnes
déplacées à l’intérieur de leur pays en raison des conflits, tandis
que les violences actuelles au Soudan, en République centrafricaine et
au Nigéria ont forcé plus d’un million de réfugiés à migrer vers le
Tchad, ce qui en fait le cinquième plus grand pays d’accueil de
réfugiés au monde ».

En outre, ajoute le communiqué « l’analyse de la sécurité alimentaire
réalisée à travers le Cadre Harmonisé en novembre 2023 prévoit que
près de 50 millions de personnes en Afrique de l’Ouest et centrale ne
seront pas en mesure de satisfaire leurs besoins alimentaires de base
pendant la période de soudure de juin à août 2024 ».

Pour soutenir ses efforts de renforcement de la résilience à travers
le Sahel, le PAM a besoin de 183,1 millions de dollars pour les 12
prochains mois, a annoncé l’organisme humanitaire des Nations unies.

Dans la même catégorie