ANP Niamey : Le Nouvel Ambassadeur du Sénégal présente la copie figurée de sa lettre de créance au Chef de la diplomatie nigérienne ANP Niger : La baisse des prix des hydrocarbures effective pour la période du 23 juillet au 31 août 2024 MAP SM le Roi félicite le président égyptien à l’occasion de la commémoration de la Révolution du 23 juillet MAP Ethiopie: au moins 146 morts dans un glissement de terrain dans le sud du pays AIB SND et diplomatie en couverture des journaux burkinabè AIB Yagha : 18 personnes dans le Conseil provincial des personnes âgées (CPPA) AIB Bazèga/ « Bedou magique »: Quatre présumés escrocs aux arrêts à Kayao pour un préjudice de 17 millions de FCFA AIB Nahouri : Les populations de Guelwongo réparent la route principale qui traverse le village AIB Nahouri/Commune de Ziou : Les populations de Toungou réalisent un ouvrage de franchissement de 75 mètres MAP Sous l’impulsion Royale, l’Afrique peut se prévaloir d’une « chaîne de savants et oulémas » fédératrice (ex-ministre-conseiller auprès de la Présidence sénégalaise)

Présidentielle au Nigeria: Le candidat de l’opposition conteste les résultats en justice


  22 Mars      53        Politique (26039),

 

Abuja, 22/03/2023 (MAP) – Le candidat du principal parti d’opposition arrivé deuxième à l’élection présidentielle fin février au Nigeria, Atiku Abubakar, a officiellement introduit mardi soir un recours juridique pour contester la victoire de Bola Tinubu, du parti au pouvoir.

Lundi, le candidat surprise de la jeunesse Peter Obi a également saisi la justice pour contester sa défaite, lui qui a fini troisième du scrutin du 25 février.

L’ancien gouverneur de Lagos, Bola Tinubu, a remporté la présidentielle en cumulant 37% des voix, mais l’opposition a dénoncé des « fraudes massives » après de nombreux retards dans la transmission électronique des résultats.

M. Abubakar, ancien vice-président du Nigeria, est arrivé deuxième avec 29% des suffrages, suivi de M. Obi qui a obtenu 25% des voix.

Le candidat du Parti démocratique du peuple (PDP), principal parti d’opposition, assure que l’élection doit être invalidée car la Commission électorale nationale indépendante (INEC) a violé la loi électorale.

Entre autres accusations, M. Abubakar dénonce des trucages de votes et appelle à l’organisation d’une nouvelle élection ou à la proclamation de sa victoire

Dans la même catégorie