AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le tarif du transport Abidjan-Adiaké connaît une hausse AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sangafowa Coulibaly s’engage avec le secteur privé pour l’attractivité des activités minières, pétrolières et énergétiques APS Des chimistes des universités du pays planchent sur les résultats de leurs recherches GNA Police engage basic schools in Central Region on human trafficking GNA Government must have an elevated outlook for the book industry – GIBF Chairman GNA Cape coast Teaching Hospital, HCP cut sod for eye surgical and training centre GNA Twenty students win prizes in maiden Alavanyo STEM exams GNA Ghanaian diplomat commends Yango’s contribution to domestic ride-hailing sector APS CAN féminine : les primes en hausse de 150 pour cent, selon la CAF APS Le « Bësub Setal » désormais dans l’agenda des Sénégalais (Abdou Karim Sall)

Question du Sahara : le plan d’autonomie « une base sérieuse pour de futures discussions », affirme la France


  31 Octobre      50        Diplomatie (1189), Photos (4447), Politique (20618),

   

New York (Nations-Unies), 31/10/2018 (MAP) – Le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue « une base sérieuse pour de futures discussions » en vue du règlement définitif de la question du Sahara marocain, a affirmé, mercredi devant le Conseil de sécurité, l’ambassadeur représentant permanant de la France à l’ONU, M. François Delattre.

Intervenant lors de l’explication de vote suite à l’adoption par le Conseil de sécurité de sa résolution 2440 prorogeant de six mois le mandat de la Minurso, M. Delattre a souligné que « pour la France le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue une base sérieuse pour de futures discussions » sur la question du Sahara.

Dans le contexte d’une dynamique plus apaisée, a noté l’ambassadeur français, le Conseil de sécurité appuie pleinement les efforts menés par l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, M. Horst Kohler, sur le processus politique, « ce qu’illustre également le texte adopté aujourd’hui ».

Et d’ajouter que dans le prolongement du succès de la visite de M. Kohler dans la région fin juin/début juillet, ce dernier a posé les jalons pour la table ronde préliminaire prévue début décembre à Genève, appelant les participants à cette table ronde « à jouer un rôle constructif ».

A cet égard, M. Delattre a tenu à rappeler que pour la France, « le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue une base sérieuse pour de futures discussions ».

Evoquant, par ailleurs, la situation sur le terrain, l’ambassadeur français a relevé que « c’est bien le calme sur le terrain obtenu grâce à la MINURSO qui permet d’avancer sur le volet politique ».

« On peut ainsi se féliciter de l’absence de menaces majeures au cessez-le-feu, dont cette résolution prend acte, et d’une situation améliorée sur le terrain depuis notre dernier renouvellement » du mandat de la Minurso, a-t-il dit, rappelant que le Conseil de sécurité avait passé « des messages clairs » en avril dernier qui ont « porté leurs fruits ».

« Notre rôle est de rappeler avec vigilance que le cessez-le-feu doit continuer d’être pleinement respecté », a conclu M. Delattre.

FI-FF.

Dans la même catégorie