ANP Sommet de la CBLT: retour du Président Bazoum d’Abuja ATOP Un panel sur le nouvel ordre économique clôture l’édition 2022 de Africa financial industry summit ATOP AFIS 2022 : le rapport sur le financement du commerce en Afrique de l’ouest présenté à la presse ATOP Finance africaine : les participants à AFIS 2022 recommandent une transformation du secteur financier ATOP Promotion de l’agroécologie en Afrique de l’ouest : des acteurs réfléchissent sur la mise en place d’un cadre national de concertation MAP ROJALNU-ODD/Afrique: La 2eme conférence annuelle des présidents du 1er au 3 décembre à Lomé MAP Afrique du Sud : L’assassin de la figure anti-apartheid Chris Hani poignardé en prison MAP Première cargaison d’engrais russes pour l’Afrique en direction du Malawi: L’ONU se félicite MAP Guterres à Addis Abeba pour la 6è conférence annuelle UA-ONU MAP Tenue du 16ème Sommet de la Commission du bassin du lac Tchad à Abuja

Question du Sahara : le plan d’autonomie « une base sérieuse pour de futures discussions », affirme la France


  31 Octobre      55        Diplomatie (1292), Photos (4436), Politique (21119),

   

New York (Nations-Unies), 31/10/2018 (MAP) – Le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue « une base sérieuse pour de futures discussions » en vue du règlement définitif de la question du Sahara marocain, a affirmé, mercredi devant le Conseil de sécurité, l’ambassadeur représentant permanant de la France à l’ONU, M. François Delattre.

Intervenant lors de l’explication de vote suite à l’adoption par le Conseil de sécurité de sa résolution 2440 prorogeant de six mois le mandat de la Minurso, M. Delattre a souligné que « pour la France le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue une base sérieuse pour de futures discussions » sur la question du Sahara.

Dans le contexte d’une dynamique plus apaisée, a noté l’ambassadeur français, le Conseil de sécurité appuie pleinement les efforts menés par l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, M. Horst Kohler, sur le processus politique, « ce qu’illustre également le texte adopté aujourd’hui ».

Et d’ajouter que dans le prolongement du succès de la visite de M. Kohler dans la région fin juin/début juillet, ce dernier a posé les jalons pour la table ronde préliminaire prévue début décembre à Genève, appelant les participants à cette table ronde « à jouer un rôle constructif ».

A cet égard, M. Delattre a tenu à rappeler que pour la France, « le plan d’autonomie proposé par le Maroc constitue une base sérieuse pour de futures discussions ».

Evoquant, par ailleurs, la situation sur le terrain, l’ambassadeur français a relevé que « c’est bien le calme sur le terrain obtenu grâce à la MINURSO qui permet d’avancer sur le volet politique ».

« On peut ainsi se féliciter de l’absence de menaces majeures au cessez-le-feu, dont cette résolution prend acte, et d’une situation améliorée sur le terrain depuis notre dernier renouvellement » du mandat de la Minurso, a-t-il dit, rappelant que le Conseil de sécurité avait passé « des messages clairs » en avril dernier qui ont « porté leurs fruits ».

« Notre rôle est de rappeler avec vigilance que le cessez-le-feu doit continuer d’être pleinement respecté », a conclu M. Delattre.

FI-FF.

Dans la même catégorie