Inforpress São Vicente/Futebol: Familiares e amigos rendem homenagem a Dukinha com torneio de veteranos Inforpress Representante do PNUD considera que Cabo Verde tem “desafios importantes” face à “lentidão da justiça” Inforpress Presidente do Siacsa posiciona-se contra o Orçamento do Estado para 2022 Inforpress Mau Ano Agrícola: Câmara de Santa Catarina prevê reabertura de frentes de trabalho com o programa de mitigação Inforpress Índice de volume de negócios aumenta em 15,9% no terceiro trimestre de 2021 face ao mesmo período de 2020 Inforpress Cabo Verde assinala Dia das Pessoas com Deficiência com Unified Sports envolvendo políticos e diplomatas Inforpress Brava: Jovem defende que investir na plantação de capim elefante diminui os efeitos da seca na criação animal  Inforpress Associação Business Angels de Cabo Verde quer fomentar sector do empreendedorismo no país AIP La CEI en campagne pour des élections sans violence AIP Bolloré transport et Logistics présente son expertise sur la gestion des concessions portuaires à « Expo Dubaï 2020 »

Rapport d’activités 2019 de l’ARCEP : Le Niger a enregistré 11 millions d’abonnés à la téléphonie mobile en 2019


  30 Juin      22        Société (37008),

   

NIAMEY, 30 Juin (ANP) – Les membres du Conseil National de Régulation des Communications Électroniques et de la Poste (CNRCEP), conduits par sa présidente, Mme Bety Aïchatou Habibou Oumani, et accompagnés du Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et de la Poste (ARCEP), ont présenté, ce lundi 30 Juin 2020 en début d’après-midi, leur rapport d’activités 2019 au Premier Ministre.

A l’issue de la rencontre, Mme Bety a déclaré à la presse que ce rapport contient aussi bien les différentes activités de régulation menées par l’ARCEP que celles connexes, ainsi que les défis, les perspectives et des recommandations.

La présidente du CNRCEP a ensuite informé qu’en 2019, le Niger a enregistré 11 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, soulignant une bonne progression du taux de pénétration, qui est de 52,9%, et un taux de couverture nationale de 92% au mois de décembre 2019.

Dans le secteur postal, Mme Bety a indiqué qu’en plus de l’opérateur historique qu’est Niger Poste, 31 autres opérateurs privés opèrent actuellement au Niger, sur lesquels seuls 16 détiennent une licence et sont donc en règle. Elle a appelé les autres à se conformer à la réglementation en vigueur.

Sur le chiffre d’affaires de tous les opérateurs, la présidente du CNRCEP a indiqué que 219 milliards de francs CFA ont été déclarés, notant ainsi une baisse par rapport au précédent rapport.

Elle a surtout annoncé que le Conseil va « prendre toutes les dispositions utiles pour bien satisfaire l’Etat du Niger, les utilisateurs et même les opérateurs ».

Enfin, Mme Bety s’est réjouie du fait que l’ARCEP ait valablement représenté le Niger dans tous ses engagements aussi bien au niveau régional qu’au niveau international.

L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP), note-t-on, est une Autorité administrative indépendante rattachée au Cabinet du Premier Ministre. Elle assure une mission de service public et jouit de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Ses décisions ont un caractère d’actes administratifs. Elles sont exécutoires mais sont susceptibles de recours.

Elle a pour mission de veiller à l’application stricte des textes législatifs et réglementaires, au respect des conventions, des termes des licences, des autorisations et des déclarations y afférentes dans des conditions objectives, transparentes et non-discriminatoires.

Elle doit également protéger les intérêts de l’Etat, des utilisateurs et des opérateurs, en prenant toute mesure propre à garantir l’exercice d’une concurrence saine et loyale, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, mais aussi promouvoir le développement des secteurs concernés en veillant notamment à leur équilibre économique et financier et en procédant au besoin à un contrôle technique, comptable et financier des entreprises des secteurs régulés.

Enfin, l’ARCEP a à mettre en œuvre les mécanismes de consultation des utilisateurs et des opérateurs tels que prévus par les lois et règlements en vigueur, en plus de collecter les ressources financières devant alimenter le fonds d’accès universel et de veiller au respect des exigences essentielles, notamment les normes environnementales et sanitaires en matière de communications électroniques et de la poste.

Dans la même catégorie