APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

RD Congo: Cinq personnes tuées par des bandits armés


  26 Mars      57        Société (45940),

 

Goma (RD Congo), 26/03/2023 (MAP) – Au moins cinq personnes, dont deux enfants, ont été tuées et plusieurs autres blessées par des « bandits » samedi dans un village de la périphérie de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, région en proie à une rébellion où les armes pullulent, a-t-on indiqué de sources locales.

Ces cinq civils, membres de deux familles, ont été tués par balles, dans la nuit dans le village de Bugamba 2, dans le territoire de Nyiragongo, ont précisé Kanane Ndyanabo, chef du « groupement » visé, et Mambo Kawaya, président de la société civile du territoire.

Dans un ménage, « un papa, sa femme et son enfant » sont morts, et dans l’autre maison, ce sont « le papa et son enfant », a indiqué M. Kawaya. Quatre blessés graves ont été hospitalisés, a-t-il ajouté.

« Nous avons réussi à capturer trois bandits et un quatrième a été blessé à la machette par la population », a déclaré M. Ndyanabo, sans pouvoir préciser ce qui a motivé ces attaques.

M. Kawaya pointe de son côté « un mouvement surnommé 40 voleurs », ajoutant que « ce n’est pas la première fois » que des familles sont ainsi attaquées.

Dans la même catégorie