MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

RDC: au moins 30 civils tués par des rebelles dans l’est du pays


  13 Juin      11        Monde (2270),

 

Kinshasa, 13/06/2024 (MAP)- Au moins 30 civils ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), lors d’une nouvelle attaque attribuée aux rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), ont indiqué des sources militaire et locale.

Les rebelles ont attaqué le village de Mayikengo dans la province du Nord-Kivu, a dit le lieutenant-colonel Mak Hazukay, porte-parole militaire de la région de Beni, cité par des médias, confirmant la présence des ADF signalée pour la première fois dans le territoire de Lubero.

D’après des sources locales, la majorité des victimes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées par arme blanche.

Cette attaque intervient quelques jours après plusieurs incursions meurtrières conduites par la même rébellion dans le territoire voisin de Beni, qui ont fait au moins 57 morts entre le 3 et le 8 juin, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les ADF ont été fondées dans les années 1990 par plusieurs mouvements d’opposition en Ouganda. Vaincus par l’armée ougandaise, ces rebelles sont restés actifs dans l’est de la RDC, ce qui a engendré des opérations conjointes de la RDC et de l’Ouganda pour traquer ce groupe aujourd’hui affilié à l’Etat islamique.

Le lieutenant-colonel Hazukay a assuré jeudi que la résurgence de ces attaques des rebelles contre les civils fait suite à une forte pression opérationnelle exercée conjointement par les militaires congolais et ougandais.

Dans la même catégorie