AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger ABP Bénin: Les autorités judiciaires en conclave à Djougou pour maîtriser le phénomène de criminalité dans la Donga

RDC: Hommage du vice-gouverneur du Sud-Kivu  à la journaliste Solange Lusiku


  18 Octobre      9        Médias (3054), Société (44396),

   

Bukavu, 18 oct. 2018 (ACP).- Le vice-gouverneur du Sud-Kivu, Hilaire Kasusa Kikobya, a rendu le dernier hommage mercredi à Solange Lusiku, deuxième vice-présidente nationale de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC), décédée samedi dernier à Kinshasa, à l’âge de 46 ans.
L’autorité provinciale a mis en exergue les mérites de l’illustre disparue, au cours d’un office religieux célébré en sa mémoire en la cathédrale Notre-Dame de la Paix à Bukavu.
Le vice-gouverneur de province a déclaré avoir accédé favorablement à la demande du président sectionnaire de l’UNPC/Sud-Kivu qui a sollicité la débaptisation d’une place publique ou d’une avenue qui portera à l’avenir le nom de l’illustre disparue.
C’est ainsi que l’avenue Hippodrome au quartier Nyalukemba, dans la   commune d’Ibanda, a été solennellement débaptisée et portera désormais le nom de ‘’Solange Lusiku’’ en attendant un arrêté ad hoc. Cette avenue abrite les bureaux du journal indépendant ‘’ Le Souverain Libre ’’ dont elle était Directrice Editrice.
Plusieurs autres personnalités ont rendu des hommages déférents à Solange Lusiku pour son combat mené en faveur de la liberté  de la presse et des droits de la femme. Parmi ces personnes figure M. Norbert Basengezi, Vice –président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), en séjour à Bukavu.

Des hommages de ses confrères journalistes de Goma

Les journalistes membres de l’Union nationale de la presse au Congo, UNPC/section provinciale du Nord-Kivu, ont rendu leurs derniers hommages à Solange Lusiku N’Simire, 2ème vice- président nationale de l’Union Nationale de la Presse du Congo, UNPC, et Directrice Éditrice de l’hebdomadaire « le Souverain libre », dont le corps a transité par l’aéroport de Goma en provenance de Kinshasa où elle est décédée depuis le 13 octobre courant.
Valéry Mukosasenge, chargé de la discipline au sein de la corporation des journalistes, a rappelé l’un des récents souvenirs qu’il a partagé avec Solange Lusiku, avant de passer la parole au président national de l’UNPC, Kasonga Tshilunde, présent à Goma pour la circonstance, qui a loué les mérites de la défunte.
Il a notamment salué les efforts accomplis par cette femme journaliste qui a retenu l’attention des autorités de l’Université prestigieuse de Bruxelles, au point de lui accorder un diplôme  » Honoris Causa ».

Qui était Solange Lusiku N’Simire?

Née le 20 avril 1972 à Bukavu, Solange a fait ses études primaires au Lycée Wima et secondaires à l’Institut d’Ibanda où elle a décroché son diplôme d’Etat, de la section commerciale administrative en 1994, année du début de sa carrière journalistique à la Radio Maendeleo de Bukavu, en qualité de collaboratrice extérieure.
En 2001, elle quitta la Radio Maendeleo pour la Radio Maria en poursuivant ses études en sciences commerciales à l’Institut supérieur pédagogique de Bukavu où elle a décroché son diplôme de licence en 2005. Elle entra dans le caucus des femmes en 2006 et c’est en 2007 qu’elle embrassa la presse écrite au sein du journal « le Souverain » qui va devenir « le Souverain libre » sous son implusion. ACP/ Kayu/KGD

Dans la même catégorie