MAP Bénin : Le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile en nette augmentation (ministre) MAP Burkina: Des décisions importantes seront prises pour la bonne marche de la Nation (présidence) MAP Burkina Faso: Un réseau de contrebande de carburant au profit des groupes terroristes démantelé MAP UE : Plus de 750 millions d’euros pour l’accélérateur de production de vaccins en Afrique MAP Ouverture à Paris du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales MAP La désertification, une menace majeure pour la biodiversité de la Namibie (ministre) AGP Gabon/Les conclusions du Dialogue national inclusif : 2100 actions identifiées sur les 1000 recommandations AGP Chine-Afrique/FOCAC : Le président Oligui Nguema invité au 9ème Forum à Pékin AGP Diplomatie: La France veut accompagner le Gabon dans la préservation de sa forêt AGP Football/Infrastructures : Le stade d’Oyem pourrait être fonctionnel en 2025

RDC : lancement de patrouilles mixtes de sécurité à Kinshasa suite à une tentative de coup d’Etat déjouée


  22 Mai      12        Securité (3086),

 

Kinshasa, 22/05/2024 (MAP) – Des patrouilles mixtes ont été lancées dans la nuit de mardi à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), par la police et les militaires, suite à une tentative de coup d’Etat déjouée dimanche dernier.

Cette décision a été prise au cours d’une réunion de sécurité tenue par le commissaire général de la police nationale congolaise (PNC), Benjamin Alongaboni et le commandant régional des forces armées de la RDC (FARDC), afin de renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens dans le contexte du putsch manqué, rapportent des médias.

Tôt dimanche, une cinquantaine de personnes, des étrangers et des Congolais, ont attaqué la résidence de Vital Kamerhe, vice-Premier ministre et candidat à la présidence de l’Assemblée nationale, située dans les quartiers diplomatiques et politiques, avant de s’en prendre au palais de la Nation, où se trouvent les bureaux du président de la RDC, Félix Tshisekedi.

Leur tentative a été « étouffée dans l’œuf » par les forces de défense, avait affirmé le porte-parole militaire de la RDC, Sylvain Ekenge.

Au moins quatre assaillants ont été tués, dont leur chef Christian Malanga, un Congolais naturalisé américain, selon des médias.

En même temps, le ministère de l’Intérieur a lancé depuis quelques semaines à Kinshasa, l’opération « Panthère noire » qui vise à réduire l’insécurité via la surveillance des délinquants communément appelés « Kuluna ».

Le gouvernement congolais a rassuré que les mesures ont été prises pour renforcer la sécurité des institutions du pays et des officiels.

« Il n’y a pas de restrictions, pas de couvre-feu », a déclaré aux médias locaux le ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi.

Dans la même catégorie