AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

RDC: Le Conseil de sécurité condamne fermement les attaques contre la Mission onusienne


  20 Juin      18        Politique (26031),

 

Nations Unies (New York), 20/06/2024 (MAP)- Le Conseil de sécurité de l’ONU a fermement condamné, jeudi, les attaques menées par le mouvement du 23 mars (M23) contre la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Dans une déclaration de presse, l’instance exécutive des Nations Unies a également condamné l’utilisation d’armes lourdes à proximité des bases des forces de maintien de la paix dans le pays, notant que ces agissements mettent en danger les civils et les soldats de la paix.

Le Conseil a, en outre, dénoncé vigoureusement les récentes attaques menées par les Forces démocratiques alliées (ADF) dans les territoires de Béni et de Lubéro dans la province du Nord Kivu, se disant profondément préoccupé par l’impact de ces attaques qui “aggravent la sécurité et la stabilité précaires” en RDC et dans la région.

Ces attaques exacerbent la situation humanitaire actuelle notamment pour les civils vivant dans les sites de déplacement, a averti l’instance onusienne.

Le Conseil de sécurité a exhorté toutes les parties au conflit à respecter le droit international, y compris le droit international humanitaire, et à autoriser et faciliter un accès humanitaire complet, sûr, rapide et sans entrave à tous les civils dans le besoin, en particulier les femmes et les enfants.

Il a aussi appelé toutes les parties à intensifier le dialogue diplomatique en vue d’une désescalade des tensions et d’une solution durable, pacifique et viable au conflit actuel.

Dans la même catégorie