MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

RDC: Plus de 40 morts dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF


  9 Mars      65        Securité (3136),

 

Beni (RD Congo), 09/03/2023 (MAP) – Une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ADF, affiliés au groupe Etat islamique, a fait plus de 40 morts dans la nuit de mercredi à jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo selon les autorités locales, dans une province également en proie à la rébellion du M23, rapportent des médias et des sources locales.

« Le bilan, toujours provisoire, est de 38 personnes tuées à Mukondi et huit à Mausa », deux villages proches l’un de l’autre dans le territoire de Beni, dans la partie nord de la province du Nord-Kivu, a déclaré Kalunga Meso, le chef du groupement (ensemble de villages) local, cité par des médias

Ce notable  précise que « les ADF ont rassemblé les gens pour ensuite les exécuter ».

Le bilan humain est confirmé par Arsène Mumbere, président de la société civile locale, qui précise que les assaillants « sont entrés dans le village Mukondi sans bruit » et ont tué la plupart des victimes « par armes blanches ».

Selon lui, à Mausa, les corps des victimes ont été retrouvés « calcinés dans des maisons incendiées ». La fouille est encore en cours car les habitations sont éloignées les unes des autres, a indiqué la même source.

« Dans la nuit du 8 au 9 mars, des miliciens venus de la vallée de Mwalika ont incendié le village de Mukondi » et « ont tué au moins 36 personnes à l’arme blanche », a publié jeudi matin sur son compte Twitter le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), un réseau d’analystes basés dans l’est de la RDC.

Les autorités provinciales n’ont pas encore communiqué sur cette nouvelle attaque.

Les ADF (Forces démocratiques alliées) sont à l’origine des rebelles ougandais majoritairement musulmans, qui ont fait souche depuis le milieu des années 1990 dans l’est de la RDC où ils sont accusés d’avoir massacré des milliers de civils.

Dans la même catégorie