GNA UK rallies support for Ghana’s participation in COP26 GNA President commissions Accra Compost and Recycling Plant (ACARP) ACI Congo : Vers la probation et la vente des pesticides dans le pays ACI Congo : La rentrée andragogique 2021-2022, une grande réussite avec près de 95% de présence ACI Congo : Les femmes édifiées sur la résolution 1325 du Conseil de sécurité APS LA SOCIÉTÉ CIVILE INVITÉE À VEILLER AU RESPECT DE LA PARITÉ AUX PROCHAINES LOCALES APS UNE COUPE DU MONDE TOUS LES DEUX ANS, LA QUESTION TRANCHÉE LE 20 DÉCEMBRE (FIFA) APS LE FILM « LINGUI, LES LIENS SACRÉS », UN APPEL À L’UNION DES FEMMES APS LA BRÈCHE DE SAINT-LOUIS S’EST STABILISÉE AUTOUR DE TASSINÈRE (SPÉCIALISTE) APS L’AMBASSADEUR D’ITALIE SALUE L’ »ESPRIT ENTREPRENEURIAL » DES SÉNÉGALAIS VIVANT DANS SON PAYS

RELANCE DE L’ECONOMIE POST COVID -19 : DES ACTEURS DU BUDGET DES PAYS DE L’UEMOA IDENTIFIENT LES LEVIERS


  28 Juillet      43        Economie (13424),

   

Lomé, 28 juil. (ATOP) – Une table ronde régionale sur « L’efficacité de la politique publique à l’aune de la réforme du budget programme et de la pandémie de COVID-19 : quels leviers pour la relance économique », se tient du 28 au 30 juillet à Lomé.
Cette activité réunit en présentiel et en ligne des décideurs, professionnels du budget dans l’administration publique, des chercheurs, des partenaires techniques et financiers, ainsi que des acteurs de la société civile, des pays membres de l’UEMOA. Elle émane du Centre Africain d’Etudes Supérieure en Gestion (CESAG en anglais) et du Centre de renforcement de capacités en évaluation et en gestion axée sur les résultats (CLEAR en anglais). L’objectif est de répertorier les leviers des administrations publiques de ces pays pour la consolidation des budgets-programmes, en vue d’une relance économique post COVID-19.
De façon spécifique, les participants vont examiner les effets de la pandémie du Coronavirus sur la réforme du budget-programme dans l’espace communautaire et échanger sur les mécanismes d’ajustement du budget-programme dans un contexte d’aléas. Ils vont également analyser les spécificités sectorielles de la réforme sous le prisme de la COVID-19.
Des exposés sur « La mise en œuvre de la réforme du budget-programme de 2009-2020 : trajectoires et singularité nationales » des pays seront présentés. Des panels de discussion sur « budget-programme, COVID-19 et efficacité des politiques de santé et emploi des jeunes sont inscrits au programme. Une visite touristique et une conférence de presse mettront fin à cette rencontre.
Le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances du Togo, Kofi Aniah a salué cette initiative du CESAG et du CLEAR qui va permettre de faire l’état des lieux de l’impact négatif et positif de la COVID-19 sur l’exécution de la réforme du budget-programme. Il a réitéré l’engagement de son ministère à accompagner la mise en œuvre des recommandations qui seront issues de cette table ronde.
Selon le coordonnateur du CLEAR, Djimitri Agbodjan, «  la réforme du budget-programme demande de faire de la planification, alors que dans le contexte de la COVID-19, les pays sont obligés d’innover, d’anticiper et d’essayer de prendre des décisions dans l’urgence ». Face à cette double logique qui peut paraitre contradictoire et qui demande à faire des réflexions prévision, poursuit-il, il est nécessaire de partager les innovations des ministères et assemblées nationales pour penser les politiques de relance, afin d’avoir plus d’efficacité sur la vie des populations.
Le directeur général du CESAG, Serge Auguste Bayala a rappelé que les offres de son Centre vont du leadership à l’entrepreneuriat, en passant par le management public, l’évaluation des sciences économiques et de gestion, l’économie et les aspects du développement durable. Il a ajouté que  le CESAG participe aux initiatives compétitives de la mise en œuvre des programmes aux intérêts publics.
Le CESAG a été créé dans le cadre de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest, en application d’une décision prise par les chefs d’Etats à la conférence de Bamako en 1978. L’établissement est entré en activité en 1995 après qu’il ait été décidé de transférer les patrimoines de l’école supérieure de gestion au Sénégal en 1978. C’est une jeune institution pourvoyeuse de bien public et placé depuis 1995 sous la tutelle de la BCEAO.
Le CLEAR est une initiative globale dont l’objectif est d’aider les pays en développement à renforcer leurs capacités en matière de suivi et d’évaluation (S&E) et en gestion axée sur les résultats de développement (GRD). Il développe des contenus techniques pour offrir des cours dédiés aux besoins spécifiques des pays couverts.

Dans la même catégorie