MAP Communiqué du Cabinet Royal ACI La 6e édition de la foire aux plants génère un montant de 37 millions 373 mille 309 Fcfa APS  »Une victoire contre l’Angleterre validerait nos progrès » (coach adjoint des Lions) APS L’axe Dakar-Abu Dhabi magnifié APS La production industrielle sénégalaise en baisse de « 22% en 2022 » (ministre) MAP Le 62ème Sommet ordinaire de la CEDEAO dimanche à Abuja MAP Mondial-2022: Aliou Cissé est malade mais sera sur le banc des Lions de la Teranga (adjoint) MAP Mali: Plus de 70 terroristes neutralisés et 09 militaires tués depuis fin octobre (armée) MAP Burkina: Le gouvernement suspend RFI « jusqu’à nouvel ordre » (officiel) MAP Les transferts de fonds, les investissements et l’expertise de la diaspora, vitaux pour la croissance future de l’Afrique (forum)

Réunion des ministres de la coalition internationale contre Daech : le ministre Ibrahima Kalil Kaba présent à la rencontre de Rome


  30 Juin      39        Politique (21164),

   

Conakry, 30 juin (AGP)-Le ministre guinéen des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, Ibrahima Kalil Kaba avec d’autres ministres de la coalition internationale contre Daech (groupe djihadiste sunnite Etat islamique) se réunis mardi, 29 juin 2021, à Rome (Italie) pour débattre du combat qu’ils ont engagé contre cette organisation terroriste qui a fait des victimes un peu partout dans le monde.

A ce rendez-vous, les ministres ont réaffirmé leur détermination commune à poursuivre la lutte contre Daech et à créer les conditions pour parvenir à vaincre de manière durable le groupe terroriste, qui reste l’unique objectif de la Coalition, par un effort global, coordonné et à multiples volets.

Les ministres ont souhaité la bienvenue aux nouveaux membres de la Coalition : la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, la Mauritanie et le Yémen. Ensemble, les ministres ont mis l’accent sur la protection des civils comme priorité et ont affirmé que le droit international, y compris le droit international humanitaire et le droit international relatif aux droits de la personne, selon le cas, ainsi que les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies devaient être respectés en toutes circonstances.

A préciser que c’est sur invitation du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l’Italie, Luigi Di Maio, et du secrétaire d’Etat américain, Antony J. Blinken.

Dans la même catégorie