MAP Le CRASTE-LF, une plateforme au service du rayonnement du Maroc à l’échelle continentale (M.Miraoui) APS SENEGAL-AFRIQUE-FINANCE / L’État sénégalais a levé 1.865 milliards de francs CFA sur le marché financier de l’UEMOA en vingt-huit ans MAP Burkina: Un bureau de MSF visé par des tirs lors d’une « attaque armée » MAP Trente ans après la fin de l’apartheid, des millions de Sud-africains vivent toujours dans la pauvreté (Président) APS SENEGAL-SPORTS-NECROLOGIE / Décès de l’ancien basketteur sénégalais Doudou Leydi Camara, double champion d’Afrique APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un projet lancé à Dakar en vue d’une pêche durable et transparente APS SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs APS SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / L’AMF-UMOA joue un rôle fondamental de modernisation du marché financier régional, selon son président ANP Fin de projet : Le MCA rétrocède ses biens à l’Etat du Niger (Présidence) AIP Chaque document émis par l’ONECI est authentique et infalsifiable grâce à la biométrie (directeur général)

Réunions du printemps 2023 de la BM : le Président du Groupe tient son discours de positionnement à Niamey


  30 Mars      64        Economie (21779),

 

Niamey, 30 mars(ANP)-Le Président de la République Mohamed Bazoum a présidé, ce jeudi 30 mars 2023 au centre International de conférences Mahatma Ghandi de Niamey, la cérémonie d’ouverture du discours de positionnement du Président du Groupe de la Banque Mondiale, M. David Malpass dans le cadre des réunions de printemps 2023 du Groupe de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international, sous le thème « Redéfinir une nouvelle ère du développement ».
Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Premier Ministre, des membres du gouvernement, du Recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, des Etudiants et de plusieurs autres invités.
A l’entame de ses propos, le Président de la République Mohamed Bazoum a tout d’abord souhaité la chaleureuse bienvenue au Président du Groupe de la Banque Mondiale et à sa délégation pour cette visite qui témoigne de l’excellente qualité des relations entre le Groupe de la Banque Mondiale et la République du Niger.
Le Président Mohamed Bazoum a saisi l’occasion pour apprécier le travail accompli par le Groupe de la Banque Mondiale au Niger et dans les pays du sahel précisant que ’’le Groupe de la Banque Mondiale a accordé une attention toute particulière aux pays du sahel, et cela est incontestable, et cet intérêt s’est traduit pour le Niger par un portefeuille actif de 4.68 milliards de dollars’’.
Le Chef de l’Etat nigérien a indiqué que ’’le changement climatique et les enjeux énergétiques sont les problématiques importantes pour notre continent ».  »L’Arique est une des régions les plus affectées par le changement climatique, une croissance qui protège à la fois son environnement naturel et les biens communs de la planète est un imperatif’’a-t-il souligné.
Au sahel, a annoncé le Président de la Republique,  »’nous sommes confrontés à la sécheresse, la déforestation, les inondations et le stress hydrique autant de défis qui accroissent les migrations irrégulières, la pauvreté, l’exclusion et les conflits’’.
Il est important, a rappelé le Chef de l’Etat que ’’le rapport climat et développement (CCDR) des pays du G5 Sahel estime que nos pays pourraient enregistrer une baisse de leur PIB allant jusqu’à 11,7% d’ici 2050 rien qu’en raison d’une pénurie d’eau liée au changement climatique, et ceci ferait basculer de 4,1 millions à 13,5 millions de personnes dans l’extrême pauvreté’’.
Il convient en outre, a souligné le Président Bazoum d’accorder la priorité à la Grande Muraille Verte dont le sommet sur One Planet a identifié un plan d’action d’environ 20 milliards de dollars et le Groupe de la Banque Mondiale a fait montrer d’innovations dans la définition des grands projets régionaux au sahel dans le cadre de nexus climat, développement, résilience et l’ adaptation’’.
Pour le President nigérien  »la digitalisation, la sécurité alimentaire et les options de financement innovants dans le contexte mondial actuel devront retenir notre attention et celle de nos partenaires’’.
Dans cette optique, a-t-il poursuivi,  »la digitalisation est pour nous un élément du développent, et à cet égard, le projet villages intelligents financé par la Banque Mondiale est un facteur d’innovation et d’intégration nationale’’‘.
Parlant de l’IDA, le président de faire savoir que ’’c’est une priorité pour beaucoup de pays africains, y compris le Niger, et plus de 30 pays africains émargent au guichet de l’IDA pour le financement de leurs agendas de développement’’.
Dans le même ordre d’idée, Mohamed Bazoum s’est félicité particulièrement de l’ambition du guichet de réponse aux crises du renforcement du capital humain ; d’avoir maintenu l’accent sur les causes de la fragilité et les sources de résilience’’.
Pour nous, a-t-il noté, ’’la reforme en cours sur l’évolution du Groupe de la Banque Mondiale doit être l’occasion pour répondre positivement aux appels des pays IDA qui ne cessent d’interpeller les partenaires pour plus de souplesse et une reconstitution des ressources de la fenêtre de riposte aux crises et une augmentation substantielle des ressources’’.
Il a, par ailleurs, salué particulièrement  »le Projet Scaling Solar porté par la SFI et le Projet d’électrification Haské porté par la Banque Mondiale au Niger et dans cet élan, le Niger ambitionne de porter le taux d’accès à l’électricité à 30% en 2026 et à 80% d’ici à 2035 contre 17,5% aujourd’hui’’.
 »Votre visite au Niger est une opportunité renouvelée pour offrir une perspective optimiste pour l’Afrique’’a conclu le Président de la République Mohamed Bazoum‘’.
Prenant la parole, le Président du Groupe de la Banque Mondiale a rapelé que ’’ces dernières années le monde a été confronté à des crises et le Groupe de la Banque Mondiale a pris le devant tout au long de ces crises en mettant l’accent sur un appui rapide et efficace’’.
‘’Des mesures ont été prises par le Groupe de la Banque Mondiale pour faire face aux reculs du développement notamment dans l’augmentation du taux de la pauvreté, le recul de l’accès à l’eau potable, et les graves reculs en matière d’acquisitions de compétences fondamentales dues à la fermeture des écoles’’a fait savoir M. David Malpass‘’.
Parlant de la stabilité macro-économique, le Président de la BM d’annoncer qu’elle est essentielle notamment parce que l’imprudence budgétaire compromet les services essentiels et les inflations pénalisent les plus pauvres’’.
Evoquant la question des politiques judicieuses, visant à promouvoir l’investissement privé, elles devraient toujours rester une priorité absolue car sans elles, il n’y aurait pas de croissance économique » a-t-il noté.
‘’Un commerce international libre et équitable est à encourager car il favorise l’efficacité et crée d’énormes possibilités de croissance et de convergence’’a indiqué M. David, tout en soulignant que ’’les mécanismes de financement de la fourniture des biens publics mondiaux mis en place par la communauté internationale doivent renforcer le capital humain, notamment dans l’investissement de la santé des nourrissons et dans l’éducation des jeunes afin de créer des opportunités pour un avenir meilleur et la bonne gouvernance par la participation des citoyens et l’éthique des responsabilités des agents publics ».
 »Je profite de l’occasion pour saluer le Niger pour sa toute première transition pacifique du pouvoir qui a lieu il y’a 2ans’’.
Quant au Recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, il a pris la parole pour souhaiter la chaleureuse bienvenue au Président de la Banque Mondiale et aussi profiter de l’occasion pour le remercier pour le choix porté sur le Niger en général, et sur l’Université Abdou Moumouni en particulier, pour la cérémonie de son discours de positionnement.
Notons qu’au cours de cette cérémonie un panel sur le secteur privé a été animé par quelques panelistes, à savoir Mme Zeinabou Maidah, presidente de Niger lait ; Aicha Macky, réalisatrice et enfin par M. Ibrahim, président Directeur de la compagnie assurance et de réassurance du Niger.

Dans la même catégorie