AGP Boké-Administration : Le nouveau chef de quartier de Yomboya installé AGP Guinée/Conseil des Ministres : Le chef de l’Etat a insisté sur la nécessité d’accroitre sensiblement les tests PCR AGP Guinée/ Conseil des Ministres : le chef de l’Etat ordonne le ministre des AE de produire un état détaillé du paiement des contributions AGP Guinée/ Conseil des Ministres : Le chef de l’Etat instruit le ministre du budget de veiller scrupuleusement au paiement destiné à l’état ANGOP Covid-19: Angola reports 189 recoveries, 178 new infections ANGOP Angola with $14.7 bn of international net reserves ANGOP Government hikes fuel export taxes ANGOP Les échanges entre l’Angola et l’Allemagne s’élèvent à 120 millions d’euros AGP Gabon : Décès de l’ancien ministre Fabien Owono Essono AGP Gabon : Des Barrières électriques comme solution au conflit homme-éléphant dans l’Ogooué-Maritime

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  11 Février      15        revue de presse (479),

   

Dakar, 11/02/2021 (MAP)- La situation épidémiologique au Gabon, les prochaines législatives en Côte d’Ivoire, la réhabilitation et la reconstruction de la région de Tigray en Ethiopie et les pertes du secteur du tourisme en Afrique du Sud sont les principaux sujets abordés et commentés par la presse africaine parue jeudi.

Au Gabon, +l’Union+ s’intéresse toujours à la situation épidémiologique. Il écrit que face à la flambée des cas de contamination au coronavirus qui menace les hôpitaux de saturation, les autorités sanitaires sonnent la remobilisation et s’emploient à de nouvelles initiatives.

La publication explique qu’à cet effet, le ministre de la santé, Guy-Patrick Obiang Ndong a effectué des visites dans les différentes structures de santé et pris d’autres initiatives comme le recours aux tests antigéniques et la mise à contribution des cliniques privées.

Abondant dans le même sens, +La.libreville+ indique qu’au mercredi 10 février 2021 avec 6978 tests réalisés (469811 au total), le pays a enregistré 335 nouveaux cas positifs (12171 au total), 227 nouvelles guérisons (11275 au total) et 0 nouveau décès (71 au total).

En Côte d’Ivoire, « Koaci » fait savoir que la Côte d’Ivoire a levé lundi dernier plus de 850 millions de dollars US (557 milliards FCFA) pour l’Eurobond 2021 sur 1836 milliards de FCFA d’intentions.

L’opération, peut-on lire, a été sursouscrite plus de 3 fois sur le marché. Le rendement était de 4,3% pour les obligations d’une valeur de 600 millions d’euros qui arriveront à échéance en 2032, le taux le plus bas jamais enregistré pour les euro-obligations de Côte d’Ivoire, et de 5,75% pour 250 millions d’euros d’obligations qui arriveront à échéance en 2048, explique une source du Ministère de l’Économie et des Finances.

Par ailleurs, son confrère « Abidjan Net » rapporte que la Commission électorale indépendante (CEI), l’institution en charge d’organiser les élections, est « prête » pour les élections des législatives prévues le 06 mars prochain, selon le président de cet organe, Ibrahime Coulibaly-Kuibier qui s’exprimait après une rencontre avec Kouadio Konan Bertin, le ministre ivoirien de la Réconciliation nationale.

« La Commission électorale a pour vocation de gérer ce qui est susceptible d’affecter ou de consolider la paix, c’est-à-dire l’élection. D’où l’intérêt de notre rencontre. Je peux vous rassurer que la Commission électorale est prête pour l’élection des députés », a dit M. Coulibaly au terme de cette rencontre.

Au Kenya, le journal « the Star » rapporte que les gouvernements des comtés recevront 53,5 milliards de shillings supplémentaires (100 shillings = 1 dollar) au cours de l’exercice 2021/2022.

Selon la publication, le Conseil intergouvernemental sur le budget et l’économie présidé par le vice-président William Ruto a donné son accord mercredi pour cette majoration du budget, ajoutant que le nouveau développement signifie que les unités déconcentrées recevront un montant cumulé de 409,88 milliards de shillings au cours de la période considérée.

Le chiffre comprend une part équitable de 370 milliards de shillings, des allocations conditionnelles de la part des recettes du gouvernement national de 7,53 milliards de shillings et des allocations conditionnelles provenant du produit des prêts et subventions des partenaires de développement de 32,34 milliards de shillings.

«L’augmentation des ressources facilitera la reprise économique post-Covid-19 dans les comtés et garantira une prestation de services soutenue», a déclaré Ruto, cité par le journal.

En Ethiopie, +ETHIOPIAN MONITOR+ revient sur les entretiens du Vice-Premier ministre et ministre éthiopien des Affaires étrangères, Demeke Mekonnen, avec l’envoyé de l’Union européenne, le ministre des Affaires étrangères de la Finlande, Pekka Haavisto, sur les travaux de réhabilitation et de reconstruction en cours dans la région du Tigray.

Le chef de la diplomatie éthiopienne a informé l’émissaire européen que le gouvernement éthiopien œuvre en collaboration avec l’administration intérimaire au Tigray pour fournir l’aide humanitaire nécessaire tout en remettant en service diverses infrastructures détruites par les dissidents du front de libération du peuple du Tigray, relève le média.

Quelque 26 agences humanitaires œuvrent sur le terrain, a ajouté le vice-Premier ministre éthiopien cité par le média.

Au cours de cette entrevue, Demeke Mekonnen a exprimé les inquiétudes du gouvernement éthiopien concernant les déclarations de la Commission de l’UE sur la situation humanitaire au Tigray, ajoute le média.

Sur un autre registre, +THE ETHIOPIAN HERALD+ rapporte que les autorités éthiopiennes vont fermer deux camps de réfugiés, Hitsats et Shimelba, dans le nord de l’Etat régional du Tigray pour des raisons de sécurité et de mauvaises conditions dans ces centres.

Le journal qui cite le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) note que l’emplacement des camps doit être à au moins 50 km de la frontière afin d’assurer la sécurité des réfugiés.

Le quotidien relève que sur les 92 000 réfugiés érythréens au Tigray, 43 000 sont hébergés dans les camps de réfugiés, le reste étant réparti sur différentes villes de l’État régional.

En Afrique du Sud, +City Press+ indique que le secteur du tourisme en Afrique du Sud a subi des pertes estimées à des millions de dollars, alors que plus de 300.000 emplois ont dû être supprimés en raison du confinement strict mis en place depuis la détection du premier cas de la Covid-19 dans le pays.

Citant le vice-ministre du Tourisme, Fish Mahlalela, le journal écrit que les restrictions imposées pour aplatir la courbe des infections ont gravement affecté le secteur, rappelant que le président Cyril Ramaphosa a lancé le Fonds d’action touristique de 1,5 milliard de rands pour encourager les nouveaux porteurs de projets à investir dans le marché.

En revanche, ajoute le quotidien, le ministre a mis l’accent sur la nécessité d’accorder une importance particulière au tourisme intérieur pour en faire la base du secteur dans le pays.

De son côté, +Business Tech+ revient sur la question du chômage qui continue de s’aggraver, notant que la présidence a publié un nouveau rapport sur la mise en œuvre du «stimulus présidentiel de l’emploi» visant à créer 800.000 emplois en Afrique du Sud au cours de cette année.

Le président Cyril Ramaphosa a indiqué que ce programme qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance économique annoncé en octobre dernier, était conçu pour répondre à la hausse du chômage causée par la pandémie de coronavirus.

Dans la même catégorie