MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  10 Janvier      29        revue de presse (625),

 

Dakar, 10/01/2023 (MAP) – La presse africaine de ce mardi s’intéresse à divers sujets, notamment les mesures prises pour réduire l’ampleur des accidents au Sénégal, le remaniement ministériel au Gabon, la corruption au sein de l’ANC en Afrique du Sud et la lutte contre le choléra au Kenya.

Au Sénégal, les quotidiens braquent leurs projecteurs sur les mesures prises par le gouvernement pour réduire l’ampleur des accidents de la route et renforcer la sécurité routière, suite au tragique accident qui a causé la mort de 39 personnes et fait des dizaines de blessés, dimanche matin, dans la région de Kaffrine dans centre du pays.

Ainsi, « L’Observateur » qui s’attarde sur les ‘’22 mesures pour la révolution des transports’’, indique que « ce terrible accident, qui a frappé notre pays, doit déclencher une prise de conscience pour renforcer les mesures de prévention et de sécurité », citant le premier ministre Amadou Ba, lors d’un conseil interministériel sur la sécurité routière, tenu lundi soir.

« Ces mesures donnent l’impression de quelque chose de déjà vu’’, car des décisions ont été prises ‘’dans ce sens, sans que leur application de soit définitive’’, fait remarquer « Sud Quotidien », ajoutant que les mesures ‘’sont vites oubliées, quelques semaines’’ après qu’elles ont été prises.

Pour sa part, « Le Soleil » affirme que le Premier ministre a assuré que les mesures ne feront l’objet d’aucun ‘’report’’ encore moins d’un ‘’compromis’’, cette fois-ci, mettant en avant ‘’22 mesures fortes de l’Etat’’ pour atténuer l’ampleur des accidents de la route.

« Le Témoin » qui titre « Après les 10 [recommandations] de 2017, les 22 nouvelles mesures de 2023 », n’est pas optimiste pour l’avenir des transports terrestres sénégalais, car ‘’la chaîne de responsabilités (…) est parasitée à tous les niveaux’’, ‘’de la délivrance des papiers afférents à la conduite automobile au contrôle routier’’.

Le journal énumère les mesures annoncées, dont la création d’une ‘’structure autonome multisectorielle’’, qui sera dirigée par un officier militaire supérieur, ‘’sous l’autorité du ministre des Transports terrestres’’.

De son côté, « WalfQuotidien » qui met en exergue les réactions des guides religieux à l’accident survenu dimanche à Kaffrine, rapporte que « le monde religieux sénégalais invite les autorités et les usagers du secteur des transports à beaucoup plus de responsabilité ».

Au Gabon, « GabonReview » souligne que René Ndemezo’o Obiang a revêtu ce lundi son costume de ministre, notant que celui qui était encore président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été nommé ministre d’État à la Consommation et à la Lutte contre la vie chère.

Si sa nomination dans le gouvernement d’Alain-Claude Bilie-By-Nze est sans doute la plus surprenante, c’est parce que beaucoup le présentaient plutôt à la vice-présidence de la République, indique-t-on, ajoutant que le président Ali Bongo a nommé à ce poste l’ex-Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda.

Moins surprenant, poursuit-on, le retour de Blaise Louembé n’en est pas moins remarquable. Le député du 1er arrondissement de Koula-Moutou (Ogooué-Lolo) a été nommé ministre d’État au développement industriel et des PMI.

En Côte d’Ivoire, ’’Fraternité Matin’’ fait savoir que pour la première fois, la cérémonie de remise du Prix Félix Houphouët-Boigny-Unesco se tiendra en février 2023, en Côte d’Ivoire, dans la capitale administrative et politique ivoirienne, Yamoussoukro.

La ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Kamissoko Camara, s’est rendue à cet effet à Daoukro, lundi, afin de transmettre cette information au président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), Henri Konan Bédié, note la publication.

Et de préciser que Mandatée par le Chef de l’État, Alassane Ouattara, Kandia Camara a indiqué à son hôte de marque que le choix du jury du prix Félix Houphouët-Boigny-Unesco 2022 s’est porté sur l’ancienne Chancelière allemande, Angela Merkel, en reconnaissance de ses actions d’État pour l’accueil des réfugiés sur le sol allemand.

Le président Henri Konan Bédié, protecteur du Prix Félix Houphouët-Boigny-Unesco, a apprécié à sa juste valeur cette marque de considération du Président de la République qui a dépêché sa ministre d’Etat chargée des Affaires étrangères pour lui donner officiellement l’information à Daoukro, relève l’auteur de l’article.

En Afrique du Sud, « Sowetan » revient sur la corruption qui gangrène le parti du Congrès national africain (ANC), au pouvoir dans le pays depuis la fin de l’apartheid.

Revenant sur les propos du Président Cyril Ramaphosa, qui s’exprimait lors d’un rassemblement à l’occasion du 111e anniversaire de l’ANC, le journal rapporte que la lutte contre ce fléau constitue une démarche essentielle dans le processus de renouvellement du parti.

Il a précisé que « tout membre de l’ANC impliqué dans des activités de corruption doit être soumis aux règles du parti et au système de justice pénale. Il ne peut y avoir aucune exception ».

Par ailleurs, la publication fait savoir que plus de 200 membres de l’ANC ont été mis en cause dans le rapport de la Commission d’enquête sur la capture de l’État publié l’année dernière.

Sur un autre sujet, « The Citizen » s’arrête sur la crise de l’électricité, notant que les coupures de courant qui se sont intensifiées durant les derniers mois ont eu un effet néfaste sur les petites entreprises, allant dans de nombreux cas jusqu’à la fermeture.

Il explique ainsi que les entreprises actives dans les secteurs tels que la fabrication, le textile, la boulangerie, l’impression et la transformation des aliments dépendent étroitement de la disponibilité de l’électricité, chaque délestage étant pour elles synonyme d’une baisse de la production.

Au Kenya, The Star rapporte que le gouvernement local de Homa Bay a pris des mesures urgentes pour lutter contre le choléra après que le département de la santé a annoncé une épidémie de la maladie dans le comté.

Des alertes ont été envoyées à tous les établissements de santé de la région avec des indications sur les modalités de prise en charge des patients présentant les symptômes de la maladie, fait savoir la publication.

Les équipes de gestion des épidémies de tous les sous-comtés ont été mobilisés et sont prêtes à répondre à tous les cas, poursuit le journal, notant que 8 cas de choléra ont été signalés au cours des cinq derniers jours.

Pour sa part, KBC relève que le Kenya continuera à renforcer ses relations avec le Soudan, notant que le vice-président Rigathi Gachagua a déclaré que le Kenya tient à ce que les liens entre les deux pays restent solides et mutuellement bénéfiques.

Recevant en audience le vice-président du Conseil de souveraineté transitoire du Soudan, le général Mohamed Hamdan Dagalo, le vice-président kényan a souligné que les deux pays sont de proches partenaires commerciaux, promettant le plein soutien du gouvernement aux accords bilatéraux existants, ajoute la publication.

De son côté, le responsable soudanais a félicité le Kenya pour les élections et la transition pacifiques de l’année dernière, exprimant la volonté de son pays de renforcer les relations bilatérales avec Nairobi, souligne le journal, ajoutant que les deux responsables ont affirmé que le Kenya et le Soudan continueraient à jouer leur rôle dans le maintien de la paix au Soudan du Sud.

Dans la même catégorie