MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  11 Février      19        revue de presse (625),

 

Dakar, 11/02/2023 (MAP) -La presse africaine de ce samedi aborde plusieurs sujets notamment les violences survenues dans une ville du centre du Sénégal suite à l’interdiction d’un meeting du parti « Pastef » de l’opposant Ousmane Sonko, les mesures prises par le Gabon visant à renforcer la sécurité sanitaire a ses frontières, le parrainage de la première Matinale de l’année 2023 du Conseil de l’Ordre des experts-comptables de Côte d’Ivoire et les mesures urgentes prises par le Nigeria pour mettre fin à la pénurie d’argent liquide dans le pays.

Les quotidiens africains évoquent également le lancement de la toute première campagne de vaccination contre le choléra ciblant les zones les plus touchées au Kenya , la situation de l’industrie du cuir en Ethiopie et l’aggravation de la crise de l’électricité en 2023 à cause des pannes affectant les principales unités de production en Afrique du Sud.

Au Sénégal, l’interdiction du meeting du parti des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) d’Ousmane Sonko, leader de l’opposition à Mbacké (centre) qui s’est soldée par des arrestations et affrontements entre les forces de défense et de sécurité (Fds) et les populations de ladite ville,  constitue le principal sujet qui domine la une de la presse locale de ce samedi.

‘’Odeur de mars’’, titre le journal ‘’Bes Bi Le Jour’’ qui se rappelle les évènements de mars 2021, soulignant que Ousmane Sonko a déjoué le plans des forces de défense et de sécurité à Mbacké en forçant le barrage et s’offre une foule. Mbacké ressemblé à un champ de bataille, des commerces pillés et l’agence Sonatel de la localité saccagée.  La chaine de télévision privée ‘’Walf TV suspendue pour 7 jours’’, rapporte la publication.

Sous le titre ‘’Mbacké et Touba sonnent l’acte I de la résistance !’’, le journal ‘’Yoor-Yoor’’ souligne que ‘’Pastef’’ est « en croisade contre l’arbitraire et l’oppression et revient sur le film d’une longue journée de heurts à Mbacké ».

‘’Sud Quotidien’’ présente ‘’Mbacké sens dessus dessous’’ à cause de méga meeting interdit de ‘’Pastef’’. ‘’Un dispositif sécuritaire impressionnant déployé dans la ville avec de violents affrontements entre les jeunes et les forces de l’ordre. Tout cela s’est soldé d’une dizaine d’arrestations, une partie de la Sonatel saccagée, le signal de Walf Tv coupé’’, rapporte le média.

Dans le même ordre, ‘’En Quête’’ relève à sa Une ‘’Du feu et des dégâts !’’, informant d‘’une chaude après-midi hier vendredi à Mbacké où, les partisans de Sonko ont affronté les Forces de défense et de sécurité. ‘’Sonko et les leaders de Yewwi Askan Wi (Yaw) une coalition de l’opposition (libérer le peuple), n’ont pu accéder au lieu prévu pour le meeting. Des scènes de casse, du feu, des arrestations et des blessés, ont été constatés, relate le journal.

‘’WalfQuotidien et ‘’Direct News’’ affichent respectivement ‘’Mbacké en feu’’, ‘’Mbacké en feu et en flammes’’ pour parler d’un ‘’vrai vendredi noir que les populations ont vécu à Mbacké comme l’avait prévu ce journal’’.

‘’Les forces de l’ordre notamment la police a eu durant presque plus de rois torus d’horloge à s’affronter avec des bandes de jeunes armés de pierres. Les manifestants ont érigé des barricades en bûches de bois et des pneus incendiés pour freiner la progression des policiers. Face à cet affront, les forces de l’ordre ont dépouillé plusieurs grenades lacrymogènes pour repousser les contestataires’’, indique la publication, selon qui, ‘’c’est une volonté d’Ousmane Sonko d’en découdre avec le pouvoir’’.

‘’Plein gaz à Mbacké’’, affiche pour sa part ‘’Le Quotidien’’, revenant lui aussi sur ce meeting interdit et les échauffourées entre les forces de l’ordre et des jeunes non sans oublier la suspension du signal de Walf Tv pendant 7 jours’’.

En solo, le journal ‘’Le Soleil’’ se focalise sur la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent PSE et titre ‘’Thiès est dans le bon tempo’’.

Le quotidien national est revenu sur la tournée économique du chef de l’Etat Macky Sall dans cette région du centre du pays où, ont été effectués le lancement des travaux autoroutiers et la relance du chemin de fer entre autres activités.

Au Gabon, « L’Union » écrit que suite au signalement d‘une fièvre hémorragique mortelle qui sévit actuellement en Guinée équatoriale, dans la région frontalière au Gabon, le ministre gabonais de la Santé a annoncé des mesures visant à renforcer la sécurité sanitaire à la frontière Gabon-Cameroun-Guinée équatoriale.

Selon le Dr Guy-Patrick Obiang Ndong, ajoute le journal, le protocole mis en œuvre par la base épidémiologique de la région sanitaire nord consiste en un prélèvement systématique des voyageurs en provenance des deux pays, et acheminement au Centre interdisciplinaire de recherche médicale de Franceville (CIRMF) pour analyses.

Il s’agit également de la sensibilisation des populations des villages frontaliers sur le respect des mesures de protection contre une fièvre hémorragique, poursuit-on.

Pour sa part, « GabonActu » souligne que l’ancien ministre Délégué aux Eaux et forêts, Michel Stéphane Bonda, a, été élu président du Centre gabonais des élections (CGE).

Sa mission consiste à superviser les élections, centraliser les résultats avant de les publier, ajoute le quotidien, notant que le bureau du CGE compte 7 membres: un président élu, 2 vice-présidents (majorité/opposition), 2 questeurs et 2 rapporteurs majorité/ opposition.

Né le 19 juin 1973 à Libreville, Michel Stéphane Bonda est administrateur civil. Il est docteur de philosophie éthique et politique, diplômé de l’Université de Poitier en France et homme de médias. L’homme politique est originaire de la province de l’Ogooué Lolo, précise la même source.

En Côte d’Ivoire, ’’Fraternité Matin’’ rapporte que le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, a parrainé la première Matinale de l’année 2023 du Conseil de l’Ordre des experts-comptables de Côte d’Ivoire (Oec-CI), jeudi à Abidjan.

Tout en louant cette initiative des experts-comptables, qui est l’occasion d’aborder certaines problématiques notamment en lien avec l’accompagnement des petites et moyennes entreprises, le ministre a mis cette rencontre à profit pour rappeler le rôle des experts-comptables dans la modernisation de l’économie nationale, note la publication.

Selon le ministre, ces derniers, de par leur rôle, constituent « un maillon essentiel dans l’amélioration de la gouvernance et de la performance des entreprises ivoiriennes». Car, dit-il, leur contribution à la vulgarisation d’une politique financière nationale demeure essentielle pour la bonne gouvernance non seulement des entités publiques et privées, mais aussi pour l’efficacité de l’action publique, fait savoir le journal.

Sur un autre registre, ’’L’Inter’’ écrit que le Premier ministre Patrick Achi a procédé, jeudi à Abidjan, au lancement des travaux préparatoires de la 6ème édition du Salon international de l’Agriculture et des Ressources animales d’Abidjan (SARA).

Cette édition 2023 qui se déroulera du 29 septembre au 08 octobre 2023 a pour thème : «L’agriculture africaine face aux défis des chocs internes et externes : quelles innovations structurelles pour améliorer les secteurs agricoles et la souveraineté alimentaire de nos pays ?’’, précise-t-on.

Au Nigeria, « The Nation » écrit que le Conseil national d’État a soutenu la nouvelle politique monétaire du gouvernement fédéral mais a demandé à la Banque centrale du Nigeria (CBN) de prendre des mesures urgentes pour mettre fin à la pénurie d’argent liquide dans le pays.

Le gouverneur de la CBN, Godwin Emefiele a été invité à mettre à disposition de nouveaux billets en naira ou à remettre en circulation les anciens billets en naira afin d’alléger la souffrance des Nigérians, indique le média.

Annonçant les résolutions finales du Conseil national d’Etat, le procureur général de la Fédération et ministre de la Justice, Abubakar Malami, a déclaré que les deux principales questions discutées étaient le niveau de préparation pour les élections générales, pour lesquelles il a assuré le président de la Commission électorale nationale indépendante (INEC), le professeur Mahmood Yakubu, et l’inspecteur général de la police (IGP), Alkali Baba, d’une préparation adéquate, précise le journal.

Il a indiqué que le briefing sur la nouvelle politique monétaire, y compris la redéfinition de certaines catégories de naira, a suscité des réactions et des opinions, ajoutant que la conclusion était que la CBN devrait faire plus pour s’assurer qu’il y ait une circulation adéquate des liquidités dans le système pour atténuer les dures réalités liées à la politique, poursuit la même source.

Au Kenya, « The Star » rapporte que le ministère de la Santé lancera la toute première campagne de vaccination contre le choléra ciblant les zones les plus touchées.

« Après la confirmation d’une épidémie de choléra dans le pays, le ministère, en collaboration avec les ministères de tutelle, les comtés touchés et d’autres acteurs de la santé, a lancé diverses mesures de confinement », a déclaré le ministère dans un communiqué repris par le journal.

Cette décision intervient alors que le pays œuvre à contrôler une épidémie de choléra qui a fait au moins 72 morts et 4.173 cas signalés dans 14 comtés, souligne la publication, faisant savoir que cinq comtés ont réussi à enrayer l’épidémie tandis que neuf autres continuent d’enregistrer des cas.

De son côté, « KBC » souligne le besoin d’interventions urgentes pour protéger les ménages et les entreprises contre les hausses des prix de l’électricité, qui entraînent automatiquement la flambée des prix des biens essentiels comme la farine, l’huile de cuisson et d’autres produits de première nécessité.

Il en va de même pour le carburant utilisé dans les transports, ajoute l’auteur de l’article, faisant remarquer que les prix à la pompe restent élevés localement en partie à cause de la crise actuelle en Ukraine.

En plus de réformer Kenya Power et d’autres institutions clés du secteur de l’énergie, il faut élaborer une stratégie plus large pour assurer la souveraineté énergétique du Kenya, assure-t-il.

En Ethiopie, « The Ethiopian Herald  » s’intéresse à l’industrie du cuir dans le pays en rapportant que le Centre de recherche et de développement de l’industrie du cuir et ses produits dérivés a apporté le soutien nécessaire à dix usines de fabrication dont les opérations ont été affectées pour diverses raisons.

10 des 28 usines de cuir en Éthiopie ne sont pas fonctionnelles tandis que les autres ne produisent pas avec leur capacité en raison notamment du manque de cuirs et peaux de qualité, souligne le journal.

Citant le président du Centre, Mohammed Hussein, le quotidien relève que les produits en cuir ont été l’une des principales sources de devises étrangères pour l’Éthiopie, rappelant que le pays avait généré 130 millions de dollars au cours de l’exercice 2018/19 grâce au cuir et produits dérivés.

«Bien que les produits en cuir aient joué un rôle important dans les recettes en devises étrangères de l’Éthiopie au fil des ans, les performances à l’exportation sont insatisfaisantes et même certaines usines ont cessé leurs activités au cours du dernier exercice pour diverses raisons », note-t-il.

En Afrique du Sud, « Sunday Independent » souligne que la compagnie d’électricité publique Eskom prévoit une aggravation de la crise de l’électricité en 2023 à cause des pannes affectant les principales unités de production.

Plus de 3.  500 MW ne seront pas disponibles au niveau des centrales électriques de Kusile, Medupi et Koeberg, alors que la demande devrait augmenter durant les prochains mois, ce qui pose un risque important pour Eskom, souligne le journal en citant le directeur des opérations de la compagnie, Jan Oberholzer.

« Eskom connaitra une période vraiment difficile durant les prochains mois » a-t-il déploré lors de la présentation des résultats annuels de la compagnie en détresse, faisant état de 157 jours de coupures de courant en 2022, contre 48 jours en 2021.

Sur le même sujet, « City Press » s’arrête sur le problème de la dette qui pèse sur la compagnie d’électricité publique Eskom.

Le média rapporte ainsi les propos du directeur financier de l’entité, Calib Cassim, selon lesquels la compagnie d’électricité ne sera pas en mesure de respecter tous ses engagements en matière de service de la dette si le gouvernement décide de suspendre son soutien.

Il précise que la compagnie publique lourdement endettée ne génère pas suffisamment de revenus pour couvrir ses coûts d’exploitation et sa facture d’intérêts, ce qui la laisse dépendante des renflouements de l’État pour maintenir ses activités.

Dans la même catégorie