MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  27 Mars      56        Monde (2270), Politique (25988),

 

Dakar, 27/03/2023 -(MAP)- La presse africaine parue lundi s’attarde sur plusieurs sujets d’actualité, notamment le débat sur la troisième candidature du Président sénégalais Macky Sall à la Présidentielle de 2024, la participation du Premier ministre ivoirien à la Conférence annuelle 2023 du Forum de Boao pour l’Asie prévue cette semaine en Chine, ainsi que la cyber-escroquerie dont a été victime l’État-Major Général des Armées Gabonaises.

Les journaux évoquent également la crise financière de la compagnie aérienne publique South African Airways « SAA », la coopération entre l’Éthiopie et la Chine, les manifestations antigouvernementales au Kenya et les relations entre le Rwanda et l’Ouganda.

Au Sénégal, le débat sur la troisième candidature de Macky Sall à la Présidentielle de 2024, les inquiétudes qui planent autour de l’annonce des séries de manifestations dont la marche de la coalition Yewwi Askan Wi (opposition-libérer le peuple, opposition) en perspective du procès opposant le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang et Ousmane Sonko, leader politique sur l’affaire des 29 milliards du programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) entre autres sujets, constituent l’essentiel de l’actualité traitée par les publications.

« Le 3ème mandat de Macky reste hypothétique pour Macron…’’, titre le journal « Tribune » selon qui, « même s’il n’y a pas eu de déclaration de candidature par le Président Sall, le Prix Nobel Wolé Soynika rejoint le combat contre ce projet ».

Sous le titre « Macky, les bases d’une nouvelle conquête », le quotidien « L’Évidence » écrit à sa Une que le Président Macky Sall remobilise ses troupes pour 2024 et met en garde les fauteurs de troubles lors de la célébration du 11ème anniversaire de son arrivée au pouvoir en 2012.

De son côté, « Sud Quotidien’’ qui titre « Vers une semaine d’incertitude’’, revient sur la sortie d’Idrissa Seck, président du Conseil économique social et environnemental (Cese), par ailleurs, président du parti ‘’Rewmi’’ qui a rejoint la mouvance présidentielle, évoquant la série de manifestations de Yewwi et l’audience spéciale sur l’affaire Prodac.

« Macky entre en Sen », affiche « Bes Bi Le Jour », rapportant les propos du Président au Secrétariat exécutif national (SEN) de son parti, l’Alliance pour la République (APR), selon lesquels « ce ne sont pas des manifestations sporadiques qui vont affaiblir l’État’’.

Dans un autre registre, « En Quête » souligne que les denrées alimentaires vacillent « entre hausse et pénurie ». Revenant sur la pénurie de sucre, l’auteur indique que l’État va ouvrir un dépôt de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) à Dakar pour approvisionner les détaillants et les grossistes.

Omar Diallo, président de l’association des détaillants et boutiquiers, a signalé dans ce sens que « nous sommes entre le marteau et l’enclume ». Accusé de retenir des denrées, il se défend en affirmant que les opérateurs n’ont « ni les moyens ni les possibilités de le faire’’, rapporte la publication.
En Côte d’Ivoire, ’’Fraternité Matin’’ souligne que le Premier ministre, Patrick Achi, conduira une délégation à la Conférence annuelle 2023 du Forum de Boao pour l’Asie, prévue du 28 au 31 mars à Boao, ville de la province chinoise de Hainan, et ce pour échanger avec les dirigeants asiatiques sur des questions clés telles que l’économie, l’énergie ou l’environnement.

Au cours de son séjour, M. Achi va rencontrer plusieurs chefs d’entreprises chinois et des personnalités politiques de haut niveau, dont le Premier ministre chinois Li Qiang, l’ancien Secrétaire Général des Nations-Unies, Ban Ki-moon et la Directrice Générale du FMI, Kristalina Georgieva, ajoute la publication.

Et de préciser que le responsable ivoirien sera accompagné du ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion Professionnelle et du Service Civique, Mamadou Touré, du ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, Adom Kacou Léon et du ministre auprès du Président de la République chargé des Affaires politiques, Cissé Ibrahima Bacongo.

Au Gabon, « L’Union » fait savoir que l’État-Major Général des Armées Gabonaises a annoncé que cette institution a été victime d’une cyber-escroquerie à travers un compte facebook créé par des individus non identifiés.

Le journal rapporte ainsi que « l’Etat-Major Général des Forces Armées Gabonaises constate et informe les candidats désireux de servir sous le drapeau qu’un compte facebook fallacieux portant l’identité et une photo officielle du chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Gabonaises, avec en médaillon le logo du ministère Gabonais de la défense nationale, a été créé par des mains inconnues ».

« Le ou les auteurs de cette usurpation d’identité dans l’exercice des fonctions d’un chef d’Etat-Major Général, semble animer cette page à des fins mercantiles, notamment en ce qui concerne le recrutement en cours », poursuit-il.
En Afrique du Sud, « City Press » s’arrête sur les problèmes financiers de la compagnie aérienne publique South African Airways « SAA ».

Citant le directeur financier de l’entité, Fikile Mhlontlo, le journal indique que le gouvernement a consacré cette année une allocation d’un milliard de rands (plus de 55 millions de dollars), qui servira à régler une partie des obligations en suspens depuis 2020 relatives à la mise en œuvre du plan de sauvetage de la compagnie en détresse.

Selon Mhlontlo, précise-t-on, les fonds seront utilisés pour couvrir les dettes impayées, en particulier celles liées aux dividendes des créanciers et au remboursement des anciens billets non opérés des passagers qui remontent à la période où la SAA a été placée en sauvetage.

Le responsable a noté également que l’allocation annoncée ne porte que sur la dette historique de l’entreprise et n’est pas destinée à renforcer le plan d’affaires exécuté actuellement par la direction.

Dans un autre registre, « The Citizen » relève qu’alors que les musulmans d’Afrique du Sud observent le mois sacré du Ramadan, les coupures de courant constituent l’un des sacrifices qu’ils devront douloureusement endurer.

Avec ces délestages délibérés, opérés par la compagnie d’électricité Eskom, les musulmans doivent se lever plus tôt pour prendre leurs repas avant le début du jeûne et aussi préparer leur nourriture bien à l’avance pour rompre leur jeûne au coucher du soleil, explique l’auteur de l’article.

Il note également qu’alors que certains Sud-africains peuvent se permettre de se procurer des générateurs, des onduleurs et des cuisinières à gaz, il y en a d’autres qui ne le peuvent pas, en particulier ceux résidant dans les quartiers informels.

En Éthiopie, « Fana bc » s’intéresse à la coopération avec la Chine en relevant que les deux pays ont réitéré leur engagement à mettre en oeuvre les accords signés dans le domaine agricole.

Le média revient dans ce sens sur l’entrevue tenue entre l’ambassadeur éthiopien Tefera Derbew et Ni Hongxing, chef du département de la coopération internationale au ministère chinois de l’agriculture, ainsi qu’avec Liu Jiang, directeur des affaires d’Asie occidentale et d’Afrique à la Direction de la coopération internationale au sein du ministère.

Dans leurs discussions, ils ont évoqué le protocole d’accord signé en matière de coopération agricole et ont exprimé leur ferme volonté de concrétiser cet accord en projets pragmatiques et en résultats tangibles, souligne la publication.

Elle précise que les deux parties ont exprimé leur volonté de maintenir les discussions et des visites régulières sur la coopération dans le secteur agricole.

Au Kenya, « Daily Nation » écrit qu’alors que l’opposition se prépare pour la deuxième série de manifestations antigouvernementales, que l’inspecteur général de la police Japhet Koome a déclarées illégales, le décor est à nouveau planté pour des affrontements meurtriers.

Le chef de l’opposition Raila Odinga et ses alliés ont déclaré qu’ils ne relâcheraient pas leur campagne, souligne l’éditorialiste, faisant savoir qu’ils veulent que le gouvernement baisse le coût de la vie et ouvre les serveurs de la Commission électorale pour confirmer les résultats des élections générales du 9 août.

Pour les habitants de Nairobi, qui ont été témoins des violents affrontements de lundi dernier entre la police et les manifestants, il y aura encore une autre perturbation de leur quotidien, fait-il remarquer.

Au Rwanda, « The New Times » s’intéresse aux relations avec l’Ouganda, faisant savoir qu’une réunion entre les délégations des deux pays, qui s’est tenue la semaine dernière, a été couronnée par un forum qui a réuni les communautés d’affaires des deux pays, durant lequel ils ont examiné les différents domaines d’intérêt commun.

Les deux délégations ont souligné l’importance de l’implication du secteur privé dans la mise en place d’une stratégie soutenant les investissements dans les deux pays, ainsi que le développement de leurs relations diplomatiques, ajoute le journal.

Il précise que parmi les problèmes les plus épineux que les deux parties ont soulevés, figure notamment la suppression des barrières non tarifaires qui compliquent le commerce transfrontalier bilatéral, notant que les responsables des deux pays ont promis de travailler pour y remédier.

Regrettant le temps perdu durant l’impasse diplomatique qui a duré près de quatre ans, l’éditorialiste souligne que l’ensemble des responsables doivent faire tout ce qui est nécessaire pour accélérer le processus de création d’un environnement propice au développement des milieux d’affaires des deux pays.

Dans la même catégorie