MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  25 Décembre      29        revue de presse (625),

 

Rabat,  25/12/2019 (MAP)-  Le 6ème Congrès du « Somali Speaking Pen » à Djibouti et le rapatriement des rebelles rwandais de la RD Congo, sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue mercredi.

A Djibouti, +La Nation+ rapporte que le président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, a présidé au palais du peuple la cérémonie de clôture du 6ème Congrès du « Somali Speaking Pen », l’association dédiée à la promotion des écrivains en langue somalie.

Etendus sur trois jours, les travaux de ce 6ème Congrès du Somali Speaking Pen ont, entre autres, été dévolus à l’adoption d’un nouveau staff dirigeant et d’un nouveau cahier de charges.

Dans son intervention à cette occasion, le chef de l’Etat a décrit l’association comme un «rempart efficient au risque, très répandu, de disparition de la langue somalie».

«L’une des principales missions qui incombe aujourd’hui au Somali Speaking Pen et à tous ceux qui œuvrent d’ailleurs à la promotion de cette langue est, à mes yeux, de réussir le pari qu’elle ne soit pas hermétique à nos enfants nés loin de nos contrées», a estimé le Président Guelleh, cité par le journal.

Au Rwanda, la presse locale s’attarde sur l’opération de rapatriement massif des rebelles rwandais et leurs proches basés en RD Congo, effectuée la semaine passée suite à la défaite du groupe armé Conseil national pour la renaissance et la démocratie (CNRD) par l’armée congolaise.

Le quotidien +The New Times+ écrit que les rapatriés, dont le nombre dépasse 1500, suivront un « programme de réinsertion » qui comprend la sensibilisation aux processus de réconciliation, de cohésion sociale et du devoir de citoyenneté, notant que les enfants et les femmes bénéficieront d’un « programme de soutien spécial ».

Citant la Commission rwandaise de démobilisation et de réintégration (RDRC), le journal indique que les rapatriés sont hébergés actuellement au centre de transit de Nyarushishi dans le district de Rusizi, situé dans l’Ouest du pays.

Sur un autre registre, +Kigali Today+ écrit qu’une nouvelle enquête menée par l’Autorité rwandaise de l’eau et des forêts (RWFA) a révélé que le Rwanda a perd annuellement environ 45 millions de tonnes de terre végétale en raison de l’érosion du sol qui touche plusieurs régions montagneuses du pays.

La déforestation, l’exploitation minière et la culture irrégulière sont les principaux facteurs de l’érosion des sols fertiles des régions montagneuses, notamment dans le Nord du pays, ajoute le média.

Au Kenya, les principaux quotidiens rapportent que cinq personnes, membres d’une même famille, ont péri dans un accident survenu mardi matin sur la route Ekero-Buyangu dans le comté de Kakamega.

Le père de la famille vraisemblablement pris de fatigue et peu familier avec la route a raté un virage avant de plonger dans la rivière Liwondwe sur la route Ekero-Buyangu dans le comté de Kakamega, selon les premiers éléments de l’enquête policière.

Le chef de la police de Mumias, Peter Kattam, a déclaré que l’accident s’était produit vers 5 heures du matin.

« Nous soupçonnons que le conducteur était peut-être fatigué et peu familier avec la route alors qu’il se dirigeait directement vers les rails du pont le long de la rivière », a déclaré Kattam, cité par les médias.

Dans la même catégorie