MAP Bangui: Au moins 58 morts dans un naufrage (protection civile) ATOP L’Assemblée nationale Togolaise adopte la proposition de loi de révision de la Constitution en deuxième lecture, à la suite d’une consultation nationale ATOP M. Meyisso élu membre de la cour constitutionnelle AIP XXIIIes Jeux olympiques de Paris : Un opérateur de télécommunication offre 10 millions Fcfa à Cheick Cissé AIP Cyber Africa Forum : L’Afrique appelé à adapter ses plans de développement en intégrant les évolutions technologiques AIP Résistance aux antituberculeux : une étude préconise le maintien des tests moléculaires rapide AIP 4e édition de l’African Digital week : cinq universités et grandes écoles en compétition dans un hackathon sur l’industrie 4.0 APS AFRIQUE-OCEAN-PROTECTION / La Guinée-Bissau, hôte du 11e Forum régional côtier et marin du PRCM APS SENEGAL-GAMBIE-VISITE / Le président Bassirou Diomaye Faye est arrivé à Banjul APS SENEGAL-GAMBIE-VISITE / Deuxième sortie du président Faye : une visite pour “la consolidation des liens historiques” avec Banjul

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  31 Mars      29        Non classé (661),

 

Dakar, 31/03/2023 -(MAP)- Plusieurs sujets d’actualité ont focalisé, vendredi, l’attention de la presse africaine, notamment le procès de diffamation opposant le leader du parti de l’opposition sénégalais « Pastef », Ousmane Sonko, et le ministre du Tourisme et des Loisirs, Mame Mbaye Niang, l’augmentation des demandes de permis de recherche d’or en Côte d’Ivoire et la plainte déposée auprès de la Cour suprême nigériane pour disqualifier le Président élu Bola Tinubu.

Il s’agit également de la décision de la banque centrale sud-africaine d’augmenter son taux directeur à 7,75%, les manifestations antigouvernementales au Kenya, l’adoption d’un nouveau système d’aide sociale au Rwanda, ainsi que la mise en oeuvre de l’accord de paix en Éthiopie.

Au Sénégal, le verdict du procès de diffamation opposant le leader du parti Pastef (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) Ousmane Sonko et le ministre du Tourisme et des Loisirs Mame Mbaye Niang concernant l’affaire des 29 milliards de francs Cfa du programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), fait l’essentiel de l’actualité traitée par les quotidiens.

« Le juge coupe la poire en deux » indique « En Quête », confirmant que le leader de Pastef écope de deux mois avec sursis et 200 millions de francs Cfa de dommages et intérêts.

« Une rude bataille juridique, avant les débats. La défense privée de parole ! Les avocats de Mame Mbaye Niang ont tous dénoncé la +mauvaise foi+ de Sonko. Me Ciré Clédor Ly (avocat de Sonko) à son tour, déplore que +c’est une véritable folie judiciaire+’’, rapporte le journal.

Pour sa part, « Sud Quotidien » titre : « Verdict de l’apaisement », soulignant que « le dossier sur l’affaire des 29 milliards du Prodac a été vidé hier, jeudi. Un verdict qui arrange tout le monde. Ou presque. Ousmane Sonko a été reconnu coupable de diffamation, mais reste encore éligible. Blanchi, Mame Mbaye Niang sauve son honneur ».

Le bâtonnier Pierre-Olivier Sur, avocat français de Mame MBaye Niang se dit +satisfait+, alors que Me Ousseynou Fall, avocat de la défense, suspendu par l’Ordre, parle de +simulacre de justice+, indique la publication.

« Sonko condamné, mais toujours éligible », affiche à sa Une « Vox Populi », soulignant que le procureur a prévenu que « désormais, rien ne sera pardonné à Ousmane Sonko ».

« Le Quotidien » relève que le « leader de Pastef garde son éligibilité, alors que l’affaire Adji Sarr la masseuse, relative à un viol présumé, reste une autre menace ».

Quant à « L’Observateur », il annonce une saisine de la Cour d’Appel par le procureur pour une reprise du procès. Il ajoute que ‘’Mame Mbaye Niang est sur la voie du parquet’’.

Dans un autre registre, « Le Soleil » évoque l’emprunt budgétaire sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), sous le titre « Le Sénégal lève plus de 201 milliards de FCfa ».

Selon « Invictus Capital et Finance, organisateur de l’émission, cette opération souligne la solidité de la signature de l’État du Sénégal et la consolidation du marché financier régional », indique le quotidien national.

Dans la même catégorie