MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)


  15 Octobre      21        revue de presse (625),

 

Dakar, 15/10/2019 (MAP) – La presse africaine parue mardi focalise sur plusieurs sujets notamment la nouvelle monnaie dans l’espace UEMOA, le secteur de l’enseignement au Gabon, la situation sécuritaire au Mali et les prochaines échéances électorales au Ghana.

Au Sénégal, +Enquête+ écrit sous le titre « Manœuvres politiques : Macky Sall, l’art de construire le consensus », que le président de la République s’est illustré, depuis 2012, dans l’art de mobiliser toutes les forces politiques autour de son projet politique.

Selon le journal, le système de gouvernance de Macky Sall est assis sur la mise en place de consensus le plus large possible, ajoutant qu’ »il l’a réussi le long de son premier mandat avec la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), une machine de guerre rarement, pour ne pas dire jamais mise en place sous nos cieux par une majorité présidentielle ».

« Vers une nouvelle monnaie dans l’UEMOA, l’éco en question », titre à la Une +Le Soleil+, relevant que les propos du ministre français des Finances, Bruno Le Maire, vendredi dernier, en marge de la réunion de la zone franc, à Paris, selon lesquels « la France est ouverte à des réformes très ambitieuses sur le franc CFA », a créé une certaine agitation en Afrique francophone.

Il y a quelques années, commente le journal, ce gendre de déclaration ne suscitait guère beaucoup de commentaires -pour Paris, la parade a toujours consisté à renvoyer la balle aux dirigeants africains-, mais dans le contexte actuel, la déclaration du ministre français a son pesant d’or, laissant penser que cette fois-ci les choses vont bouger.

Au Gabon, +l’Union+ s’intéresse au secteur de l’enseignement. Il écrit dans ce cadre que le premier ministre Julien Nkoghe Bekale, qu’était entouré de membres de son gouvernement, rencontrait hier, à Libreville, des enseignants, étudiants.

Et de poursuivre le ministre a fait une série d’annonce, de la modernisation de l’Université Omar Bongo à l’accélération du processus de régularisation des enseignants en attente de titularisations, en passant par les nominations prochaines des responsables au sein des universités et des grandes écoles.

Au niveau international, la publication s’arrête sur la présidentielle en Tunisie. A cet égard, elle indique que l’universitaire Kais Saied a été élu président de la Tunisie avec 72,71% des voix lors du second tour de la présidentielle dimanche, notant qu’il a obtenu 2,77 millions de voix, contre 1 million pour son adversaire, l’homme d’affaires Nabil Karoui.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ rapporte que le ministère éthiopien de la Défense a démenti les informations sur de prétendues attaques de la part des forces armées djiboutiennes contre des civils dans la région d’Afar.

«Les rumeurs qui circulent dans différents médias sont fausses», a déclaré le colonel Tesfaye Ayalew, cité par le média éthiopien, ajoutant que les forces armées djiboutiennes n’ont aucune intention de franchir la frontière éthiopienne et de mener des attaques contre les résidents dans cet Etat régional.

Sur un autre registre, +FANA BC+ s’intéresse à la visite officielle prévue ce mardi à Addis-Abeba du président finlandais Sauli Niinisto.

Le média éthiopien relève que « lors de sa première visite en Ethiopie et en Afrique», le président finlandais aura des entretiens avec la présidente Sahle-Work Zewde sur les questions bilatérales, régionales et internationales d’intérêt communs.

il devra également prendre part à une conférence internationale sur le changement climatique et une rencontre de haut niveau sur l’autonomisation économique des femmes.

En république démocratique du Congo, +L’Avenir+ aborde les enjeux de la construction d’un centre culturel et artistique à Kinshasa.

Pour un budget de 100 millions de dollars Us, l’entreprise chinoise Beijing Urban Construction Group va construire un grand centre culturel et artistique de l’Afrique centrale, ainsi qu’un bâtiment de l’Institut national des Arts, écrit le journal.

Ce Centre va constituer, selon le ministre d’Etat à la Coopération internationale, Guillaume Manjolo, une source innovante pour le Trésor public et redonner à la RDC sa place de leader dans le monde de la culture africaine, rapporte le quotidien.

Les travaux de construction de ce Centre, tout comme ceux des bâtiments devant abriter l’Institut national des arts, étaient suspendus par le nouveau ministre en charge de l’urbanisme et de l’habitat, Pius Muabilu, au lendemain de sa prise de fonction à cause de l’insécurité juridique du site qui abritera lesdits ouvrages, rapporte +Le Phare+.

Deux arrêtés ministériels pris antérieurement « entretenaient une certaine confusion quant à l’identité du détenteur du titre de propriété du site qui accueille les ouvrages en construction », explique-t-il.

+Le forum des As+, lui, estime que « le joyau culturel congolais n’est pas véritablement exploité. Et s’il l’est, c’est à minima et à mille lieues des standards professionnels. Résultats: le pays n’est toujours pas en capacité de surfer sur le soft power que lui procure la culture ».

“Quant à l’artiste congolais, il est à l’image du Congolais tout court, à savoir cet homme assis sur l’or, mais qui meurt de faim”, constate le journal, appelant à faire preuve de volonté et “faire ou refaire de la culture la colonne vertébrale de toutes les politiques publiques”.

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » rapporte que le président rwandais Paul Kagamé, invité d’honneur à la 8è édition de CGECI Academy, un Forum économique annuel du Patronat ivoirien, a reçu, lundi à Abidjan, un Prix spécial de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO).

Distingué pour son « leadership » et la transformation économique de son pays, M. Kagamé a reçu ce prix spécial des mains de Jean Kacou Diagou, président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI, Patronat ivoirien) et président de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO).

A cette occasion, peut-on lire, le président rwandais, s’est dit « heureux » de prendre part à ce Forum économique du Patronat ivoirien qui a réuni plusieurs représentants d’organisations patronales venus d’Afrique et d’ailleurs.

« Ne soyez pas effrayés d’essayer ce qui est nouveau », a-t-il lancé face aux acteurs du secteur privé, lors d’un panel de Haut niveau organisé en marge de la cérémonie.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le président de la République, Nana Akufo-Addo a exhorté les Ghanéens à s’unir pour assurer le développement accéléré du pays.

Il a également appelé le peuple à garder sa culture de la tolérance afin de préserver la stabilité, la paix et la sécurité du pays, indique le quotidien.

«Nous entendons beaucoup de rumeurs à l’approche des élections. Nous devons nous unir pour la sécurité du Ghana. Nous devons préserver la paix et la stabilité dont nous jouissons en tant que pays », a-t-il ajouté, lors de sa tournée de trois jours dans la région orientale.

Son confrère, +Ghanaian Times+ indique que la Commission électorale (CE) a annoncé que les demandes de transfert du vote, du vote spécial et du vote par procuration doivent être envoyer entre le 25 octobre et le 4 novembre.

Au Kenya, le journal le journal « Daily Nation » revient mardi sur l’attaque au mortier perpétrée dimanche contre l’aéroport international Aden Adde, à Mogadiscio, et qui a fait des blessés, ajoutant que le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné cette attaque qui a touché les locaux de l’AMISOM et des Nations-Unies.

M. Guterres « réitère son ferme soutien à tous les collègues des Nations-Unies en Somalie », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué, ajoute la publication.

Pour sa part, « The Standard » rapporte que trois membres d’une famille ont péri dans l’incendie qui s’est déclaré mardi à l’aube à Kariobangi Sud, à Narobi.

Le commandant de la police de Nairobi, Philip Ndolo, a confirmé l’incident tragique et déclaré que des enquêtes étaient en cours pour déterminer la cause de l’incendie.

Un bébé d’un an figure parmi les victimes, souligne la publication, ajoutant que deux membres de la famille qui ont survécu à cette tragédie ont été évacués à l’hôpital national Kenyatta pour y subir les soins nécessaires.

Au Mali +L’essor+ indique que trois jours après les manifestations qui ont conduit au saccage d’un entrepôt de la MINUSMA à Sévaré, le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale,Tiébilé DRAMÉ a rencontré, lundi à Bamako, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali et Chef de la MINUSMA, Mahamad Saleh ANNADIF.

A cette occasion, le chef de la diplomatie malienne a déploré ce qui s’est passé à Sévaré avant de réitérer le soutien et la solidarité du gouvernement et du Peuple malien à la mission onusienne, selon le journal.

Prenant la parole, le Chef de la MINUSMA, M. ANNADIF a salué la solidarité du gouvernement de la République du Mali, qui, selon lui, a réagi avec promptitude à travers un communiqué condamnant les actes de vandalisme dont la MINUSMA a été victime, note la publication.

Dans la même catégorie