MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  22 Février      40        revue de presse (625),

 

Dakar, 22/02/2020 (MAP) – La presse africaine parue samedi focalise sur de nombre de sujets, notamment les conclusions d’une mission de la BAD à Dakar, le budget de la CEMAC, la situation de l’économie sud-africaine et les relations rwando-ougandaises.

Au Sénégal, les conclusions d’une mission à Dakar de la Banque africaine de développement (BAD) dominent l’actualité abordée par la presse aux côtés d’autres question d’intérêt local.

« La BAD satisfaite du Sénégal », titre +Le Soleil+, soulignant qu’à la fin de leur mission de consultation, les Administrateurs de la BAD décernent un satisfecit au Sénégal par rapport au climat des affaires ainsi qu’à l’exécution des projets comme le Train express régional (TER) et l’Aéroport international Blaise Diagne où l’institution est directement impliquée.

La BAD a, toutefois, invité le Sénégal à veiller « sur le niveau d’endettement jugé soutenable », écrit la publication, notant que l’institution financière a également invité le Sénégal à accroitre la mobilisation des recettes internes et à davantage professionnaliser les secteurs informels, pour plus de rentabilité dans maints domaines d’activités.

Sur un autre registre, +Enquête+ écrit, sous le titre « La phobie des lois », que dans l’application des textes, « l’Etat est impuissant face aux lobbies et à l’argent ».

En principe, relève le journal, nul n’est censé ignorer la loi, mais en réalité tout le monde l’ignore. « Face au veto des lobbies, l’Etat, à des fins politiques et pour des motifs financiers, renonce à l’application de certaines lois, souligne l’auteur de l’article avançant en exemple des « lois en souffrance », celles relatives notamment aux Tabacs, à l’enseignement supérieur et à la déclaration de patrimoine.

Au Gabon, +l’Union+ écrit sous le titre que « le projet du budget présenté aux députés » que le parlement de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a récemment reçu à Malabo le président de la commission de ladite organisation sous-régionale Daniel Ona Ondo, dans le cadre de l’examen du projet de budget de cette instance, notant que celui-ci s’établirait à 88 milliards de francs CFA.

Et de rappeler que le parlement de la Cémac qui a son siège à Malabo a pour rôle d’examiner en vue de leur adoption les textes communautaires et de faire des propositions aux chefs d’Etat des pays membres.

Sur un autre registre, la publication souligne qu’un homme a trouvé la mort, jeudi, dans l’explosion d’un wagon-citerne survenue lors de l’opération de dégazage réalisée par un sous-traitant de la Société d’exploitation du Transgabonais, rappelant que le réseau ferroviaire au Gabon enregistre de plus en plus d’incidents de ce genre.


 

Au Rwanda, la presse locale zoome sur le quatrième sommet de pourparlers entre le président rwandais Paul Kagame et son homologue ougandais Yoweri Museveni, tenu vendredi au poste frontalier de Gatuna sous les auspices des présidents angolais Joao Lourenço et congolais Félix Tshisekedi

Le quotidien +The New Times+ écrit que cette réunion régionale, tenue à la frontière rwando-ougandaise, a été marquée par la signature entre Kigali et Kampala d’un traité d’extradition pour les affaires « liées aux activités subversives présumées de leurs ressortissants sur le territoire de l’autre partie ».

Le journal souligne que la signature de ce traité constitue un pas supplémentaire vers la normalisation des relations entre le Rwanda et son voisin ougandais, dont les relations sont glaciales depuis près de deux ans.

Son confrère +KT Press+ indique que le sommet a appelé l’Ouganda à vérifier, dans un délai d’un mois, les allégations du Rwanda quant aux activités menées à partir de son territoire par des forces hostiles au gouvernement rwandais, citant un communiqué publié à l’issue de cette réunion régionale.

A Djibouti, la presse locale s’intéresse à la participation de la cinéaste djiboutienne, Loula Ali Ismail, à la 4ème édition du Festival « Films Femmes Afrique », dont le coup d’envoi a été donné vendredi à Dakar.

La presse rapporte que Mme Loula Ali Ismail, auteur de plusieurs courts métrages, participe à ce festival avec un long métrage intitulé « Dhalinyaro », qui évoque le quotidien et les espoirs des jeunes filles de son pays.

Le long métrage Dhalinyaro est une coproduction canadienne, française, djiboutienne et sénégalaise, en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), indique-t-on.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que deux professeurs de l’Université du Ghana ont été sanctionnés pour avoir été reconnus coupables de harcèlement sur les étudiantes de l’établissement.

L’avocat des deux professeurs de l’Université du Ghana, arrêté à la suite d’un documentaire de la BBC intitulé « Sex for Grades », a salué la sanction, notant que ses clients acceptent la punition mais avec réserve.

Son confrère, +Daily Guide+ indique que le président Nana Akufo-Addo a quitté le pays pour une visite de travail de 12 jours en Écosse, en Norvège, au Royaume-Uni, en Suisse et en Belgique.


En Afrique du Sud, +Enca+ s’intéresse à la question de la dette qui pèse sur l’économie du pays. Il souligne que les agences de notation internationales attendent le discours sur le budget du ministre de l’économie et des finances, Tito Mboweni, prévu fin février, pour savoir comment le gouvernement envisage de réduire la dette.

Les économistes estiment que ce discours visera à empêcher Moody’s de dégrader la note souveraine de l’Afrique du Sud au niveau spéculatif, notant qu’à moins que le gouvernement ne met en place les réformes économiques indispensables, la dégradation sera inévitable, rapporte le journal.

Pour sa part, +Fin24+ aborde la question des coupures de courant, notant que la compagnie d’électricité publique, Eskom, a annoncé que des délestages sont prévus samedi et dimanche en raison d’une perte de capacité de production au niveau de plusieurs unités.

Le système de production d’électricité reste imprévisible et sous pression, ce qui implique que tout changement dans ses performances nécessiterait une prolongation de la période de délestage, explique la compagnie, précisant que des réserves d’urgence sont actuellement utilisées pour combler cette faiblesse dans la capacité de production.

Au Kenya, les principaux quotidiens se font l’écho de la performance réalisée la veille par le champion national de cross-country Kibiwott Kandie qui a remporté le titre masculin lors de la 14e édition du semi-marathon Ras Al Khaimah (RAK) aux Emirats Arabes Unis.

L’officier des Forces de défense du Kenya, qui s’entraîne à Ngong, dans le comté de Kajiado, a fait une course tactique et a franchi la ligne d’arrivée avec un record personnel de 58:58.

«Je suis heureux d’avoir livré de bons résultats car la course était difficile. Une formation appropriée a porté ses fruits», a déclaré Kandie, cité par le journal « Daily Nation ».

L’athlète a expliqué qu’il a du ralentir après avoir franchi les 15 premiers kilomètres, en raison de vents forts.

«Tout allait bien jusqu’à la marque des 15 km lorsque mon rythme a baissé en raison des vents forts. J’ai observé mes concurrents qui paraissaient las. Courir derrière mes concurrents était mon arme secrète. Je suis heureux que cela ait fonctionné pour moi», s’est-il félicité.

En Côte d’Ivoire, « Le Jour Plus » rapporte que la Côte d’Ivoire envisage de lever 230 milliards Fcfa , soit près de 350 millions d’euros, sur le marché des Eurobonds. Le quotidien cite le Premier ministre ivoirien, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly.

L’Etat ivoirien devrait lever, pour l’exercice 2020, un volume de « 1.492 milliards Fcfa » sur le marché régional et international dont 230 milliards Fcfa pour les Eurobonds, a indiqué la publication.

En plus du marché régional des discussions sont en cours avec les banques pour accompagner l’Etat dans cette mobilisation de ressources, a fait savoir le journal, laissant entendre que le gouvernement est en train de voir « la meilleure période ».

Dans la même catégorie