MAP Mali : plusieurs terroristes tués dans le nord-ouest du pays (armée) MAP Sénégal: Tenue mardi du Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice ANP 49ème édition de la coupe nationale : L’AS FAN surclasse l’AS GNN au quart de finale sur le score de 2 buts à 1 MAP Maroc : la BAD approuve la nouvelle stratégie-pays 2024-2029 MAP La participation électorale, un autre enjeu pour les élections sud-africaines MAP Football/Ligue 1: Teungueth FC sacré champion du Sénégal pour la deuxième fois MAP Un gouvernement national de coalition en Afrique du Sud ? MAP Afrique du Sud: la crise de l’insécurité alimentaire continue de s’aggraver (Agence) APS SENEGAL-POESIE / ‘’Parlons poésie’’ : le poète Ousmane Tall surpris et joyeux de remporter le Prix Ibrahima Sall AIP REVUE DE PRESSE : L’hommage rendu à Bédié et son dernier voyage à Daoukro font la Une des journaux

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  5 Mai      43        revue de presse (625),

 

RABAT, 05/05/2020 (MAP) – La pandémie de coronavirus (Covid-19) et le financement de l’UE aux pays du G5 Sahel sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue mardi.

Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit que l’Union européenne vient d’accorder un financement de 127 milliards de Francs CFA aux pays du G5 Sahel pour renforcer leurs forces de sécurité, ajoutant qu’elle s’est aussi engagée, au cours d’une vidéoconférence, à examiner la demande d’une annulation de la dette africaine.

« Nous sommes convenus de mener le débat sur cette demande (annulation de la dette africaine) au sein de l’UE et avec d’autres partenaires internationaux », a dit le président du Conseil européen, Charles Michel, lors d’un point de presse après une visioconférence avec les dirigeants du Mali, du Niger, du Burkina, de la Mauritanie et du Tchad.

« Les grandes surfaces désormais fermées les lundi», titre de son côté +Enquête+, notant que face à la hausse continue des cas positifs au coronavirus, le préfet de Dakar a arrêté de nouvelles dispositions concernant l’exercice des activités de commerce.

Le préfet de Dakar a également arrêté la mise en place par toutes les grandes surfaces, jusqu’au 2 juin prochain, d’un système de tickets permettant de limiter la présence simultanée de clients, poursuit le journal.

+WalfQuotidien+ s’intéresse, de son côté, à la situation épidémiologique dans le pays.

A ce sujet, le quotidien renseigne que les autorités en charge de la santé viennent de frapper fort, malgré la percée de la maladie au Sénégal, après que 43 patients contrôlés ont été déclarés guéris.

A ce jour, poursuit la publication, 1271 cas de covid-19 ont été déclarés au Sénégal, dont 415 guéris, 10 décédés, 1 évacué et 845 malades encore sous traitement.

Au Gabon, +l’Union+ titre à la Une « Covid-19 : le péril monte encore ». Il écrit que deux semaines de confinement total n’auront, à l’évidence, pas suffi, notant que de fait, c’est par dizaine que comptent désormais les contaminations quotidiennes au coronavirus dans le pays, alors que le nombre de décès augmente de son côté, questionnant la prise en charge des patients.

Et d’estimer que cette donne a de quoi alimenter les pires inquiétudes mais aussi insister sur le diptyque prévention-répression.

De son côté, le site d’information +Lalibreville+ indique que le gouvernement gabonais vient de lancer une commande d’un million de masques fabriqués par des opérateurs économiques locaux, notant qu’à cette fin, le ministère du commerce invite les « acteurs économiques (opérateurs économiques, structures étatiques, collectivités locales, associations et ONG) intéressés à présenter une offre technique indiquant leurs capacités de production ainsi que l’offre financière associée ».

Au Mali, +L’essor+ en citant le ministère de la Santé et des Affaires sociales rapporte que dix-sept (17) nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés, lundi, dans le pays.

Et de préciser que ces nouveaux cas positifs portent à 580 le nombre total des infections au Covid-19 dans le pays, dont 223 guérisons et 29 décès.

Les cas enregistrés sont actuellement pris en charge sur les sites de traitement, alors que les recherches se poursuivent pour retrouver les personnes-contact, assure le ministère dans un communiqué relayé par le journal.

En RD Congo, « Forum des As » indique qu’après avoir équipé quelques hôpitaux retenus pour la prise en charge des malades de COVID 19 avec 500 lits et matelas, la communauté libanaise de la RDC a remis lundi deux ambulances au comité de riposte au covid-19.

Ces engins neufs et équipés vont soutenir le travail du Comité multisectoriel de la riposte ainsi que la prise en charge des patients du point de vue sécurité et confort, relève l’auteur de l’article.

« La Prospérité » rapporte que le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a lancé la commande d’un million de masques lavables de protection qui seront confectionnés par des Congolais selon les normes recommandées, en faveur des enfants et des populations vulnérables en République démocratique du Congo.

Toujours dans le cadre de son accompagnement dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, l’Unicef venait d’appuyer le gouvernement congolais avec 32 concentrateurs d’oxygène, rappelle l’auteur de l’article.

Au Ghana, +News Ghana+ rapporte que le vice-président Mahamudu Bawumia a affirmé que le gouvernement a fait preuve de leadership pour faire face à Coronavirus et atténuer son impact sur les ghanéens.

Selon lui, les données disponibles affirment que le leadership du président Nana Akufo-Addo dans la gestion des crises est meilleur que celui de son prédécesseur, fait savoir la publication.

Son confrère, +Ghana Web+ s’intéresse au bilan des personnes contaminées par le nouveau coronavirus au Ghana qui est passé à 2.719 cas, dont 2.332 dans la région du Grand Accra.

Au Rwanda, la presse locale focalise son attention sur le début lundi du déconfinement partiel dans le pays après plus de six semaines de confinement obligatoire pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus.

Le journal +KT Press+ écrit que le premier jour du déconfinement a fait émerger de nouveaux défis dans la gestion de la pandémie, expliquant que « la pénurie de moyens de transport en commun a entraîné un surpeuplement et des violations des mesures de distanciation sociale ».

Selon la publication, l’Autorité de régulation des services publics du Rwanda (RURA) examine les défis liés au déconfienement avec les institutions concernées en vue de garantir le respect des mesures de prévention et de distanciation sociale.

Sur un autre registre, +RNA+ rapporte que le Rwanda a lancé 134 mandats d’arrêt contre des présumés génocidaires rwandais hébergés dans 33 pays, révélant que seuls 23 pays ont manifesté la volonté de coopérer.

Citant un responsable du ministère de la Justice, le média indique que parmi ces présumés génocidaires, 23 personnes accusées d’avoir pris part au génocide de 1994 ont été déjà arrêtées et extradées vers le Rwanda.

En Ethiopie, +ADDIS STANDARD+ rapporte que la Chambre des Représentants du Peuple (Chambre basse du Parlement éthiopien) va tenir ce mardi une session extraordinaire pour examiner et approuver l’une des quatre alternatives présentées par le gouvernement après le report des élections générales prévues initialement le 29 août prochain, en raison de la pandémie du coronavirus.

Le 29 avril, le parti de la prospérité (PP), parti au pouvoir, a présenté quatre options pour éviter une éventuelle crise constitutionnelle, dont, la dissolution du Parlement, la déclaration de l’état d’urgence et l’amendement de Constitution ou d’autres options constitutionnelles, relève le média éthiopien.

Sur un autre registre, +FANA BC+ s’intéresse à la visite du président érythréen Isaias Afewerki en Ethiopie en soulignant que le Premier ministre Abiy Ahmed et son hôte ont inauguré lundi un projet d’irrigation dans l’Etat régional d’Oromia.

Le projet d’irrigation de Batu Dugda porte actuellement sur 2 000 hectares avec un potentiel de développement jusqu’à 15 000 hectares à la fin de ses travaux, écrit le média.

+ETHIOPIAN MONITOR+ revient quant à lui sur l’allégement fiscal accordé aux entreprises touchées par l’impact de la pandémie du coronavirus.

Les intérêts et les pénalités de retard sur les impôts dus entre 2015 et 2018 seront définitivement annulés et l’impôt devra être payé sur plusieurs tranches, relève notamment le média.

Au Kenya, le journal « Kenyans.co » se fait l’écho mardi de la directive du ministre de l’Intérieur, Fred Matiang’i, selon laquelle les gouverneurs des 47 comtés du Kenya n’ont pas le pouvoir de déclarer des blocages ou d’émettre des ordres de cessation de mouvement dans leurs régions respectives.

Le ministre de l’Intérieur a fait cette déclaration lors de sa comparution devant la commission de législation déléguée de l’Assemblée nationale, en appelant la police à ne pas appliquer les ordonnances venant des gouverneurs. « Seul le président a le pouvoir de décréter ces mesures », a tenu à souligner M. Matiang’i, cité par le journal.

La directive du ministre de l’Intérieur intervient pour mettre un terme aux décisions unilatérales prises par certains chefs de comtés, dont Okoth Obado de Migori, Ali Hassan Joho de Mombasa et Mwangi wa Iria de Murang’a appelant à la restriction des mouvements dans leurs régions respectives pour juguler la propagation du Covid-19.

En Afrique du Sud, +The Citizen+ revient sur les propos de la ministre des Travaux publics et de l’Infrastructure, Patricia de Lille, qui a indiqué que les autorités compétentes devraient enquêter sur les circonstances d’attribution d’un appel d’offres controversé portant sur la construction d’une clôture sur la frontière avec le Zimbabwe.

« À peine les travaux de sa construction terminés, la clôture n’a pas pu empêcher les les contrebandiers et les gangs de traverser entre les deux pays », a dit De Lille citée par le journal, signalant que les Forces de défense nationale sud-africaines (SANDF) ont été appelées à patrouiller dans la zone.

Le projet de la clôture à été conçu comme une solution à court et moyen terme pour freiner la propagation du Covid-19, précise le journal, notant que la pandémie à eu un impact sanitaire, économique et social grave sur Afrique du Sud.

Pour sa part, +Sunday Times+ indique que les députés ont été choqués par le coût très élevé consacré par le gouvernement pour mettre en quarantaine les personnes rapatriés au niveau des établissements hôteliers privés.

Le gouvernement paie plus de 28 millions de rands pour mettre en quarantaine les Sud-Africains rapatriés, a indiqué le gouvernement cité par le journal, notant que 98 installations de quarantaine avaient été désignées à travers le pays, dont 66 appartiennent à l’État, tandis que les 32 autres sont privées.

A Djibouti, le quotidien +La Nation+ rapporte qu’une équipe de médecins chinois est arrivée jeudi dernier à Djibouti pour aider le pays à lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus.

Cette équipe, composée de 12 spécialistes chinois, a eu dimanche des entretiens avec le premier ministre djiboutien, Abdoulkader Kamil Mohamed, axés notamment sur la coopération sino-djiboutienne en matière de lutte contre le Covid-19, écrit le journal.

Ces médecins, ajoute la publication, sont arrivés à Djibouti à la veille du lancement d’un dépistage ciblé au niveau de la capitale pour enrayer la propagation de la maladie.

Dans la même catégorie