MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  2 Juillet      55        revue de presse (625),

 

Rabat, 02/07/2018 (MAP) – La Loi de finances 2019 du Sénégal, le procès du coup d’Etat manqué au Burkina Faso, la 31è session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, les derniers développements sur la scène politique au Kenya et la Coupe du Monde 2018 sont les principaux sujets d’actualité meublant les colonnes de la presse africaine, parue ce lundi.

Au Sénégal, +Le Soleil+ écrit sous le titre « Les ressources de la Loi de finances 2019 estimées à 4000 milliards de Francs CFA », que samedi dernier, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, avait informé qu’au total, pour 2019, les ressources de la loi de finances seront d’environ 4000 milliards FCFA.

Selon lui, elles proviendront de l’effort de mobilisation des ressources internes mais également des ressources externes.

M. Bâ présentait, face aux députés, le document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2019-2021, note le journal.

Côté sport, la presse continue de commenter la sortie amère des Lions de la Téranga dès le premier tour du mondial de football en Russie.

« Elimination du Sénégal par la VAR et le Fair-play, la Fédération proteste auprès de la FIFA », titre à sa Une +Vox Populi+, relevant que le Sénégal, pourtant éliminé du mondial 2018, veut jouer les prolongations. Il proteste contre le fair-play et réclame des sanctions contre le Japon, lit-on dans le journal.

De son côté, +Les Echos+ affiche à sa Une « Le règlement du fair-play revu après le Mondial », soulignant qu’après l’élimination du Sénégal à cause d’un nombre plus élevé de cartons jaunes, la Fifa a annoncé qu’elle fera le point sur ce règlement.

Au Burkina Faso, +Sidwaya+ rapporte que le procès du coup d’Etat manqué, du 16 septembre 2015, est entré dans sa phase décisive avec l’entame des auditions des accusés, ajoutant que des dizaines de soldats et civils inculpés devraient défiler à la barre pendant plusieurs semaines.

Malgré des questions procédurales pendantes sur la compétence de la juridiction et les violations des droits de la défense, le président du tribunal militaire, Seydou Ouédraogo, est entré dans le fond du dossier du putsch manqué, vendredi dernier, souligne le journal, indiquant qu’il s’agit d’un moment très attendu par ce magistrat rompu aux affaires militaires.

Le Parquet militaire, selon la publication, a avoué qu’il est difficile d’apporter la preuve de la culpabilité des accusés pour des faits de meurtre pendant le coup d’Etat, plaidant ainsi pour une requalification des faits pour prendre en compte le contexte de la mort, dans la mesure où le coup d’Etat a occasionné mort d’homme.

Aux yeux de la défense des accusés, relayée par le quotidien, le Parquet ne peut pas apporter la preuve contre les accusés, confortant sa position, par le Procureur militaire, qui a confié qu’il n’y a pas eu d’analyse balistique, mais plutôt un rapport médico-légal.

Quant à la partie civile et au tribunal, les questions subsidiaires et de requalification des faits sont prématurées à ce stade du procès, souligne le journal, relevant que c’est sur cette passe d’armes que l’audience a été suspendue pour reprendre ce lundi.

Au Gabon, +l’Union+ écrit sous le titre « UA : Ali Bongo à Nouakchott » que le président gabonais Ali Bongo Ondimba prend part depuis, hier, à la 31è session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) qui se tient à Nouakchott en Mauritanie sur le thème de la lutte contre la corruption afin d’assurer la transformation du continent.

En économie, la presse indique que de nouveaux textes de lois vont réformer la micro finance en Afrique centrale, notant que la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) a rendu public, mardi dernier, à l’issue d’un séminaire tenu à Yaoundé (Cameroun), le nouveau dispositif réglementaire aux conditions d’exercice et de contrôle de l’activité de micro-finance, au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac).

Recapitalisation obligatoire des établissements de micro-finance (EMF) d’ici à 2021, renforcement des contrôles internes, nomination des administrateurs aux profils adaptés, reportings exacts des Commissaires aux comptes, la réforme réglementaire sur la micro-finance va, selon la presse, bouleverser les mauvaises habitudes et assainir le secteur, estimant qu’il s’agit d’une réforme majeure, après celle de 2002, qui s’amorce dès cette année dans le secteur de la micro-finance en Afrique centrale.

En sport, la presse continue de commenter les résultats des matches de la Coupe du Monde Russie-2018, estimant qu’après l’élimination de l’Allemagne tenante du titre au premier tour et la sortie de l’Argentine et l’Espagne en 8ème de finale, la Russie devient le cimetière des cadors.

Au Mali, +L’essor+ indique que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a pris part dimanche à la cérémonie d’ouverture officielle du 31ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union Africaine.

Et d’ajouter que la cérémonie a eu lieu au Centre Internationale de Conférences Al-Mourabitoune de Nouakchott.

Ce Sommet de l’Union Africaine, qui se tient pour la première fois en Mauritanie, a pour thème « Vaincre la corruption : une voie durable pour la transformation de l’Afrique », selon le journal.

En marge de ce Sommet, le chef de l’Etat a reçu en audience son homologue Denis Sassou N’Guesso, Président de la République du Congo et Mme Amina J. Mohammed, Vice-Secrétaire Générale des Nations Unies.

Son confrère +L’indépendant+ rapporte que la Cour constitutionnelle du Mali a retenu, samedi, dix-sept candidatures et en a rejeté treize au cours d’une proclamation provisoire des candidatures au scrutin présidentiel prévu le 29 juillet prochain.

La Cour a validé ainsi les candidatures du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, et celle du chef de file de l’opposition, mais celles de l’ancien Premier ministre, Cheikh Modibo Diarra et de l’ancien ministre Mountaga Tall, ont été rejetées, précise dans un communiqué la juridiction , cité par la publication.

Pour justifier le rejet des treize candidats, la Cour a notamment affirmé que parmi les intéressés, certains n’avaient pas produit un reçu de versement d’une caution de 25 millions de francs CFA ou bien n’avaient pas la liste complète d’élus soutenant leur candidature comme l’exige la loi, selon le journal, notant dans la liste des candidatures acceptées figurent notamment l’ancien ministre Mohamed Ali Bathily et une femme d’affaires, Djeneba N’Diaye.

La Cour constitutionnelle procédera à la publication officielle définitive de la liste des candidats le 4 juillet, souligne le journal.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le président du Ghana, Nana Akufo Addo, prendra part à la 31ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA) qui se tiendra les 1er et 2 juillet.

Lors de ce sommet axé sur le thème « 2018 année de combattre la corruption, une option viable pour la transformation de l’Afrique », le chef d’Etat Ghanéen participera, aux côtés de ses pairs africains, à plusieurs rencontres thématiques autour des questions sécuritaires, fait savoir la publication.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s’intéresse à la célébration du « Republic Day », le jour où le Ghana est devenu République, le 1er juillet 1960.

Au Kenya, les développements sur la scène politique locale et la Coupe du Monde 2018, qui se déroule en Russie, sont les principaux sujets qui meublent la Une des quotidiens de la place.

Ainsi, le journal « The Standard » indique que des députés ont appelé à une réunion urgente présidée par le chef d’Etat kényan, Uhuru Kenyatta sur son accord, conclu le 9 mars dernier, avec le leader de l’opposition, Raila Odinga, en estimant que ce pacte « a provoqué des divergences au sein de la coalition au pouvoir ».

Dans le même sillage, « Daily Nation » écrit que M. Odinga « exploite » sa « poignée de main » avec le président Kenyatta pour affaiblir les chances du vice-président, William Ruto lors de la présidentielle de 2022.

Par ailleurs les principaux journaux kényans continuent de réserver une place de choix au Mondial 2018 en Russie, en focalisant sur les résultats des quatre premiers matchs des 8è de finales, disputés le weekend.

La presse locale souligne que les « bouleversements » continuent lors de ce Mondial 2018, notant qu’après l’élimination, samedi, du finaliste de la dernière édition, l’Argentine, et du champion d’Europe en titre, le Portugal, c’était au tour du Champion du monde en 2010, l’Espagne, de quitter dimanche la compétition.

Dans la même catégorie