MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  16 Juillet      74        revue de presse (625),

 

Dakar, 16/07/2018 (MAP)- L’arrêt de la Cour de la CEDEAO sur l’affaire du maire de Dakar, la présidentielle au Mali et la coopération entre le Gabon et la Russie sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue lundi.

Au Sénégal, l’arrêt de la Cour de la CEDEAO sur l’affaire du maire de la capitale, Khalifa Sall, continue de dominer largement les titres de la presse locale aux côtés d’autres sujets d’intérêt économique et politique.

Les journaux abordent dans les détails les réactions à l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) émis par la juridiction communautaire à propos de l’affaire de Khalifa Sall (maire de Dakar), condamné en mars dernier à 5 ans de prison ferme dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de la capitale et dont le procès en appel reprendra mercredi.

Après trois jours d’audience, le procès en appel de Khalifa Sall avait été suspendu, pour une semaine, le temps que la Cour statue sur la demande d’annulation de la procédure et de la libération immédiate sur la base de l’arrêt de la Cour de la CEDEAO.

Dans son arrêt, la juridiction communautaire a reconnu la violation des droits de Khalifa Sall et accordé au maire de Dakar une réparation de 35 millions FCFA, mais s’est dite incompétente pour trancher les autres aspects évoqués par la défense.

L’arrêt de la Cour de la CEDEAO a fini de diviser le parti au pouvoir, écrit +L’Observateur+, notant que Moustapha Cissé Lô, Vice-président de l’assemblée nationale et président du Parlement de la CEDEAO, n’est pas d’accord avec ses camarades de l’APR (Alliance pour la République). Selon lui, le Sénégal a l’obligation de respecter l’arrêt de la CEDEAO, relève la publication.

L’arrêt de la CEDEAO sème la zizanie à l’APR, titre à ce sujet +Vox Populi+, alors que +Le Quotidien+ parle de « pression sur l’Etat » pour l’application de l’arrêt de la juridiction communautaire.

En Côte d’Ivoire, +Fraternité Matin+ s’intéresse à l’assemblée générale constitutive du parti unifié RHDP, rapportant que le président exécutif du Mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny », Kobenan Kouassi Adjoumani, a lancé, samedi, un appel à la mobilisation des militants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique et membre de la coalition au puvoir) en vue de leur participation effective à l’Assemblée générale (AG) constitutive du parti unifié Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, portant le même nom que la coalition au pouvoir), prévue lundi à Abidjan.

M. Adjoumani, également ministre des ressources animales et halieutiques, s’exprimait lors d’une double cérémonie d’installation de l’ex-député Jean Louis Abonouan en tant que vice-président chargé de la région de Gbêkê (Bouaké, Centre-Nord) du mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » et de mobilisation et de sensibilisation des militants autour du parti unifié RHDP.

Sur un autre registre, +Soir Info+ écrit que la Commission électorale indépendante (CEI) annonce que 6.595.899 citoyens sont inscrits sur la Liste électorale provisoire, soit 3.357.698 hommes (50,91%) et 3.238.201 femmes (49,09%).

Le journal précise que la CEI informe la population ivoirienne, que suite à l’enrôlement des pétitionnaires dans la période du 18 au 24 juin 2018 et au traitement subséquent des données recueillies, la Liste électorale provisoire, validée par sa Commission centrale le 13 juillet 2018, est disponible.

Au Ghana, +Daily Graphic+ s’intéresse au lancement d’un rapport sur la prévention de la violence électorale dans certains points chauds au Ghana lors des élections de 2020.

Le rapport, résultat d’une recherche entreprise par l’Institut d’études du développement de l’Université de Cape Coast (UCC) avec le soutien du Conseil national de la paix (NPC) est financé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), fait savoir la publication.

Son confrère, +Ghanaian Times+ rapporte que l’ancienne ministre ghanéenne des Affaires étrangères, Hanna Tetteh, est nommée directrice générale l’Office des Nations Unies à Nairobi (ONUN) au Kenya.
Au Gabon, +l’Union+ revient sur les résultats du baccalauréat dans le pays, écrivant dans ce sens que les années ont beau s’écouler, la magie du bac reste la même. Comme il est de coutume, la publication des résultats de cet examen qui donne accès au supérieur a fait vibrer l’ensemble des centres disséminés à travers le territoire national.

En effet, les 22.911 candidats au baccalauréat cuvée 2018 sont fixés sur leur sort depuis samedi dernier. Il y avait de la joie pour les admis, et de la désolation pour les recalés, ajoute la publication, notant que pour ce premier tour, seulement 3943 candidats ont décroché leur sésame du premier coup, soit 17,21% d’admis pour l’enseignement général.

Sur un autre registre, la presse souligne qu’en séjour en Russie à la suite d’une invitation officielle de son homologue russe, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, s’est entretenu, samedi, au palais du Kremlin, avec Vladimir Poutine.

Et de poursuivre que les deux hommes d’État ont évoqué les voies et moyens de renforcer davantage la coopération bilatérale entre leurs nations respectives. Une coopération sous-tendue par une communauté d’intérêts, qui se manifeste notamment dans les domaines de la formation, la culture, l’économie, rappelant que sur le plan diplomatique, le Gabon et la Russie ont signé, en avril 2011, un accord de suppression de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service.

Au Mali+L’essor+ indique que 51 pc des électeurs maliens ont retiré leur carte pour voter lors du scrutin présidentiel dont le premier tour est prévue le 29 juillet courant.

Selon le ministre de la jeunesse et de la construction citoyen et porte-parole du gouvernement, Amadou Koita qui faisait le point de la distribution des cartes d’électeurs au cours d’une conférence de presse, 51 pc des plus de 8 millions d’électeurs ont retiré leur document de vote, note le journal.

« C’est un motif de satisfaction », s’est-il félicité, avant de présenter les taux de distribution des cartes d’électeur par région : « Sikasso 65 pc, Ségou 64 pc, Tombouctou 64 pc, Gao 55 pc, Koulikoro 52 pc, Kidal 51 pc, Kayes 47 pc, Mopti 46 pc, Bamako 37 pc, l’Étranger 19 pc.’ »

Et de rappeler que la distribution des cartes d’électeur a commencé le 20 juin dernier.

Son confrère +L’indépendant + rapporte que le chef d’état-major adjoint mauritanien, le général Hanena Ould Sidi, a été nommé commandant de la force anti-terroriste du G5 Sahel, succédant ainsi au général malien Didier Dacko, avec pour adjoint le général tchadien Oumar Bikimo.

La décision de remplacer le général Dacko et son adjoint burkinabè, le colonel-major Yaya Séré, a été prise lors d’un sommet du G5, organisation régionale regroupant la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad, le 2 juillet à Nouakchott, en marge du sommet de l’Union africaine (UA), selon la publication.

Dans la même catégorie