ACP Covid-19: la vice-ministre de la Santé réceptionne un premier  approvisionnement de 250.380 doses du vaccin Pfizer offert par les USA ACP UNILU élue membre du Conseil d’administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie ACP La jeunesse congolaise encouragée à entamer le chemin de l’entrepreneuriat ACP La tradition : un obstacle majeur à la gestion par des femmes maraichères congolaises des terres agricoles ACP L’inflation nationale de la semaine du 20 au 25 septembre située à 0,051% au niveau national ACP Des réflexions pour creuser les solutions aux méfaits de la Covid-19 dans les milieux des micros entrepreneures ACP Signature de l’accord d’exploitation du gaz dans la zone d’intérêt commun entre la RDC et l’Angola ACP Le tourisme : un des leviers majeurs de la diversification de l’économie en RDC ACP PDTIE : ouverture officielle de l’atelier sur les activités de la réduction de la pauvreté en RDC et au Cameroun ACP Christophe Mboso plaide pour le soutien aux institutions politiques en RDC

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  20 Septembre      68        Médias (1871),

   

Rabat- 20/09/2018 (MAP), La rentrée scolaire au Gabon, l’élection présidentielle au RDC et la visite du président burkinabé au Ghana sont les sujets phares qui meublent les colonnes de la presse africaine parue ce jeudi.

Au Gabon, +L’union+ s’intéresse à la rentrée scolaire, écrivant dans ce sens que la directrice générale de la concurrence et de la consommation a effectué une descente dans les différents commerces de la capitale afin de s’enquérir des prix pratiqués par les magasins et autres librairies en matière de manuels scolaires et de mettre en garde les commerçants véreux.

Sur un autre registre, la presse indique qu’après un an passé à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) la directrice générale, Nicole Asselé, a présenté, hier, un bilan d’étape au ministre de la Protection sociale et de la Solidarité nationale, Guy-Maixent Mamiaka.

Grosso-modo, les enquêtes ont révélé des limites de tous ordres, ajoute la presse, soulignant que, selon l’exposé de l’actuelle patronne de la CNSS, elle a été confrontée à sa prise de fonction à des statuts inadaptés, des procédures douteuses et à un certain laxisme dans la prise de sanction, outre une mauvaise gestion des tâches du personnel, un système informatique caduc et une méconnaissance du portefeuille « employeur » et du fichier des assurés.

En sport, la presse indique que l’ancien capitaine des Panthères du Gabon, Pierre François Aubame Yaya, a été nommé à la tête de l’équipe gabonaise de football en remplacement du coach José Antonio Camacho, limogé.

Au Burkina, +Aujourd’hui au Faso+ s’intéresse à l’élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), indiquant que 21 admis sur 25 admissibles, tel est le résultat du tamis pour le scrutin majeur du 23 décembre 2018, tandis que 15 355 autres seront en lice pour les législatives.

Comme l’on s’y attendait, les deux icônes de l’opposition sont out. Jean-Pierre Bemba, recalé par via l’arrêt de la CPI sur la subornation de témoins et Moïse Katumbi réduit à l’état de quasi apatride, car ne pouvant pas rentrer en RDC, a fortiori déposer un dossier, souligne l’éditorialiste du journal.

Exit donc les deux, et voici venues les chances en pointillé des représentants de l’opposition, dont les moindres ne sont pas Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe qui auront la lourde charge de disputer le fauteuil présidentiel d’avec Emmanuel Ramazani Shadary et tous les comparses qui l’accompagnent, note le quotidien, estimant qu’il s’agit d’une opposition minée par la rédhibitoire maladie infantile qu’est le fait d’aller aux élections en désordre de bataille.

Or, pour le cas congolais où la fatale élection à un seul tour est en vigueur, les rangs dispersés de l’opposition constituent déjà une aubaine pour le pouvoir de Kabila qui va donner toutes les chances à son poulain de jouer les Medvedev, relève l’éditorialiste, ajoutant que les opposants forment de minuscules fournis qu’écrasera sans peine, la lourde et implacable machine du Front commun pour le Congo (FCC).

Vu que les deux poids lourds Bemba et Katumbi ont été écartés de la course à la présidentielle, les opposants doivent faire le choix dès maintenant de gagner la présidentielle ou de la perdre avant même d’avoir entamé la compétition, selon la publication.

Au Ghana, +Daily Graphic+ écrit que le gouvernement de Nana Akufo-Addo est engagé dans la mise en œuvre de son plan d’industrialisation, conçu pour transformer l’économie ghanéenne, et continuera donc à offrir des incitations similaires aux entreprises souhaitant s’implanter dans son pays.

Lors du Sommet industriel du Ghana, le vice-président de la République, Mahamudu Bawumia, a affirmé que des politiques et des programmes spécifiques à chaque secteur sont mis en œuvre par le gouvernement afin de garantir que les entreprises nouvellement relancées contribuent au développement national, estime le quotidien.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s’intéresse à la visite d’amitié et du travail à Accra du président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, notant que les deux chefs d’Etat se sont engagés à poursuivre leurs efforts pour le renforcement des relations entre le Burkina Faso et le Ghana, ce qui doit relancer les travaux des Commissions mixtes de coopération, dont la 12è session est prévue avant la fin de l’année 2018.

Selon la publication, les conclusions de la séance de travail entre les deux délégations sont assez salutaires. En effet, concernant le projet d’interconnexion ferroviaire, il a été convenu de poursuivre sa concrétisation dans les meilleurs délais, a relevé le journal.

Sur la question du transport routier et du transit, les deux délégations présidentielles ont estimé que la relecture et la signature, le 29 août 2018 à Ouagadougou, de l’accord de coopération entre le Conseil burkinabè des chargeurs et l’Autorité ghanéenne des chargeurs vont permettre la fluidification du trafic entre les corridors des deux pays, précise le quotidien.

Dans la même catégorie