MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  28 Novembre      83        revue de presse (625),

 

Rabat, 28/11/2018 (MAP) – L’élection présidentielle de 2019 au Sénégal, la restitution des œuvres d’art à l’Afrique par la France, les enquêtes menées sur la mort de deux experts onusiens en RDC, le vote au Kenya d’une loi controversée portant amendement de la Constitution, le Forum africain de la croissance verte qui se tient à Kigali et l’actualité politique en Ethiopie, sont les principaux sujets à la Une de la presse africaine parue mercredi.

Au Sénégal, +Enquête+ écrit sous le titre « Présidentielle 2019 : la machine Benno Bokk Yaakaar s’emballe », qu’en attendant le congrès d’investiture de la coalition présidentielle, le président Macky Sall a été investi hier candidat à la prochaine élection présidentielle de février 2019 par le Parti Socialiste (PS/mouvance présidentielle).

L’investiture de Macky Sall marque, en effet, une rupture à tous les niveaux, fait observer le journal, ajoutant que depuis plus de quarante ans d’existence, c’est la première fois, dans son histoire politique, que le PS investit un candidat qui n’est pas issu de ses rangs, d’obédience libérale de surcroît.

Le même journal nous apprend que le président de la coalition Benno Book Yaakaar BBY (Macky Sall) a été plébiscité candidat de l’Alliance des forces de progrès (AFP), relevant que les militants de cette formation politique membre de BBY fondent leur décision sur les nombreuses avancées qu’ils ont notées depuis l’accession à la magistrature suprême du président de la République Macky Sall en 2012.

Son confrère +Le Soleil+ rapporte que le président Macky Sall, présidant hier l’ouverture du premier forum Galien en Afrique, a posé le débat sur le respect des principes d’éthique en recherche et sur le monopole des brevets qui prive des millions de personnes d’accéder aux médicaments, relevant que le premier forum Galien en Afrique est une plateforme de célébration de l’excellence dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Au Gabon, +Matin Equatorial+ écrit sous le titre « Restitution des œuvres d’art : le Gabon s’organise » que la question de la restitution des œuvres d’art à l’Afrique par la France est chaque jour un peu plus d’actualité, avec les garanties données par le président français Emmanuel Macron.

Et d’ajouter qu’au Gabon les autorités et universitaires travaillent sur l’appropriation du sujet par les populations et un groupe d’universitaire a été reçu par le ministre de la culture et des Arts, notant que le ministre a affirmé à cette occasion que le pays est prêt à recevoir ces œuvres d’art longtemps restées en occident comme des trophées et qui représentent un enjeu de civilisation énorme.

En économie, +l’Union+ rapporte que l’économie gabonaise devrait reprendre des couleurs l’an prochain, grâce notamment à une croissance meilleure, de l’ordre de 3 pc (contre 1,1 pc cette année), s’est réjoui hier le comité monétaire et financier, sous la direction du ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga.

Au Burkina, +Aujourd’hui au Faso+ s’intéresse aux enquêtes indépendantes sur la mort des deux experts onusiens, Michael Sharp et Zaida Catalan, et de leurs accompagnateurs, dans le Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), estimant que les révélations deviennent de plus en plus troublantes.

Selon l’éditorialiste du journal, les indications sont saisissantes: au lieu d’éclaircir l’horizon, elles l’assombrissent plutôt d’innombrables points d’interrogation sur le rôle joué par le gouvernement ou les forces de défense et de sécurité congolaises dans la brutale disparition des inspecteurs de l’ONU.

Sous un titre à la Une « Congo files: que cache l’assassinat des deux agents onusiens en RDC? », le quotidien estime que « la probabilité que les experts tués aient découvert une cruelle et innommable vérité dans le Kasaï qui leur a valu d’être expédiés par-dessus le bastingage de la vie est très forte ».

La probabilité que ce ne soit pas les séides de la secte Kamuina Nsapu, qui ont occis les deux suppliciés du Kasaï tend vers le positif, et chaque jour qui passe éclaire d’une lanterne nouvelle cette sordide vérité qui se ramène à une question basique: que cache l’assassinat de Michael Sharp et Zaida Catalan en RDC?, s’interroge l’auteur de l’article.

Au Ghana, +Daily Graphic+ indique que le Ghana aurait perdu 30% de son produit intérieur brut (PIB) en raison de l’augmentation de la corruption dans le pays, selon une étude réalisée par un consortium comprenant l’Initiative d’intégrité du Ghana (GII), la Coalition anti-corruption du Ghana (GACC) et SEND-Ghana.

L’étude a révélé que, dans les domaines de l’éducation et de la santé, la corruption est évaluée à 70%, notant que 60% des Ghanéens dépensent des sommes excédentaires pour obtenir des services liés à l’éducation et à la santé.

Son confrère, +Ghanaian Times+ rapporte que le Nigeria et l’Afrique du Sud ont décroché leur ticket pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine 2018 qui se dispute au Ghana jusqu’au samedi prochain.

Le Nigeria a battu le Cameroun, alors que l’Afrique du Sud a dominé lors de la seconde demi-finale le Mali, ajoute la publication.

Au Kenya, les quotidiens s’intéressent au vote prévu ce mercredi après-midi d’une loi controversée portant amendement des articles 97 et 98 de la Constitution en vertu duquel plus de femmes auront droit d’être au parlement.

Le journal « Daily Nation » souligne, à ce propos, que le débat sur l’amendement desdits articles de la Constitution portant projet de loi sur l’égalité des sexes et devant porter à 33 le nombre de femmes représentées au parlement a été clôturé mardi dernier, alors que les leaders des partis de la coalition gouvernementale (Jubilee) et de l’opposition (ODM) au parlement kényan ont convenu d’apporter leur soutien à ce projet.

Le Président kényan Uhuru Kenyatta et le chef de l’ODM, Raila Odinga, auraient convoqué leurs députés à des réunions urgentes hier mardi pour rassembler leur soutien en faveur dudit projet de loi, croit savoir le journal.

Pour sa part, « The Star » relève que des députés de la coalition gouvernementale ont déclaré leur intention de voter contre ce projet de loi qu’ils jugent « superficielle ».

Il faut une majorité des deux tiers, soit 233 des 349 députés de l’Assemblée nationale, pour modifier les articles 97 et 98 de la Constitution et ouvrir la voie à 21 femmes supplémentaires de faire leur entrée au parlement pour s’ajouter aux 12 actuelles, rappelle le journal.

Au Rwanda, les quotidiens locaux s’intéressent toujours à la première édition du Forum africain de la croissance verte, « Africa Green Growth Forum », qui se tient du 26 au 30 courant à Kigali Convention Center.

Le journal +The New Times+ écrit à ce sujet que le ministre rwandais de l’environnement, Vincent Biruta, a appelé le secteur privé africain, lors de la deuxième journée du forum, à s’engager davantage dans le financement de l’économie verte pour réussir la transition progressive vers une croissance verte et durable.

« Pour pouvoir jouer ce rôle de moteur de la croissance, le secteur privé, notamment les PME, sont appelées à investir dans l’économie verte afin de pouvoir opérer dans un environnement écologiquement viable qui permettra la pérennité de leurs activités », a souligné le ministre rwandais, cité par le quotidien anglophone.

Sur un autre sujet, le journal +Rwanda News+ indique que le commandant général de la gendarmerie italienne, le général Giovanni Nistri, a rendu un hommage aux victimes du génocide de 1994 lors de sa visite au Centre du mémorial du génocide de Kigali.

Au cours de sa visite au Rwanda, le commandant général de la gendarmerie italienne s’est réuni avec l’inspecteur général de la Police rwandaise, Dan Munyuza, pour discuter de plusieurs sujets d’intérêt commun, notamment la coopération bilatérale en matière de sécurité, ajoute la publication.

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » rapporte que le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly a présidé mardi une cérémonie de signature de deux conventions du Contrat de désendettement et de développement (C2D).

Selon le journal, la première convention paraphée par le Premier ministre et l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson, porte sur un avenant du 2ème C2D. Elle vise à réaménager les enveloppes budgétaires des projets de certains secteur afin de mettre à dispositions les fonds nécessaires au financement de l’appui budgétaire global 2018.

La seconde convention est un appui budgétaire global du C2D d’un montant de 25 milliards FCFA, au titre de l’année 2018.

Sur un autre registre, « Soir Info » indique que la Côte d’Ivoire travaille à davantage améliorer son climat des affaires et figurer parmi les 50 premiers pays réformateurs dans le cadre du Doing Business, selon le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, qui l’a annoncé lors d’une rencontre à Abidjan avec une délégation de haut niveau de la conférence sur l’environnement des affaires.

M. Gon Coulibaly a expliqué à ses hôtes que son gouvernement a lancé un vaste projet de dématérialisation visant à impulser le monde des affaires en Côte d’Ivoire. « Je suis persuadé que l’année prochaine, nous pouvons être dans les 100 premiers et travailler à atteindre l’objectif final, être dans les 50 premiers », a-t-il assuré.

Au Mali +l’essor+ indique que le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga a présidé mardi, au Palais des Sports de Bamako, la cérémonie d’ouverture des sixièmes Journées nationales de l’Entrepreneuriat Jeune sur le thème « l’incubation, une solution pour l’entrepreneuriat des jeunes dans l’agrobusiness ».

A cette occasion, il a rappelé que le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, a décidé de dédier son second mandat au soutien et à la promotion de la jeunesse.

Et d’ajouter que le Premier ministre s’est dit, par ailleurs, optimiste quant à l’élan de la jeunesse du Mali relatif à l’esprit d’entreprenariat et les initiatives développées dans le domaine.

M. Maïga dit croire aux capacités des jeunes maliens à relever les défis liés à l’entreprenariat jeune, avant de rassurer les jeunes du Mali du soutien du Gouvernement et du Président de la République, selon le journal.

D’autre part, le journal rapporte que la Ministre des Afffaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Kamissa Camara a pris part mardi à Ouagadougou, au Burkina Faso, à la Réunion Ministérielle des Etats membres du processus de Nouakchott.

Co-organisée par le Burkina Faso et l’union Africaine, la réunion s’est penchée sur la situation sécuritaire au Sahel, note le quotidien.

En Ethiopie, « The Reporter » revient sur la rencontre entre le Premier ministre Abiy Ahmed avec les dirigeants de 80 partis politiques, notant que cette réunion a été consacrée à l’examen du changement en cours dans le pays et aux prochaines élections.

Abiy Ahmed a souligné l’importance de l’édification démocratique qui s’opère en Ethiopie, ajoute le journal dans sa version électronique, notant que les discussions ont porté également sur les prochaines élections, le rôle que doivent jouer les partis politiques et sur le dialogue politique.

Tous les partis politiques devraient participer aux discussions, identifier les solutions à court et à long terme aux différents problèmes et résoudre les problèmes rencontrés dans le passé, écrit le journal en reprenant les propos du Premier ministre.

Dans la même catégorie