INFORPRESS Governo e os cabo-verdianos têm a obrigação moral de tratar bem quem escolheu Cabo Verde para viver – ministro INFORPRESS São Miguel: Secretária de Estado destaca “grande trabalho” da câmara para com pessoas mais vulneráveis INFORPRESS BCV fará de tudo para que a banca financie a actividade económica no quadro da pandemia – Governador ABP Gouvernance / « Si j’étais maire, j’allais applaudir la réforme introduite dans le secteur de la décentralisation », dixit Daniel Valère Sètonnougbo ABP Gouvernance / La gestion des services de l’état civil au menu des échanges à Malanville ABP Institutions / La loi portant loi de finances rectificative 2021 adoptée à l’Assemblée Nationale ABP Football / Les Ecureuils dames séniors défient leurs homologues du Burkina-Faso ce jour ABP Gouvernance / L’importance du permis de construire exposé à la CAD Alibori ABP Santé / « La pression a totalement diminué », dixit Jean Yaovi Daho ABP Gouvernance / Le préfet Sètonnougbo déplore le faible taux de ressources mobilisées et appelle à corriger le tir à Sakété et Pobè

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  10 Décembre      37        revue de presse (486),

   

Rabat, 08/12/2018 (MAP)  -La presse africaine parue ce lundi focalise sur plusieurs sujets, notamment la Présidentielle 2019 au Sénégal, la corruption au Rwanda, la situation politique au Kenya outre l’inauguration d’un parc industriel en Ethiopie, les élections législatives au Togo et la paix au Mali.

Au Sénégal, le journal +Enquête+, qui titre à sa Une « Présidentielle 2019 : weekend d’investiture », qu’après une semaine de controverse, le Parti de l’Unité et du rassemblement (Pur/opposition) a démontré qu’il fallait compter avec lui pour l’élection du 24 février 2019, ajoutant que le professeur Issa Sall, investi ce samedi, a esquissé un programme dénommé « Pur 100 ».

Le même journal nous apprend que le mouvement « Osez l’avenir » (opposition) a investi Aissata Tall Sall comme sa candidate à la présidentielle de février prochain, relevant que cette dernière compte aller à la conquête du suffrage des Sénégalais avec le programme « La société des progrès ».

La publication relève également que le président du mouvement citoyen « Sénégal-Rek », Pierre Goudiaby Atépa, a proposé un mandat unique de 5 ans et un gouvernement de 12 membres s’il est élu à la tête du pays.

Dans l’actualité économique, +L’Observateur+ écrit sous le titre « Groupe consultatif de Paris 2018 : le Sénégal à la recherche d’un gap de financement de 2850 milliards de francs CFA », que le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba a défendu, devant les députés, le projet de loi de finances pour l’année 2019.

A l’occasion, poursuit le journal, le ministre est revenu sur le Groupe consultatif de Paris, apprenant que le Sénégal est à la recherche d’un gap de financement estimé à 2850 milliards de francs CFA.

Au Rwanda, le journal +New Times+ rapporte que le taux de corruption des fonctionnaires de police a enregistré en 2016 une baisse de 15,5% puis une réduction de 8,1% en 2017, citant un rapport de Transparency International Rwanda (TI-Rwanda), dévoilé lors d’une conférence tenue ce weekend au siège de la police nationale rwandaise à Kigali.

Selon les chiffres de l’organisation, quelque 371 agents de police ont été renvoyés pour corruption entre 2016 et 2018, écrit le quotidien anglophone qui note que la politique de zéro-tolérance en matière de corruption, adopté par la police nationale rwandaise, a permis une réduction significative de ce fléau au cours des dernières années.

Son confrère électronique +RNA+ écrit que le représentant de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Rwanda, Gualbert Gbehounou, a annoncé ce weekend que la FAO mettra à la disposition des petits agriculteurs locaux des systèmes d’informations innovants dans le cadre d’un projet pilote d’appui à la productivité agricole.

Citant le représentant de l’organisation onusienne, le journal indique que ce programme, lancé en collaboration avec les institutions gouvernementales du Rwanda, vise à renforcer l’insertion des Technologies de communication et de l’information (TIC) dans le domaine de l’agriculture et à doter les petits agriculteurs de systèmes de surveillance, de prévention et d’alerte précoce face aux risques climatiques.

Au Kenya, les quotidiens nationaux ont consacré leurs gros titres de ce lundi aux résultats de l’étude d’Infotrak consacrée à la poignée de main entre le président kényan Uhuru Kenyatta et le chef de l’opposition et leader du Mouvement démocratique Orange (ODM), Raila Odinga.

« Daily Nation » rapporte ainsi que huit Kényans sur dix soutiennent la poignée de main entre le président Uhuru Kenyatta et le leader du Mouvement démocratique Orange, Raila Odinga, une poignée, ajoute la journal, qui a mis fin à plusieurs mois de discorde entre les deux hommes.

Selon les résultats de cette étude, rapportés par le journal, Le soutien à la poignée de main est plus élevé à Nyanza avec 88%, suivi des régions du Nord-Est et de Nairobi avec 86 et 78% respectivement.

Le soutien accordé à la poignée de main du 9 mars est toutefois le plus faible dans la vallée du Rift et la côte, où 19% des personnes interrogées ont déclaré ne pas le soutenir.

Pour sa part, « The Star » rappelle que les deux dirigeants se sont serrés la main sur les marches de Harambee House à la suite d’une longue crise électorale et se sont mis d’accord sur neuf questions qui, selon eux, devaient être résolues pour parvenir à un Kenya plus uni.

Les deux dirigeants se sont ainsi accordés notamment à mettre fin à la corruption et aux conflits électorales, à renforcer la décentralisation, à remédier à l’antagonisme ethnique et à promouvoir la sécurité des Kényans pour une prospérité partagée.

En Côte d’Ivoire, »Fraternité Matin » indique que le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly « a mis sous tension 60 villages de Man, dimanche dans le village de Guianlé ».

« C’est environ 45 mille personnes qui bénéficieront de ce projet d’électrification rurale qui a coûté 60 milliards de FCFA et dont la mise sous tension symbolique a eu lieu dans le village de Guianlé, à environ 5 km de Man ».

Selon le journal, avec l’électrification des 60 villages, le taux de couverture électrique dans la région du Tonkpi passe de 28% en 2011 à 88% en 2018.

Sur un autre registre, la presse ivoirienne rapporte qu’un dialogue public-privé institué et conduit par le secrétariat exécutif du Comité de concertation entre État et secteur privé ( SE-CCESP), livrera mercredi à Abidjan, les conclusions de ses travaux pour renforcer les performances du secteur des transports en Côte d’Ivoire.

Cette initiative, peut-on lire, s’inscrit dans le cadre de la cinquième édition des rencontres sectorielles de cette institution autour du thème, « Contribution du dialogue public-privé à la performance du secteur des transports ».

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le président de la République, Nana Akufo-Addo, effectuera une visite officielle de 3 trois jours au Japon, à l’invitation du Premier ministre japonais, Shinzō Abe.

Le but de la visite est d’approfondir les relations déjà fortes qui existent entre les deux pays, ainsi que d’explorer les domaines de coopération future dans leur intérêt mutuel, indique le quotidien, en citant un communiqué de la présidence.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s’intéresse au tremblement de terre de magnitude 4 sur l’échelle de Richter qui a touché Accra dimanche, sans faire de victimes.

Selon un responsable au Ghana Geological Survey Authority (GGSA), le tremblement de terre s’est produit dimanche tôt le matin sans faire de victimes, rapporte la publication.

En Ethiopie, «FANA BC» s’intéresse à l’inauguration d’un parc industriel dédié à l’industrie du textile et habillement ayant nécessité un investissement de 61 millions dollars us, dans la région de Jimma dans l’Etat régional d’Oromia.

Le groupe de médias éthiopien, note que ce parc industriel a été inauguré samedi par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et de deux dirigeants de l’Afrique de l’Est, le président du Soudan Omar al-Bashir et le président de Djbiouti Ismail Omar Guelleh.

Sur le plan politique «FANA BC» revient sur l’élection de l’ingénieur Aisha Mohammed à la tête du parti démocratique national Afar (ANDP). Le parti a également élu Awel Arba à la vice-présidence en plus des membres du comité exécutif, ajoute le groupe médiatique.

Au Burkia, +Aujourd’hui au Faso+ focalise son attention sur les élections législatives au Togo, prévues le 20 courant, indiquant qu’après des chassés croisés diplomatiques, et bien des efforts des deux médiateurs de luxe de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), respectivement les présidents guinéen, Alpha Condé et ghanéen, Akufo-Nana, un agenda avait été arrêté, lequel timing se heurte aujourd’hui, à une revendication principielle et non négociable de 14 partis politiques.

Selon ces derniers, souligne l’éditorialiste du journal, sans les réformes d’ores et déjà indiquées, ils seront aux abonnés absents aux députations, estimant qu’une partie des opposants est foncièrement opposée à la tenue du scrutin à cette date, arguant d’arguments qui ne plaident pas pour la « fiabilité » de l’élection et des acteurs qui vont l’organiser.

A 10 jours du scrutin électoral, relève l’éditorialiste, les questions doivent se multiplier sur ce que réserve cette semaine au Togo et surtout, ce qui se passera pendant les élections et après, tout en s’interrogeant: « comment conjurer le signe indien d’ici cette date fatidique, voire les jours d’après ? ».

Au Mali +L’essor+ indique que durant leur troisième journée de visite officielle au Mali, la Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Bintou Keita, et le Sous-Secrétaire général des Nations Unies à l’appui à la consolidation de la paix, Oscar Fernandez-Taranco ont rencontré des représentants des groupes signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.

Ils se s’ont également entretenu avec une délégation de responsables civils, militaires et policiers du G5 Sahel, ainsi que le Commandant de cette force conjointe de lutte antiterroriste, le Général Ould Sidi de Mauritanie.

D’autres responsables de la Mission onusienne au Mali, ont aussi pris part à cette importante réunion, dont le sujet principal était la coopération entre les deux entités.

Au Gabon, l’Union écrit que la 47e réunion du Comité consultatif permanent des Nations unies chargée des questions de sécurité en Afrique centrale (Unsac) a eu lieu du 3 au 7 décembre à Ndjamena, au Tchad, notant qu’à cette occasion, le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) ont signé un mémorandum pour réduire toutes armes au silence.

Ce mémorandum vise à empêcher, combattre et éliminer la fabrication illicite, l’accumulation excessive et déstabilisatrice, le trafic, la possession et l’utilisation illicites des armes légères et de petit calibre, explique la publication.

En économie, la presse qui cite la Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI) indique que malgré un recul de 8,8% des biens échangés, la Chine demeure le premier partenaire du Gabon sur les 9 premier mois 2018, avec une valeur des échanges globale estimée à 884,6 milliards de FCFA, contre 970,0 milliards de FCFA l’année précédente, sur la même période.

Dans ce classement, elle est suivie de la France (284,5 milliards de FCFA), de l’Inde (246,4 milliards de FCFA) et de Trinidad et Tobago (153,1 milliards de FCFA).

Dans la même catégorie