MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  31 Décembre      36        revue de presse (625),

 

Dakar, 31/12/2018 (MAP)- Le prochain scrutin présidentiel au Sénégal, la coopération militaire entre le Mali et le Qatar, les relations entre la Chine et l’Ethiopie et la nouvelle organisation régionale au Ghana sont les principaux sujets évoqués par la presse africaine parue lundi.

Au Sénégal, la vérification des parrainages en prévision de la présidentielle de février prochain est le sujet phare qui retient l’attention de la presse de la place.

« Présidentielle 2019 : fin de la vérification des parrainages », peut-on lire à la Une du quotidien +Le Soleil+, qui renseigne que la vérification des parrainages pour l’élection présidentielle de février 2019 a pris fin dimanche au conseil constitutionnel.

Sur la vingtaine de candidats à la candidature reçue, seuls sept ont passé le cap, précise le journal, faisant savoir qu’il s’agit de Macky Sall, Ousmane Sonko, Madické Niang, Idrissa Seck, Khalifa Sall, Issa Sall et Karim Wade.

Les candidats recalés ont 48 heures pour compléter leur dossier de parrainage, indique la publication.

De son côté, +L’AS+, qui affiche à sa Une « Présidentielle 2019 : les deux K admissibles au premier tour », relève qu’à l’heure du passage pour la vérification et la validation des parrainages, Khalifa Sall et Karim Wade ont passé sans anicroche cette première étape.

Mais, poursuit la publication, cela n’a pas été du tout facile pour les autres candidats, qui, à leur grande surprise, ont été recalés.

Après notification des raisons du rejet de leurs dossiers de parrainages, mercredi prochain, note le journal, ces candidats à la candidature auront 48 heures pour compléter leurs erreurs.

Au Mali +l’essor+ indique que le Qatar a fait don de 24 véhicules blindés au Mali. « Les 24 engins blindés sont destinés à l’armée malienne évoluant dans les zones de mines et d’explosifs improvisés. C’est un début et nos relations dans le domaine militaire vont s’améliorer, pas dans les semaines à venir, mais dans les prochains jours », a déclaré à la presse le général Al Ghaffari, à la tête d’une délégation qatarie reçue à Bamako, selon le journal.

« Il y aura désormais une coopération permanente entre nos armées dans le domaine de la formation, de l’équipement des unités et des échanges entre militaires des deux pays », a poursuivi l’officier supérieur, cité par la publication.

« Ce précieux matériel nous permettra d’améliorer la mobilité de nos unités. Ces engins blindés vont améliorer la protection de nos forces contre les embuscades qui sont les modes d’action utilisés par les terroristes », a souligné pour sa part le directeur du matériel de l’armée malienne, le général Moustapha Drabo, note le quotidien.

Son confrère +L’indépendant+ rapporte que l’écrivain et homme politique malien Seydou Badian Kouyaté est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Bamako à l’âge de 90 ans.

Auteur de l’hymne national du Mali, Seydou Badian Kouyaté, médecin de formation, a été ministre (1960-1968). Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages dont « La saison des pièges » et « Sous l’orage », un roman écrit dans les années 50 et relatant un conflit de générations, selon le journal.

En Ethiopie, +FANA BC+ s’intéresse à la visite officielle, la semaine prochaine, du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, en Ethiopie et au siège de

l’Union africaine à Addis-Abeba.

Le groupe médiatique éthiopien rapporte que le chef de la diplomatie chinoise débutera sa visite le 2 janvier en Ethiopie avant de se rendre au Burkina Faso, en Gambie et au Sénégal.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que les Ghanéens ont donné leur accord quasi unanime à la réorganisation de la structure de gouvernance régionale du pays, afin de rapprocher le gouvernement et, partant, d’accélérer leur développement socio-économique.

C’est la première fois, à l’ère constitutionnelle, que des régions sont créées en vertu de dispositions constitutionnelles, écrit le quotidien, qui cite un message du président Nana Akufo Addo, adressé au peuple ghanéen, notant que dans chacune des six zones touchées, le seuil fixé par la Constitution pour la création d’une région réussie, c’est-à-dire une participation d’au moins 50% des électeurs inscrits et d’au moins 80% des suffrages exprimés, a été atteint de manière convaincante et spectaculaire.

« La volonté du peuple a déterminé l’issue des référendums de jeudi, et je félicite les habitants des régions d’Ahafo, du Bono-Est, du Nord-Est, de l’Oti, de la Savane et du Nord-Ouest qui seront bientôt créées pour la manière digne et pacifique avec laquelle ils ont exercé leurs droits », indique le président de la République.

Son confrère, +Ghanaian Times+ s’intéresse à la construction d’une cathédrale nationale, notant qu’une campagne nationale de collecte de fonds a été lancée.

Selon le chef d’Etat ghanéen, la cathédrale nationale est plus qu’une simple infrastructure ou un monument national, cela « nous donnera un moyen d’appeler la nation à la prière, au culte, à la célébration et au deuil ».

Au Gabon, +l’Union+ revient sur les événements phares ayant marqué l’année 2018 au Gabon, citant dans ce sens notamment la décision de la cour constitutionnelle portant dissolution du gouvernement et de l’assemblée nationale, la tenue des élections législatives et locales, le divorce avec veolia, les mesures touchant les fonctionnaires et la nomination de l’ancien capitane des Panthères Daniel Cousin à la tête de l’équipe nationale de football après le limogeage de l’Espagnol José Antonio Camacho.

Evoquant toujours la fin d’année, la presse souligne que la fièvre des fêtes de fin d’année, faiblement perceptible avant le 24 décembre, est montée d’un cran le weekend dernier à Libreville, notant que l’ambiance lumineuse dans la ville ayant déjà planté le décor, des grandes surfaces aux marchés populaires, en passant par les foires-expositions de circonstance, tout est mis en place pour accueillir l’année 2019, attendue dans quelques heures, de la belle manière qu’il soit.

Au Kenya, les principaux quotidiens s’intéressent à la libération sous caution de l’avocat principal Tom Ojienda arrêté vendredi soir pour « dépôt de faux procès » et « escroquerie » présumés contre la firme sucrière « Mumias Sugar ».

+Daily Nation+, journal à grand tirage, rapporte à cet effet que l’avocat Tom Ojienda qui est promu pour être réélu représentant des avocats au sein de la puissante et influente commission du service judiciaire (JSC), a été libéré sous caution après que la JSC ait crié à la conspiration.

Sa libération est intervenue aussi suite aux recours de la Law Society of Kenya (LSK), une organisation mandatée pour conseiller et assister les membres de la profession juridique, contre une tendance à arrêter les suspects le vendredi, décision qui pourrait viser à les garder en garde à vue pendant le week-end.

Cité par le journal, le président de LSK, Allen Gichuhi, a déclaré qu’ils déposeraient une pétition pour contester les arrestations de vendredi et pour résoudre le problème de la libération des suspects sous caution, en particulier s’ils ne représentent pas un risque de fuite.

Pour sa part, « The Star » rapporte que M. Gichuhi fait partie de ceux qui ont appelé à la libération sous caution de M. Ojienda, en attendant sa mise en accusation, affirmant que l’avocat principal avait coopéré avec la police lors de la perquisition à son bureau.

Au Rwanda, +The New Times+ indique que le pays va se lancer, à partir de l’année 2019, dans la culture hydroponique (hors-sol) en serre afin de booster la productivité agricole, dans le cadre d’un projet de quatre ans, dont la valeur est estimée à environ 10 millions de dollars.

Fruit d’un partenariat public-privé, ce projet vise à couvrir jusqu’à 1.274 hectares en serres d’ici 2024 pour la production de légumes et de fleurs, précise la publication anglophone, notant que les cultures hydroponiques couvriront près de 38 hectares.

Le journal relève, par ailleurs, que ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la quatrième phase du Programme stratégique nationale de transformation agricole (PSTA 4 2018-2023) visant la promotion de la filière agro-élevage, qui emploie environ 72% de la population active et contribue à environ 33% à l’économie nationale.

Sur un autre sujet, le journal électronique +RNA+ rapporte que le Rwanda a offert un « don » d’objets d’art au Musée des civilisations noires (MCN) de Dakar, inauguré le 6 décembre dernier par le président sénégalais Macky Sall.

Remis vendredi dernier par l’ambassadeur du Rwanda au Sénégal, Mathias Harebamungu, au directeur général du MCN, Hamady Bocoum, ce lot d’objet est composé « d’une lance de guerrier (Icumu), de boucliers (Ingaba), de tableaux décoratifs et de paniers traditionnels (Agaseke) », indique-t-on.

« Cette initiative s’assigne pour objectif de faire connaitre la culture rwandaise et de rapprocher davantage les peuples africains par le biais de la culture », a déclaré l’ambassadeur du Rwanda à Dakar, cité par la publication.

Dans la même catégorie