MAP Mali : plusieurs terroristes tués dans le nord-ouest du pays (armée) MAP Sénégal: Tenue mardi du Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice ANP 49ème édition de la coupe nationale : L’AS FAN surclasse l’AS GNN au quart de finale sur le score de 2 buts à 1 MAP Maroc : la BAD approuve la nouvelle stratégie-pays 2024-2029 MAP La participation électorale, un autre enjeu pour les élections sud-africaines MAP Football/Ligue 1: Teungueth FC sacré champion du Sénégal pour la deuxième fois MAP Un gouvernement national de coalition en Afrique du Sud ? MAP Afrique du Sud: la crise de l’insécurité alimentaire continue de s’aggraver (Agence) APS SENEGAL-POESIE / ‘’Parlons poésie’’ : le poète Ousmane Tall surpris et joyeux de remporter le Prix Ibrahima Sall AIP REVUE DE PRESSE : L’hommage rendu à Bédié et son dernier voyage à Daoukro font la Une des journaux

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  27 Mars      67        revue de presse (625),

 

Dakar, 27/03/2019 (MAP)  -La scène politique au Sénégal, la visite d’une délégation du Fonds Monétaire International (FMI) en Côte d’Ivoire, la coopération entre l’Union européenne et l’Ethiopie et la CAN 2019 sont les principaux sujets qui attirent l’attention de la presse africaine de mercredi.

Au Sénégal, +Libération+ écrit sous le titre « Gouvernement : pas de démission après la réunion du conseil des ministres », que « le gouvernement ne va pas rendre sa démission ni aujourd’hui ni demain ».

En effet, poursuit le journal, le chef de l’Etat Macky Sall a effectivement convoqué ce mercredi la réunion du conseil des ministres qui sera la dernière sous son premier mandat.

N’empêche, ajoute la publication, cette rencontre ne sera pas suivie d’une démission collective, relevant que selon des sources très sûres, l’actuel gouvernement restera en place jusqu’au 2 avril, date de la prestation de serment de Macky Sall.

Son confrère +Le Soleil+ indique qu’une étude menée par le cabinet de renommée internationale Deloitte montre que le Sénégal figure en très bonne place parmi les pays les plus attractifs du continent.

« Le Sénégal figure dans le Top 10 des pays les plus attractifs du continent (…). Premier baromètre mené auprès de plus de 120 dirigeants d’entreprises africaines sur leur perception des enjeux et des défis auxquels ils sont confrontés, cette étude souligne la confiance du secteur privé dans le dynamisme économique du continent, tout en prenant en compte les défis qui restent à relever », souligne la publication, indiquant que les résultats ont été dévoilés hier en marge de la clôture de la 7è édition d’Africa CEO forum qui se tenait à Kigali, dans la capitale rwandaise.

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » rapporte que le Président ivoirien Alassane Ouattara a eu une rencontre, mardi à Abidjan, avec une délégation du Fonds Monétaire International (FMI) conduite par Mme Céline ALLARD, Chef de Division au FMI, dans le cadre de la 5e revue du Programme Economique et Financier triennal de la Côte d’Ivoire soutenu par le FMI.

Selon le journal gouvernemental, Mme Céline Allard a révélé la conclusion d’un Accord entre la Mission du FMI et les Autorités ivoiriennes au terme des discussions et a salué les performances économiques de la Côte d’Ivoire dont la croissance est restée forte en 2018, avec une inflation de 0,4% en-dessous des 3% de la norme UEMOA et un progrès à un rythme soutenu de 11,3% du crédit à l’économie.

Sur un autre registre, la presse ivoirienne indique qu’un réseau de police scientifique institutionnalisé entre les pays d’Afrique de l’Ouest et les organisations internationales qui soutiennent le projet de renforcement des capacités de la police en Côte d’Ivoire va être mis en place dans le cadre d’un atelier qui se tient, de mercredi à vendredi, à Assinie à 100 km d’Abidjan.

Une quinzaine de participants de la police nationale de cinq pays (Cap Vert, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Sénégal) et trois organisations internationales/régionales (CEDEAO, INTERPOL, ONUDC) détermineront, durant leurs travaux, le rôle de ce réseau pour en voter le statut en Assemblée générale.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le Ghana et le Malte ont signé cinq protocoles d’accord en vue de l’établissement de partenariats entre les deux pays.

Signés en marge d’une visite officielle du président de la République, Nana Akufo-Addo, à Malte, es accords concernent le secteur de la santé, les services aériens, la double imposition et la prévention de l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu, le tourisme; et la Commission mixte pour la coopération bilatérale, précise la publication.

Côté sport, +Ghanaian Times+ indique que le Ghana a disposé de la Mauritanie (3-1), mardi à Accra en match amical de préparation à la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019).

Au Mali +L’essor+ indique que le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA, est arrivé à Washington DC mardi où il effectuera une visite de travail à Washington D.C et au siège des Nations unies à New-York du 26 au 29 mars 2019.

Et d’ajouter que la journée a débuté au Pentagone où le Premier ministre a rencontré Mme Kathryn Wheelbarger, Sous-Secrétaire à la Défense par intérim, chargée des Affaires sécuritaires et internationales.

Au cœur des échanges la coopération militaire entre les deux pays, la situation sécuritaire du Mali ainsi que la mise en œuvre de l’Accord pour la paix. Le Premier ministre a rappelé que la stabilité du Mali garantit la sécurité de la sous région. Il a en outre réitéré la nécessité de poursuivre et de renforcer l’engagement des États Unis au Mali dans la lutte contre le terrorisme.

La Sous Secrétaire s’est réjouie des avancées dans la mise en œuvre de l’Accord et encourage le gouvernement malien à poursuivre les réformes institutionnelles amorcées. Elle a assuré que les États Unis seront aux côtés du Mali pour assurer la stabilité, selon le journal.

Son confrère +L’indépendant+ rapporte que La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a condamné fermement, mardi, les nouvelles attaques perpétrées dans le centre du pays et faisant plusieurs morts.

Le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali, M. Annadif a déclaré que « les violences répétées commises dans le Centre du Mali sont extrêmement graves. Je condamne fermement ces crimes et appelle toutes les parties concernées à s’abstenir de recourir à la violence. La MINUSMA est en contact étroit avec les autorités maliennes et apportera tout le soutien nécessaire, tout en continuant d’adapter son dispositif sécuritaire. Il est primordial que ceux qui ont participé ou contribué à ces exactions fassent l’objet d’une enquête et de poursuites. Cette spirale de la violence doit cesser immédiatement », note la même source dans un communiqué relayé par la publication.

Au Gabon, +Matin Equatorial+ écrit sous le titre « Tuberculose : les chiffres en constante hausse au Gabon » que malgré les efforts consentis par les autorités sanitaire du Gabon, le nombre de personnes atteinte par la tuberculose ne cesse d’augmenter, notant que celui-ci est passé de 3382 en 2007 à un peu plus de 6000 cas en 2019.

D’après le secrétaire général du ministère de la santé, cité par la publication, la maladie de la tuberculose est réémergente au Gabon et constitue un problème majeur de santé publique et une menace pour la santé des populations, notant que le nombre de cas infecté fait de cette infection l’une des plus meurtrières chez les personnes vivant avec le VIH/SIDA avec un taux de prévalence qui s’élève à 47pc chez les tuberculeux porteurs du sida.

Sur un autre registre, +l’Union+ indique le ministre des travaux publics Arnaud-Calixte Engandji et une délégation de la Banque africaine de développement (BAD) ont lancé plusieurs chantiers, annonçant un plan agressif sur tout ce qui est assainissement et réparation de voiries.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s’intéresse à la coopération entre l’Union européenne et l’Ethiopie en matière de paix et la sécurité régionale, la bonne gouvernance, la migration et la lutte contre les changements climatiques.

+FANA BC+ revient dans ce sens sur la rencontre à Addis-Abeba de la ministre d’Etat aux Affaires étrangères, Mme Hirut Zemene, et une une délégation de l’Union européenne, dirigée par John Borgstam, ambassadeur de l’Union européenne en Ethiopie.

Mme Hirut a souligné l’importance de renforcer les relations entre l’Ethiopie et l’UE dans divers domaines, notamment le commerce et les investissements, ajoute le média éthiopien citant le ministère des Affaires étrangères.

Elle a également souligné l’engagement continu de l’Ethiopie en faveur de la paix et de la sécurité dans la Corne de l’Afrique, en particulier en Somalie et au Soudan du Sud.

L’Ambassadeur John Borgstam a, de son côté, exprimé la détermination de l’UE à renforcer la coopération entre les deux parties, ajoutant que l’Ethiopie est l’un des partenaires les plus importants de l’UE en Afrique, souligne +FANA BC+.

Au Kenya, les quotidiens du pays se font l’écho ce mercredi des nouvelles révélations faites par le secrétaire du Cabinet de l’Industrie (ministre), Peter Munya, sur le scandale de détournement de fonds estimés à 21 milliards de shillings et destinés à la construction des barrages Arror et Kimwarer dans le comté d’Elgeyo-Marawet.

Ces nouvelles révélations susceptibles d’aggraver les tensions au sein de l’administration Jubilee (coalition au pouvoir) ont démasqué deux autres ministres, un secrétaire général et un ancien ministre, aujourd’hui diplomate, et qui a été rappelé pour interrogatoire, rapporte à ce propos le journal à grand tirage, « Daily Nation ».

Cité par le journal, le ministre Munya aurait raconté mardi aux enquêteurs comment il avait résisté aux pressions exercées par certains des plus grands dirigeants du jubilée en vue de la signature de documents qui auraient permis de dégager 4 milliards de shillings supplémentaires des contribuables.

Pour sa part, « The Star » souligne que Munya avait servi pendant six mois en tant que Secrétaire du Cabinet pour le développement communautaire et régional de l’Afrique de l’Est, ministère responsable de la construction des deux barrages, objet du scandale.

Un montant de 7,8 milliards de shillings a été versé à l’entreprise italienne en faillite CMC di Ravenna, tandis qu’un autre montant de 11,2 milliards de shillings a été versé à SACE Insurance Premium, une agence gouvernementale italienne, rappelle le journal.

Au Rwanda, +Kigali Today+ indique que le président rwandais Paul Kagame et son homologue congolais Félix Tshisekedi ont tenu une rencontre historique durant la 7è édition de l’Africa CEO Forum durant laquelle ils ont décidé de dépasser les tensions du passé et d’ouvrir une nouvelle page dans les relations bilatérales.

Le président de la RDC, lit-on, a mis l’accent au cours de cette session présidentielle sur l’impératif de construire des ponts de coopération entre les pays voisins et non des murs en vue de mettre en application l’intégration régionale.

Le président rwandais a, de son côté, souligné que les peuples sont en avance sur les dirigeants politiques dans leur compréhension de l’intégration africaine, ajoute le quotidien anglophone.

Son confrère électronique +RNA+ rapporte que la Police nationale rwandaise (RNP) et le Service de police du Malawi (MPS) ont signé, mardi à Lilongwe, un mémorandum d’entente visant à renforcer la coopération transfrontalière entre les deux institutions sécuritaires dans diverses disciplines policières.

Citant le porte-parole du RNP, John Bosco Kabera, le média indique que les deux parties s’engagent, à travers cet accord, à créer un partenariat en matière de formation, de renforcement des capacités et d’échange des bonnes pratiques, ajoutant que ce mémorandum ouvrira également la voie à une libre circulation de l’information entre les deux institutions.

Dans la même catégorie