MAP Mali : plusieurs terroristes tués dans le nord-ouest du pays (armée) MAP Sénégal: Tenue mardi du Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice ANP 49ème édition de la coupe nationale : L’AS FAN surclasse l’AS GNN au quart de finale sur le score de 2 buts à 1 MAP Maroc : la BAD approuve la nouvelle stratégie-pays 2024-2029 MAP La participation électorale, un autre enjeu pour les élections sud-africaines MAP Football/Ligue 1: Teungueth FC sacré champion du Sénégal pour la deuxième fois MAP Un gouvernement national de coalition en Afrique du Sud ? MAP Afrique du Sud: la crise de l’insécurité alimentaire continue de s’aggraver (Agence) APS SENEGAL-POESIE / ‘’Parlons poésie’’ : le poète Ousmane Tall surpris et joyeux de remporter le Prix Ibrahima Sall AIP REVUE DE PRESSE : L’hommage rendu à Bédié et son dernier voyage à Daoukro font la Une des journaux

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  12 Juillet      61        revue de presse (625),

 

Rabat, 12/07/2019 (MAP) – La presse africaine parue vendredi s’intéresse à plusieurs sujets d’actualité, notamment la CAN 2019, la 21ème session des chefs d’État et de gouvernement de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA), la visite du président ghanéen en France et le sommet quadripartite de Luanda.

Au Sénégal, le rejet par la Cour suprême du recours de l’ancien maire de Dakar contre sa révocation marque les titres de la presse, aux côtés d’autres sujets relatifs notamment à la qualification des Lions de la téranga en demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2019).

« Mairie de Dakar, Khalifa Sall perd définitivement », titre la Une de +WalfQuotidien+, informant que la Chambre administrative de la Cour suprême a débouté l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, condamné en mars 2018 à 5 ans de prison ferme, en rejetant le recours pour annulation du décret le révoquant de ses fonctions de maire de la capitale.

Le président de la République, Macky Sall, avait pris un décret portant révocation du maire de Dakar. Pour retrouver ses droits, Khalifa Sall a attaqué le décret, mais la Cour suprême a rejeté sa demande, explique à ce sujet +L’Observateur+.

Les journaux de la place reviennent par ailleurs sur la qualification des Lions en demi-finales de la CAN, zoomant sur le prochain match qui opposera, dimanche prochain, le Onze sénégalais à la sélection tunisienne.

Reproduisant l’historique des confrontations entre Lions et Aigles de Carthage depuis 1963, +Vox Populi+, relève que les deux équipes ont joué 19 matches, avec 8 victoires pour la Tunisie, 4 pour le Sénégal et 7 nuls.

En Côte d’Ivoire, « L’Intelligent d’Abidjan » titre « Les Eléphants jouent bien mais perdent » rapportant que la sélection ivoirienne de football a perdu, jeudi, face aux Fennecs de l’Algérie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations Egypte-2019, après une séance de tirs au but (4-3).

Le journal rappelle que le temps réglementaire ainsi que les prolongations se sont achevés sur le score nul 1-1, détaillant que les Algériens ont ouvert le score dès la 20è minute du jeu par Soufiane Feghouli avant que les Eléphants ne parviennent à égaliser le score par le truchement de Kodjia.

Sur un autre registre, « Soir Info » indique que les accidents de la circulation ont fait 12.564 victimes, dont 303 morts, en Côte d’Ivoire au premier semestre 2019, citant le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM).

« Les accidents de la circulation ont enregistré à eux seuls 12 564 victimes, soit 87,53% des victimes du premier semestre 2019 dont 10 743 transportées, 1518 non évacuées et 303 décédées », ajoute la publication.

Au Mali +l’essor+ indique que le Président de la République,Ibrahim Boubacar KEÏTA,  est arrivé jeudi à Abidjan pour prendre part à la 21ème session des chefs d’État et de gouvernement de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA).

Et d’ajouter que l’UEMOA est une institution de l’Afrique de l’ouest créée en 1994. Une de ses principales missions est la réalisation de l’intégration économique des huit États membres que sont la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement (CCEG) est l’Organe suprême qui définit les grandes orientations de la politique de l’Union. Selon l’article 17 du TRAITE de l’Union, elle se réunit au moins une fois par an. La Conférence nomme les Présidents et les membres des Organes et Institutions de l’Union, note le journal.

Son confrère +L’indépendant+ rapporte que dix casques bleus de la Mission des Nations-Unies au Mali (MINUSMA) ont été blessés après que leur véhicule ait heurté une mine, jeudi, lors d’une opération à l’extérieur de la ville de Kidal, dans le nord du Mali.

« Les rapports préliminaires indiquent que 10 soldats de la paix à bord ont été blessés, dont quatre grièvement », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, lors de son point de presse quotidien à New York.

Les soldats blessés « reçoivent actuellement les soins médicaux requis », a-t-il dit, ajoutant que la MINUSMA enquête sur l’incident et continue de suivre l’évolution de la situation, selon le quotidien.

Au Gabon, +l’Union+ indique que le président de la République de Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema est attendu, vendredi à Libreville, pour une visite de travail et d’amitié en terre gabonaise.

Et d’ajouter que le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue équato-guinéen auront l’occasion au cours ce séjour d’échanger sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre le Gabon et la Guinée Equatoriale et de faire un tour d’horizon des sujets d’intérêt commun liés notamment aux questions de développement, de sécurité et de paix dans la sous-région.

Côté sport, les chroniqueurs s’intéressent aux quarts de final de la Coupe d’Afrique des nations de football, disputés jeudi, notant que l’Algérie et la Tunisie ont validé leur ticket pour les demi-finales en battant respectivement la Côte d’Ivoire aux tirs au but (4-3, 1-1 temps réglementaire) et la surprenante équipe de Madagascar (3-0).

L’Algérie affrontera le Nigéria et la Tunisie jouera face au Sénégal dans les deux demi-finales de la CAN qui s’annoncent très disputées, commente la presse.

Au Ghana, +Daily Graphic+ s’intéresse à la visite du président ghanéen, Nana Akufo Addo à Paris, où il a eu des entretiens avec son homologue français, Emmanuel Macron, avec quelque 400 représentants des diasporas africaines de France dans la salle des fêtes du palais de l’Elysée.

A cette occasion, le chef d’Etat a appelé à impliquer les diasporas dans le développement de l’Afrique, notant que « notre principale tâche est de transformer notre continent », rapporte le quotidien.

Son confrère, +Ghanaian Times+ indique que le Ghana French Business Club (GFBC) vient d’être lancé officiellement, en marge du Forum économique France-Ghana, qui se tenait à Bercy en présence du président ghanéen Nana Akufo-Addo, en visite officielle à Paris du 8 au 11 juillet.

Au Kenya, le journal « The Star » rapporte vendredi que le secrétaire du Cabinet chargé de l’agriculture (ministre), Mwangi Kiunjuri, a mis en garde le président du conseil de la Réserve alimentaire stratégique, Noah Wekesa, contre toute déclaration concernant les importations prévues de maïs.

Cité par le journal, Kiunjuri a déclaré que seul le ministère est mandaté pour commenter les importations de maïs, ajoutant que les affirmations de Wekesa jeudi selon lesquelles le pays n’avait besoin d’importer que deux millions de sacs de maïs étaient « imprudentes et constituaient une insubordination ».

Le ministre avait annoncé mercredi que le Kenya allait importer 19 millions de sacs de maïs pour combler son déficit. Il a accusé Wekesa d’avoir fourni à la presse des informations erronées et contradictoires à celles du ministère, seul département accrédité sur la situation alimentaire dans le pays.

«Aucun autre organisme ne peut faire de déclaration sur les importations de maïs à part le ministère », a martelé le ministre.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ revient sur la rencontre jeudi du ministre des Affaires étrangères, Gedu Andargachew, avec les ambassadeurs de 11 pays européens à leur demande.

Lors de cette rencontre Johan Borgstam, l’ambassadeur de l’UE en Ethiopie a présenté les condoléances suite à l’assassinat de hauts responsables éthiopiens lors de la tentative de coup d’Etat en Amahara et a affirmé le ferme soutien de l’UE aux programme de réformes entreprises en Ethiopie auquel l’Union européenne consacre 1,4 milliard d’euros jusqu’en 2020, souligne +FANA BC+.

«L’ambassadeur a également exprimé son mécontentement face aux pannes régulière d’Internet, affirmant que cela entrave leurs activités quotidiennes», ajoute le groupe médiatique.

Au Rwanda, le quotidien +Kigali Today+, qui titre sa Une « Le sommet de Luanda sur le conflit dans la région des Grands Lacs… la fin d’une ère ?», s’interroge sur les attentes et les enjeux du sommet quadripartite de Luanda qui réunira vendredi dans la capitale ougandaise les chefs d’Etat du Rwanda, de la République démocratique du Congo (RDC), de l’Ouganda et de l’Angola.

Citant une « source fiable », le journal anglophone indique que « les questions régionales et la crise diplomatique entre le Rwanda et l’Ouganda seront au centre de ce mini-sommet régional convoqué par le président angolais João Lourenço ».

Cette réunion sera l’occasion de rapprocher les points de vue entre les dirigeants, écrit la publication, ajoutant que les défis sécuritaires en RDC et l’intégration régionale dans la région des Grands Lacs feront aussi partie des points qui seront abordés lors de cette quadripartite.

En économie, le journal +The New Times+ rapporte que le parlement rwandais vient d’approuver un projet de loi visant la ratification de l’accord établissant la zone de libre-échange tripartite regroupant le Marché commun des Etats d’Afrique australe et de l’Est (COMESA), la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).

Citant la ministre rwandaise du Commerce et de l’Industrie, le média souligne que « le processus de ratification a été long en raison de la prolongation des négociations sur les règles d’origine et les offres tarifaires proposées par les trois blocs régionaux », rappelant que cet accord tripartite, qui regroupe 27 pays, avait été lancé en 2015 en Egypte.

Dans la même catégorie