AIP Prix africain de l’innovation en ingénierie 2024 : un Ivoirien par les finalistes AIP Des conventions de partenariat signées entre l’AGEFOP et des structures pour l’exécution de projets d’étude et de formations AIP Africa CEO Forum : une délégation de haut niveau du groupe MTN échange avec le Premier ministre ivoirien AIP Une banque panafricaine réitère sa volonté de promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation sur le continent APS SENEGAL-COOPERATION / Ousmane Sonko a reçu en audience les ambassadeurs de quatre pays APS SENEGAL-SOCIETE-INFRASTRUCTURES / Khady Diène Gaye promet d’améliorer la gestion des maisons de la jeunesse et de la citoyenneté APS SENEGAL-EDUCATION / Le gouvernement engagé à bâtir un capital humain de qualité sur la base d’une éducation attrayante (ministre) APS SENEGAL-FINANCE / Vers le déploiement de 1.106 volontaires de la microfinance dans les 14 régions APS SENEGAL-HABITAT / La production d’un plus grand nombre de logements impactera le loyer (ministre) MAP Togo : Le Premier ministre et son gouvernement démissionnent

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  31 Juillet      64        revue de presse (625),

 

Rabat, 31/07/2019 (MAP) – La presse africaine parue mercredi focalise sur plusieurs sujets d’actualité, notamment le dialogue politique au Sénégal, la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), la coopération entre le Rwanda, le Burundi et la RDC et le premier festival de la diaspora éthiopienne.

Au Sénégal, +Le Soleil+ rapporte que les acteurs du dialogue national ont tenu, mardi, une réunion qui a débouché sur la mise en place d’une commission ad hoc chargée de faire la compilation des dysfonctionnements du processus électoral.

Selon le journal, chaque entité a deux représentants dans cette structure qui présentera le fruit de son travail jeudi prochain, ajoutant que dans ce dialogue politique, il y a 13 objectifs spécifiques.

Il s’agit, poursuit le journal, de l’évaluation du processus électoral, de l’audit du fichier électoral, des modalités d’organisation des élections locales, du statut de l’opposition et de son chef, des questions liées aux droits humains, à l’organisation et au renforcement du système partisan au Sénégal.

Sur un autre registre, +Vox Populi+ écrit que le ministre des forces armées, Sidiki Kaba, a expliqué, mardi, l’option prise par le Sénégal pour faire face aux actes terroristes et ce, lors de la cérémonie marquant la clôture officielle de la session 2019 du programme de formation en sécurité nationale du centre des hautes études de défense et sécurité.

« Pour prévenir et anticiper la montée du risque terroriste, l’Etat du Sénégal a choisi une approche multidimensionnelle et multi acteurs, notamment dans les domaines socio-économiques, religieux et sécuritaires », a-t-il dit, ajoutant qu' »en raison de la complexité de la situation sécuritaire actuelle sur une grande partie du continent, l’anticipation et la prévention des crises ont pris une dimension nouvelle, aussi bien pour les Etats que les communautés ».

Au Gabon, +Matin Equatorial+ s’intéresse à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), écrivant qu’une cellule chargée d’évaluer l’impact de la ZLECA sur l’économie gabonaise a été mise en place sur décision du premier ministre Julien Nkoghe Bekalé.

L’objectif est de voir les implications qui découlent du processus de mise en place de ladite zone et de pouvoir anticiper dans le sens de l’ajustement de l’économie gabonaise à la nouvelle donne véhiculée par la ZLECA, ajoute la publication, notant que selon le ministre des affaires étrangères Alain Claude Billié By Nzé, qui s’exprimait lors d’une réunion tenue récemment à cet effet, la ZLECA devra permettre aux entreprises nationales de bénéficier de ce vaste marché estimé à plus d’un milliard deux cent millions de consommateurs.

Son confrère, +l’Union+ indique que le ministère de l’Education nationale vient de communiquer le calendrier de la rentrée mais aussi de l’ensemble de l’année académique 2019-2020, notant que les cours débuteront le 30 septembre dans les établissements publics et privés et ceux conventionnés auront repris dès le 2 septembre.

Au Ghana, +Daily Graphic+ indique que l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a qualifié la sécurité aérienne au Ghana de la meilleure en Afrique.

Le Ghana a obtenu le meilleur score de l’Afrique en matière de supervision de la sécurité de l’aviation après avoir reçu le taux de mise en œuvre effective de 89,89%, fait savoir la publication.

Son confrère, +Ghanaian Times+ rapporte que la Présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, a salué le rôle essentiel joué par le Ghana pour assurer la paix et la sécurité dans la région.

« Nous vous félicitons pour votre rôle dans le maintien de la paix et la sécurité sur le continent africain », a indiqué la responsable, citée par le quotidien, notant que les Etats-Unis saluent les efforts du Ghana sur les plans militaires, politique et culturel.

Au Kenya, le quotidien « Daily Nation » rapporte que le cancer a récemment coûté la vie à plusieurs personnalités kényanes, alors que cette maladie est diagnostiquée tous les jours chez 133 personnes et son incidence ne cesse de croître dans le pays.

Le journal qui cite des statistiques officielles rapporte qu’environ 90 Kényans meurent chaque jour du cancer, et beaucoup ont été diagnostiqués trop tard pour être traités.

Les traitements contre le cancer se sont améliorés et les taux de survie ont augmenté, tout comme le nombre de personnes touchées par la maladie.

« Le cancer est comme le terrorisme. C’est bruyant, émotif et fait la une des journaux. Alors que nous pleurons Okoth, Laboso et Bob, pleurons aussi les 1.000 personnes qui meurent chaque jour de causes évitables et construisons un système de soins de santé primaires qui prévient le cancer, ainsi que d’autres décès, et non pas des réflexes nerveux… dans des centres de cancérologie », a tweeté le Dr Githinji Gitahi, PDG d’Amref Africa.

Pour sa part, le Dr Ouma Oluga, secrétaire général du syndicat des médecins, s’est dit « très optimiste » sur le fait que le système de santé du Kenya changera (un jour) pour le mieux, « car nous avons tous pris conscience de la nécessité de le transformer pour répondre aux besoins urgents en matière de santé ».

Le cancer est maintenant la troisième cause de mortalité et la deuxième parmi les maladies non transmissibles (MNT), représentant 7% de la mortalité globale au Kenya.

Au Rwanda, la presse locale rapporte que le Rwanda, le Burundi et la RD Congo viennent de signer un accord tripartite pour la mise en place du Projet d’une centrale hydroélectrique de 147 MW sur la rivière Ruzizi, située à la frontière entre les trois pays.

Le quotidien +Kigali Today+ écrit à ce sujet que la concrétisation de ce projet régional marque une étape importante dans la coopération entre les trois pays voisins, soulignant que « la nouvelle centrale, d’une capacité installée de 144 MW, contribuera à booster la production énergétique et le développement économique au Rwanda, au Burundi et en RDC ».

Citant le ministre rwandais des Infrastructures, le journal indique que le coût de cette nouvelle structure est estimé entre 650 millions de dollars US et 700 millions de dollars, notant que ce projet a été développé par la Communauté économique des pays des Grand Lacs (CEPGL).

De son côté, +IGIHE+ écrit que près de 20% des fonds nécessaires à la mise en place de ce projet ont déjà été mobilisés depuis 2015 par la Banque africaine de développement (BAD), indiquant que la cérémonie de la pose de la première pierre est prévue en 2021 et l’inauguration en 2026.

L’énergie générée par la centrale hydroélectrique sera partagée de manière égale entre le Rwanda, la RDC et le Burundi, ajoute le groupe médiatique.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s’intéresse au premier festival de la diaspora éthiopienne prévu du 22 au 24 août à Addis-Abeba.

Un symposium, des formations et un forum pour les entreprises de la diaspora pour nouer des contacts et échanger avec des investisseurs locaux, sont prévus lors de cette manifestation, souligne le média éthiopien.

Les organisateurs prévoient l’organisation d’une exposition dédiée aux entreprises de la diaspora engagées localement afin de promouvoir leurs produits et services.

L’Agence éthiopienne de la Diaspora a invité toutes les éthiopiens de l’étranger à assister au festival.

Dans la même catégorie